Sega Mega Drive Classics écran titre

En tant que vieux joueur (j’ai commencé à aimer ce média grâce à la Master System que m’ont offert mes parents pour mon anniversaire) j’affectionne beaucoup les jeux rétros et particulièrement l’ère des 16-bits. Et si j’ai récemment fait l’acquisition d’une Super Nes Mini pour palier au fait que je n’ai jamais eut la console enfant, Sega vient de combler la fibre nostalgique qui m’anime en sortant sur PlayStation 4 et Xbox One : Sega Mega Drive Classics. Car la Mega Drive reste encore aujourd’hui (avec sa petite sœur la Dreamcast) une de mes consoles favorites. Cette compilation regroupant 50 jeux vaut-elle le coup pour tout le monde ou simplement pour les vieux briscards comme moi ? Réponse tout de suite.

Sega Mega Drive Classics : 50 nuances de jeux

Shinobi héros évite kunaisLorsque j’ai lancé Sega Mega Drive Classics je m’attendais à revoir une copie plus fournie de la collection initialement sortie sur PlayStation 3 et Xbox 360. La vérité est toute autre. Là où la première compilation proposait un simple listing des jeux à jouer dans un menu plutôt sobre, me voilà ici propulsé droit dans une chambre d’ado des années 90 ! En effet, si déguiser un menu n’en fera rien d’autre qu’un menu, l’initiative de Sega est agréable puisque j’ai retrouvé la bibliothèque remplie de jeux, la TV cathodique, les posters aux murs et surtout la superbe Mega Drive branchée sous la télé. Je me déplace donc pour découvrir les différentes options que propose cette compilation et force est de constater qu’elles sont nombreuses. La Mega Drive permet ainsi de choisir comment émuler les différents jeux par l’ajout de nombreux filtres pour lisser une image il est vrai pas toujours très agréable à l’œil. Un excellent point. On peut également décider de jouer en plein écran ou non.

Sega Mega Drive Classics menu principal
Avouez que ce menu vous replonge en enfance !

Mais la grande question que je me suis posé c’est : « A quoi je joue moi ? » parce qu’avec plus de 50 jeux j’avais carrément de quoi faire. Surtout que j’en connais certains par cœur (la trilogie Golden Axe ou Streets of Rage par exemple) mais certains m’étaient totalement inconnus (Landstalker pour ne citer que lui). Je devais donc choisir entre la nouveauté et la nostalgie. Bien évidemment pour pouvoir écrire ce test en bonne et due forme j’ai fait les deux. Mais pour vous donner une idée d’à quel point j’avais la tête qui tournait, voici la liste complète des jeux disponibles dans ce Sega Mega Drive Classics :

  • Alex Kidd in the Enchanted Castle
  • Alien Soldier
  • Alien Storm
  • Altered Beast
  • Beyond Oasis
  • Bio-Hazard Battle
  • Bonanza Bros.
  • Columns
  • Columns III: Revenge of Columns
  • Comix Zone
  • Crack Down
  • Decap Attack
  • Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine
  • Dynamite Headdy
  • ESWAT: City Under Siege
  • Fatal Labyrinth
  • Flicky
  • Gain Ground
  • Galaxy Force II
  • Golden Axe
  • Golden Axe II
  • Golden Axe III
  • Gunstar Heroes
  • Kid Chameleon
  • Landstalker
  • Light Crusader
  • Phantasy Star II
  • Phantasy Star III: Generations of Doom
  • Phantasy Star IV: The End of the Millenium
  • Ristar
  • Shadow Dancer: The Secret of Shinobi
  • Shining Force
  • Shining Force II
  • Shining in the Darkness
  • Shinobi III: Return of the Ninja Master
  • Sonic 3D Blast
  • Sonic Spinball
  • Sonic the Hedgehog
  • Sonic the Hedgehog 2
  • Space Harrier II
  • Streets of Rage
  • Streets of Rage 2
  • Streets of Rage 3
  • Super Thunder Blade
  • Sword of Vermilion
  • The Revenge of Shinobi
  • ToeJam & Earl in Panic on Funkotron
  • ToeJam& Earl
  • Vectorman
  • VectorMan 2
  • Virtua Fighter 2
  • Wonder Boy III: Monster Lair
  • Wonder Boy in Monster World

Comix Zone héros discute avec son associéeComme vous pouvez le constatez, de nombreux classiques de la console sont disponibles et si certains étaient déjà présents dans les compilations précédentes, certains arrivent en fanfare avec en tête de liste le mythique Landstalker ! Mais je vous l’avoue, ma première envie a été de lancer Streets of Rage 2. En fait c’est un des jeux que j’ai le plus fait à l’époque en coop avec mon meilleur ami. Il a donc une saveur particulière. Je me suis donc dirigé vers la bibliothèque de jeux et je me suis placé sur le jeu souhaité. On peut d’ailleurs ajouter en favori ses jeux préférés pour qu’ils soient automatiquement placés en début d’étagère (sinon ils sont classés par ordre alphabétique). Inutile de vous dire que la trilogie Streets of Rage ou encore les deux épisodes de Shinobi sont allés directement dans cette catégorie.

Landstalker héros sur un oiseau
Landstalker. J’en ai tellement entendu parler que j’ai été obligé de le lancer !

Autant vous le dire de suite, certains titres ont très très bien vieillis. Le fun est toujours de mise sur un bon Streets of Rage (encore lui !) ou sur un Kid Chameleon. Il en va de même pour les deux premiers Sonic qui sont intemporels. Par contre gare à vous, la difficulté est au rendez-vous ! Avec les jeux modernes on a tendance à être beaucoup plus assisté et on oublie qu’à l’époque les jeux étaient bien plus punitifs ! Quelques vies, parfois aucune barre de vie, peu ou pas de « Continues« . On galère beaucoup plus quand on replonge dedans ! Et c’est là que Sega a été malin en proposant un système de retour en arrière par simple pression sur la touche L2. Exit les trous dans lesquels on tombe ou les vies perdues bêtement. Le challenge reste présent et parfois même ce système ne vous sauvera pas mais sa présence permettra même aux plus jeunes joueurs de profiter au mieux des titres.

Sonic the Hedgehog écran titre
Sonic : ce premier épisode qui a donné ses lettres de noblesse à la console. Intemporel !

Toejam & Earl écran titreDe même, un système de sauvegarde (avec 4 slots par jeu !) propre à chaque jeu est disponible. Ce qui fait qu’à chaque instant on peut quitter une partie d’un jeu et sauvegarder notre progression à l’instant T pour la reprendre ultérieurement. Cette fonction est très pratique car peu de jeux de l’époque proposaient une sauvegarde interne et à l’heure actuelle on a du mal à laisser allumer la console avec un jeu qui tourne en fond pour arriver au bout. Mais si pour le moment je n’ai que des éloges à offrir à Sega Mega Drive Classics tout n’est pas rose. L’absence de certains titres est pour moi au mieux dommage et au pire scandaleuse. Je veux dire, comment expliquer que des titres comme Sonic 3, Sonic et Knuckles ou encore Aladdin puissent manquer à l’appel ? Et que dire d’Earthworm Jim ou du mythique Soleil par exemple ! Ces jeux sont pour moi indissociables de la ludothèque de la Mega Drive et je trouve vraiment dommage qu’ils ne figurent pas dans la liste.

Gunstar Heroes le héros tire sur un Boss
Gunstar Heroes : Je ne connaissais pas ce jeu mais croyez moi, c’est une pépite !

Shinobi héros attaqué dans le dosMais tout n’est pas noir car comme vous l’avez constaté certains titres disponibles dans Sega Mega Drive Classics sont des hits. Je prends pour exemple l’inoubliable Beyond Oasis connu chez nous sous le nom de La Légende de Thor. D’ailleurs, il s’agit de l’un des deux seuls titres à avoir droit à sa traduction française ! (l’autre étant Landstalker). Tous les autres jeux de la compilation sont en anglais. Alors pour la plupart d’entre eux ce n’est vraiment pas un problème mais pour certains comme le très bon Comix Zone qui a eut le droit à sa sortie à une traduction française de qualité, le choix de ne pas la proposer est incompréhensible. Alors cela ne gène nullement la progression, je trouve ça simplement dommage. Mais Sega s’est rattrapé d’une autre manière. Ainsi certains titres de la compilation sont jouables dans d’autres régions que celle Européenne. Et cela donne par exemple enfin la possibilité de profiter de la vraie version de Streets of Rage III, sans censure et sans cette difficulté absurde que nous avions eu en Occident à sa sortie. Une excellente initiative donc !

Sega Mega Drive Classics sélection du jeu
Notez le changement de région possible sur Streets of Rage III !

Gunstar Heroes le héros esquive des tirs ennemisInutile de préciser qu’avec une telle quantité de jeux, et même si certains ne sont pas inoubliables, la durée de vie est gigantesque. Je regrette personnellement que certains genres de jeux ne soient peu ou pas représentés comme la baston. Pourquoi mettre un Virtua Fighter 2 uniquement (alors que ce dernier ne fait pas spécialement honneur à la machine) et ne pas inclure des titres comme Eternal Champions, Street Fighter II’ ou encore Mortal Kombat ? Niveau RPG par contre on est servis (et tant mieux !) puisque les cadors de la machine sont présents avec les Phantasy Star et les Shining Force ! En clair, je ne suis pas prêt d’avoir fait le tour de ce Sega Mega Drive Classics ! D’autant qu’en plus de tout cela, le titre propose de nombreux jeux en multijoueur local bien sûr, mais également en ligne ! A vous les parties endiablées de Streets of Rage ou Golden Axe avec un(e) pote en ligne ! Si pour ma part je préfère le local parce que c’est bien plus drôle, jouer avec des ami(e)s même à distance ça n’a pas de prix (d’ailleurs Luna si tu me lis c’est quand tu veux pour un Streets of Rage ! ;)).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conclusion

Malgré ses quelques défauts (quelques jeux d’exceptions absents, peu de jeux traduits…), ce Sega Mega Drive Classics est une référence à la fois pour les vieux joueurs comme moi qui ont connu ces titres à l’époque mais également pour les nouveaux venus qui souhaitent découvrir tout un pan de l’histoire des 16-bits. Les atouts de cette compilation ? Une ludothèque monstrueuse, des vraies fonctions émulation avec sauvegarde et retour dans le temps ainsi qu’un menu principal qui vous replongera en enfance. Si le rétro c’est votre dada alors foncez acheter ce Sega Mega Drive Classics, car même si vous êtes un collectionneur il est peu probable que vous ayez tous les excellents jeux de la compilation en format d’origine.

Contenu:
Interface:
Durée de vie:
Note finale:

*Ce test a été réalisé grâce à une version presse sur PlayStation 4 gracieusement envoyée par Koch Media que nous remercions chaleureusement.

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *