Severed Logo avec bras tranché sur fond noir

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, Severed, le dernier titre de Drinkbox Studios (le créateur du très bon et décalé Guacamelee) et disponible depuis longtemps sur PlayStation Vita, arrive enfin sur Nintendo 3DS et Wii U. Le thème de la mort, si cher au studio, est encore une fois au centre de l’histoire mais le style de jeu est totalement différent de leur précédente production et utilise le tactile comme moyen de gameplay. Vraie bonne idée ou pétard mouillé ? Réponse de suite.

Severed : Trancher pour survivre

La mort et un monde parallèle

Severed flamme blanche et noire annonçant un ennemiSevered démarre sur les chapeaux de roue puisque le joueur incarne Sasha qui se réveille dans un univers fantastique dans la veine de Guacamelee, précédent titre de Drinkbox Studios. Blessée et ayant perdu un bras, la jeune fille va se rendre compte que sa famille a été décimée par un dragon qui a emporté les corps loin d’elle. Sasha va rencontrer un démon qui va lui dire qu’elle doit retrouver ses parents et son frère et les ramener dans la maison où elle se trouve pour espérer rentrer chez elle saine et sauve avec eux. Pour lui permettre d’affronter les épreuves qui l’attendent, le démon lui offre un sabre organiqueSasha pourra ainsi trancher ses ennemis avec. Pour le joueur c’est le début d’une aventure qui sera parsemée de nombreux combats. Et ces derniers sont au centre du gameplay mais j’y reviendrai. Le joueur dirige ainsi son héroïne mutilée en vue FPS. Toutefois les déplacements se font « case par case » comme dans les vieux jeux de rôle disponible sur 16-bits. Le joueur découvre ainsi la carte au fur et à mesure qu’il avance. Les combats seront visibles à l’avance puisqu’une flamme noire et blanche indiquera que des ennemis vous attendent de pied ferme. Sachez qu’il est impossible de faire demi-tour directement (vous devrez tourner sur vous même) ni de regarder au-dessus ou en-dessous de vous. Cela limite les interactions mais on s’y fait très vite rassurez-vous.

Severed Sasha se regarde dans un miroir et a un bras en moins
Sasha est en bien mauvaise posture au début de l’aventure.

Stylet = sabre

Severed ennemi qui se fait trancher plusieurs foisLes combats sont au centre du gameplay de Severed. En fait, le stylet du gamepad vous servira à donner des coups aux différents ennemis que vous rencontrerez. Mais bourriner ne suffira pas. En fait, chaque ennemi peut se protéger de vos coups et il vous faudra viser juste à la manière d’un Fruit Ninja sur smartphones. De même, une jauge de concentration se remplit à chaque enchaînement de coups réussis et se bloque si vous tapez un ennemi où il se protège. Cette jauge, une fois pleine, vous permet de trancher certains membres (ailes, bras…) de vos adversaires selon leur type une fois ces derniers vaincus. Ces membres tranchés vous permettront ensuite de faire évoluer Sasha via un arbre de compétences. Pas de niveaux comme dans un RPG classique mais des techniques passives qui amélioreront votre personnage et rendront les combats plus faciles. Vous pourrez ainsi par exemple acquérir la capacité de regagner plus facilement de la mana ou faire en sorte que vos coups critiques soient plus dévastateurs ou vous rendent un certain pourcentage de santé. Ingénieux. De plus, vous aurez accès à deux magies au cours de votre aventure qui posséderont elles aussi un arbre de compétence afin de les améliorer. Chaque compétence coûte ainsi un certain nombre de membres de monstres. Rassurez-vous, si vous jouez correctement vous n’aurez aucun mal à remplir vos arbres de compétences avant d’aller affronter l’ignoble dragon qui a décimé votre famille.

Severed écran d'arbre de compétence
L’arbre de compétence principal. Notez les membres différents sur la gauche.

Histoire courte

Severed disque permettant de passer du jour à la nuitLe scénario principal ne vous occupera par contre pas vraiment plus de 5 heures en ligne droite. Les développeurs ont donc eut l’idée de disséminer à différents endroits du jeu des parties de cerveau et de coeur qui vous permettront respectivement d’augmenter votre jauge de mana et de santé. Si certaines sont accessibles immédiatement à votre premier passage dans la zone moyennant une légère réflexion, certaines sont par contre bloquées car vous n’avez pas encore la magie vous permettant d’y accéder. Mais revenir dans les premiers lieux est plutôt long puisqu’il n’existe en fait aucun moyen de téléportation ou de déplacement rapide. Et marcher dans des environnements vides d’ennemis (vu que vous êtes déjà passés) peut être un chouïa répétitif et contraignant. Dommage car il y avait de l’idée. De même, les différentes énigmes du jeu sont relativement simplistes et on est très rarement coincés. La plupart du temps c’est parce que le joueur n’avait pas fait attention. La difficulté du jeu le rend très accessible puisqu’il n’est pas vraiment punitif. En effet, si vous succombez contre un ennemi vous réapparaissez automatiquement juste avant le combat avec votre jauge de santé au complet. Un peu dommage pour ceux cherchant du challenge. Niveau ambiance le titre de Drinkbox Studios se pose là avec des musiques qui collent parfaitement à l’action et un univers totalement décalé mais travaillé. On croise peu de personnages secondaires mais leur look est en adéquation avec l’univers.

Severed plan du domaine des corbeaux
Le plan qui apparaît constamment dans le coin supérieur droit de l’écran.

Conclusion sur Severed

Que penser de ce Severed au final ? Plus court que Guacamelee, il propose tout de même une aventure prenante et différente de ce qu’on a l’habitude de voir. Utiliser les fonctionnalités du gamepad grâce au stylet est une excellente idée qui offre au joueur des combats toujours un peu tactiques. De même, les textes étant en français, le joueur pourra s’immerger plus facilement dans cet univers barré et suivre un scénario il est vrai très classique. On pourra regretter la redondance des lieux, les énigmes trop simples et la durée de vie trop légère mais ces légers défauts s’effacent devant un gameplay parfaitement maîtrisé et une ambiance unique. D’autant plus que le titre n’est pas vendu très cher (moins de 15€) et que si vous l’achetez sur Nintendo 3DS vous aurez la version Wii U offerte (et inversement) grâce à l’option cross-buy. En bref, si vous cherchez un jeu qui sort des sentiers battus et propose une expérience différente vous pouvez foncer sur ce Severed qui mérite largement les heures que vous passerez en compagnie de Sacha.

Graphismes:
Gameplay:
Bande-son:
Durée de vie:
Note finale:

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Un commentaire sur “Test Severed [Wii U]

  1. En effet, Severed est une licence tout à fait prenante. Le concept est original et le gameplay est plutôt fluide. J’ai trouvé ça intéressant que chaque monstre ait sa propre manière d’attaquer. Ça rend le jeu encore plus génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *