TFGA n°9 : Nos peurs inavouables…

TFGA

Voici venu le temps des rires et des… ha non ! Il s’agit plutôt du nouveau TFGA de notre ami Alexandre qui a ce mois-ci encore trouvé un thème atypique avec : « Nos peurs inavouables » ! Comme toujours, votre serviteur va se faire un plaisir de participer et donner ainsi son avis afin de vous le faire partager. N’ayez pas peur et entrez dans ma tête pour découvrir mes peurs inavouables…

TFGA n°9 : Nos peurs inavouables

N°5 : « L’évolution » du J-RPG

Ce n’est un secret pour personne, j’adore les J-RPG. Il s’agit sans doute du genre de jeux que j’aime le plus depuis ma découverte du genre avec Final Fantasy VII sur PlayStation. Si des titres comme Grandia II, Skies of Arcadia ou encore plus récemment Ni no Kuni m’ont émerveillé, le genre tend malheureusement peu à peu à « s’occidentaliser » et à ainsi perdre un peu ses racines. Ceci est surtout valable sur les grosses licences comme Final Fantasy. Les Tales of sont quand à eux fidèles à leurs origines depuis toujours et ce n’est pas plus mal. On peut également compter sur quelques développeurs de moins grande envergure pour nous pondre des titres un peu « à l’ancienne » mais c’est un fait, les J-RPG sont de plus en plus orientés vers l’action et l’exploration qu’auparavant. Et ça ça me fait peur, c’est pour cela que cette évolution se retrouve à la 5ème place de mon TFGA.

Ni no Kuni
Ni no Kuni, un excellent J-RPG « à l’ancienne » sur PS3 qui mérite d’être fait par tous les fans du genre !

N°4 : La disparition de Nintendo

Soyons clairs, Nintendo est en train de changer drastiquement. Après un E3 2015 relativement décevant, le constructeur doit en plus faire face aux difficultés de ventes de sa Wii U (qui est pourtant une bonne console) et s’oriente à l’avenir également vers le jeu mobile. Moi ça me fait flipper parce que je n’arrive pas à imaginer ne plus avoir de nouvel épisode de Zelda ou de Mario Kart par exemple. Quand à la série Super Smash Bros je n’ose pas imaginer des soirées sans pouvoir y jouer entre amis. On critique souvent Nintendo mais malgré tout on leur doit tellement de choses dans la sphère vidéo-ludique qu’il serait dommage de ne pas avoir peur de leur disparition et c’est pourquoi cette peur prend la quatrième place de ce TFGA. Certains diront qu’avec une Nx dans les tuyaux et une 3DS qui se vend par palettes, la firme de Kyoto ne craint rien financièrement. C’est vrai mais on ne sait jamais, et puis une peur n’est pas forcément rationnelle…

Nintendo
Nintendo, un constructeur de légende.

N°3 : Que des DLC en vue

Vous connaissez mon point de vue général sur les DLC et plus particulièrement celui sur ceux hors de prix (n’est-ce pas Super Smash Bros for Wii U ?) et s’il y a bien une peur qui elle est justifiée c’est bien de ne plus avoir de jeux sans DLC. Au rythme où vont les choses, entre le contenu disponible des mois après la sortie et ceux annoncés avant même que le jeu sorte plus la présence de « Season Pass » je crois que l’industrie du DLC se porte à merveille. Et ça ça me fait peur. Combien de jeux allons-nous avoir en kit d’ici les prochaines années ? Tous les développeurs s’y mettent de plus en plus et les stores en ligne sont remplis de contenus additionnels en tous genres allant de la prolongation de l’aventure principale à une flopée de costumes ou autres bonus inutiles. Que deviennent les jeux vidéo d’autrefois qui ne sortaient qu’une fois totalement terminés ? Ces DLC méritent bien la troisième place de TFGA.

DLC
Le futur des jeux vidéo ?

N°2 : La disparition du jeu en co-op et du multijoueur local

Ce que j’aime dans les jeux vidéo c’est l’évasion qu’ils me procurent quand je joue seul mais aussi le fun qu’ils apportent quand je joue en co-op ou en multijoueur local. Ces instants avec des amis (ou de la famille) à jouer ensemble dans une même pièce et à prendre des fous rires n’a pas de prix. Alors pourquoi est ce que de moins en moins de jeux proposent cette option ? Ca n’a pas de sens ! Hormis Nintendo qui est le roi du multijoueur local (sauf avec Splatoon qui bizarrement malgré son concept excellent n’autorise que des duels sans saveur), les autres développeurs ne se prennent plus la tête et proposent parfois du contenu en co-op mais uniquement online. Vraiment dommage et moi ça me fait vraiment peur pour la suite. Certains me parleront des jeux de sport ou encore de baston qui eux proposent de jouer à 2 (voir plus) mais le plaisir n’est pas tout à fait le même puisqu’il s’agit de concourir l’un contre l’autre. Heureusement, de temps à autres, quelques jeux proposent cette expérience et je me souviendrai longtemps des heures passées avec mon beau-frère à jouer à Resistance, Resident Evil 5 et 6 en co-op locale sur PlayStation 3. La deuxième place de ce TFGA est donc dédiée à ces moments qui se comptent désormais sur les doigts de la main…

Resident Evil 5 co-op
Resident Evil 5, un jeu qui ne prend toute sa mesure qu’en coopération locale.

N°1 : Le tout dématérialisé

Ma plus grosse peur et la première place de ce TFGA est bien évidemment le tout dématérialisé. Je joue depuis la sortie de la Master System et j’ai donc toujours acheté des jeux en version physique. Mais voilà, de plus en plus la dématérialisation prend une place prépondérante dans notre univers et ça me fait vraiment peur. Si je ne suis pas contre le concept, j’avoue ne pas prendre autant de plaisir qu’en ayant une boite dans les mains (et sur mes étagères). De plus, avec un disque rempli de jeux on ne sait plus ce qu’on a sans le parcourir alors qu’en jetant un coup d’oeil sur son étagère on le sait tout de suite. Et puis, l’avenir selon Sony serait le Cloud Gaming avec le PlayStation Now mais là on passe encore dans une autre dimension puisqu’il s’agit carrément de streaming de jeu. On ne le possède même plus du tout. Comment jouer sans connexion Internet alors ? Je n’aime pas ça, ça me fait flipper et je crois que malheureusement d’ici la prochaine génération de consoles les ventes de jeux physiques vont commencer à disparaître. Et ne me dites pas « et les éditions collector ? » puisque Microsoft a annoncé dans la semaine une édition collector de Halo 5 … qui ne contient pas le jeu en version physique ! Comme quoi cette peur aussi est justifiée…

Dématrialisation PlayStation Plus
La dématérialisation, l’avenir du jeu vidéo ? Pas pour moi…

Ainsi se termine ce TFGA, je vous invite fortement à réagir à cet article en me donnant vous aussi votre top des peurs inavouables. N’oubliez pas de regarder aussi les tops des autres participants au TFGA sur le site d’Alexandre.

Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

5 commentaires sur “TFGA n°9 : Nos peurs inavouables…”

  1. Avatar

    DLC = DTC comme ont dit. C’est vrai que les nouveaux RPG japonais ne m’émerveille plus non plus, j’ai un peu des espoirs pour le prochain Xenoblade (enfin déjà sorti au Japon) mais sans plus. C’est bien simple, depuis Dragon Quest VIII, je ne suis jamais rentré dans un RPG à fond. J’appréhende un peu le remake de Final Fantasy VII via le coté « cosplay » des dernières FF.

    Quant à Nintendo, on leur doit beaucoup, et l’ère 16bits était ma période favorite. Mais que d’erreurs stratégique. Je le dis, et j’assume mais la Nintendo différence, elle m’emmerde. S’ils avaient fait une console aussi puissante que la concurrence, sans tablette, déjà ça aurait intéressé les éditeurs tiers, et la bataille aurait été intéressante pour eux (oui je sais, malgré la/le Gamecube s’est vautré).

    J’ai la Wii U, Beyonnetta 2, Smash Bros sont de purs chefs d’œuvres, mais malheureusement cette console est voué à l’échec à cause du désintérêt des joueurs, des éditeurs tiers … Le savoir faire de Nintendo avec des jeux divers et variés derrière, c’est le Nintendo que je préfère.

    1. Romain Boutté

      Je suis d’accord avec ce que tu dis, les derniers FF font vraiment trop dans l’esbrouffe (même si j’ai apprécié FFXIII et XIII-2). Avoir si la série évolue dans le bon sens à l’avenir ou pas.

      Pour Nintendo je suis pas entièrement d’accord car c’est leur différence qui fait qu’ils sont eux mais j’avoue, une console aussi puissante que la concurrence n’aurait pas été un mal. Les éditeurs seraient venus sur Wii U même avec le Gamepad si elle était du niveau des PS4/Xbox One. Dommage.

      Merci de ton commentaire en tout cas !

  2. Avatar

    Que de soucis majeurs pour l’avenir du JV soulevés dans ton top, félicitations pour ça et pour les avoir développé comme tu l’as fait !

    Ce qui me concerne et me pré occupe le + quand je te lis est ton point n°2. Avec Madame qui joue également, depuis RE 5 & 6 que tu as cité, nous n’avons pas trouvé de grands titres auxquels s’adonner ensemble. Et ça, c’est vraiment naze. Parfois aller jusqu’à mettre en place un mode coop, mais bordel, uniquement en ligne, mais pourquoi !! Grrr …

    Après le tout dématérialisé ainsi que les DLC sont les fléaux d’aujourd’hui, quoique le dématérialisé trouvé des adeptes de ce que je peux lire ici-et-là. En effet, sur certains points l’avenir est bien sombre …

    1. Romain Boutté

      Merci du compliment ! :)

      Je suis aussi dépité de ne pas trouver plus de jeux à jouer en coopération. Franchement c’est tellement fun.

      Pour le dématérialisé je ne dis pas que tout est à jeter attention, j’ai juste peur de ne plus avoir l’alternative en fait. ;)

      Merci de m’avoir lu en tout cas !

Laisser un commentaire