Test de Disgaea 1 Complete [Switch]

Disgaea 1 Complete jaquette

Le Tactical-RPG est un genre bien à part, avec ses codes et ses univers. On pourrait parler du récent God Wars mais certaines sagas sont bien plus populaires dont Disgaea qui a débuté à l’ère PlayStation 2. Ce premier opus, qui a marqué les esprits de nombreux joueurs ressort aujourd’hui sur PlayStation 4 et Switch dans une version intitulée Disgaea 1 Complete. Que vaut donc ce portage 15 ans après ? Réponse tout de suite.

Disgaea 1 Complete : Le retour de Laharl

Une histoire délirante

Disgaea 1 Complete propose comme à l’époque de sa sortie un scénario plutôt classique mais intéressant. Dans le Sous-Monde, un univers qui fait penser à l’Enfer (peuplé de démons donc), la place de l’Overlord (le roi du bled) est à prendre. En effet, le héros du jeu, le prince Laharl, souhaite se reposer quelques jours et va dormir pour normalement une dizaine de jours. Sauf que voilà, sa fidèle lieutenant, Edna, n’arrive à le réveiller que 2 ans plus tard et entre temps, l’Overlord est décédé et de nombreux démons souhaitent prendre sa place. Laharl ne l’entend pas de cette oreille et compte bien faire valoir sa filiation pour récupérer ce trône qui lui revient de droit. Accompagné d’Edna mais aussi de fidèles vassaux (les Prinnies), il lui appartient désormais d’aller combattre ses adversaires pour le poste d’Overlord. Évidemment, les démons mais aussi les anges, ne vont pas lui faciliter la tâche. Laharl pourra compter sur ses alliés et sur un système de jeu très (trop ?) pointu pour arriver à ses fins.

Disgaea 1 Complete Edna a galéré pour réveiller Laharl
Edna a eut du mal à réveiller Laharl !

Un système Gé(o)nial

Loin de n’être qu’un simple tactical, Disgaea 1 Complete propose des joutes complètes et variées. Le décor est à prendre en compte, de même que les capacités des personnages. Il faut arriver à bien gérer les distances et il faudra parfois même franchir des vides ou des gouffres en s’aidant de la possibilité de « porter » et « lancer ». Cette possibilité « d’empiler » des personnages (voir d’en faire fusionner en en lançant un sur un autre) rajoute énormément de technique et pousse le joueur à bien analyser chaque élément du terrain avant d’attaquer. Cette fonctionnalité est d’ailleurs une particularité de la saga. Le classique « damier » du genre est évidemment présent pour les déplacements et devoir prendre en compte le décor est un vrai plus. Mais un autre élément vient rajouter de la tactique dans les combats, les Géo-symboles. D’une certaine couleur et affiliées à des cases définies, ces pierres peuvent renverser un combat car les bonus qu’elles confèrent aux personnages sur les cases de la même couleur sont en général très importants (invincibilité, augmentation de la force…). En les brisant on détruit cet attribut et on perd le bonus mais cela peut aider à vaincre certains ennemis bien retors qui les utilisent également.

Disgaea 1 Complete discussion entre Laharl et Edna
Les bases du gamepay sont bien expliquées au départ.

Une grande famille

 Mais que serait un Tactical sans son armée de personnages ? Le point fort de Disgaea 1 Complete est de proposer toute une galerie de personnages tous plus barrés les uns que les autres. Alors bien sûr il y a ceux proposés par le scénario mais il existe également une salle spécifique dans votre royaume qui vous permet de « créer » de nouvelles unités en choisissant parmi de nombreuses classes. Au joueur ensuite de faire sa sélection. Bien sûr tout cela n’est pas gratuit mais cela reste indispensable pour se faire une équipe qui résiste aux différents adversaires rencontrés. De plus, augmenter les niveaux de tout ce petit monde est également indispensable pour espérer venir à bout du jeu. Les différents équipements à augmenter ainsi que les types d’armes adaptés à chaque classe vous feront passer un temps fou dans les menus à préparer votre équipe. N’espérez pas triompher du jeu sans un minimum de préparation. C’est peut être d’ailleurs un des principaux défauts du titre, cette obligation de gagner sans cesse beaucoup d’expérience pour ne pas finir chaque combat par un game over.

Disgaea 1 Complete création de combattant
Les possibilités de créations de vos vassaux sont simplement énormes.

Des défauts mais pas que…

Si l’aspect technique du jeu peut paraître indigne d’une PS4 ou même d’une Switch c’est parce que le développeur n’a pas jugé bon de refaire intégralement le titre. Disgaea 1 Complete possède malgré tout toujours sa direction artistique excellente qui sauve l’aspect graphique dépassé du jeu. Le moteur graphique est celui d’origine mais remanié et les graphismes sont beaucoup plus fins qu’il y a 15 ans. Il faut dire qu’entre temps Disgaea 5 est passé par là et la plupart des sprites de ce dernier ont pu être réutilisés ici. La 2D ne pique pas les yeux même si quelques détails disgracieux (léger aliasing…) s’invitent par moments à la fête. Côté musique c’est du tout bon. La série nous a toujours habitué a de très jolis thèmes et on retrouve ces derniers avec un grand plaisir. La possibilité d’avoir les voix anglaises ou japonaises est également un gros plus (les personnages étant très typés manga, les voix japonaises ont tendance à plus coller mais la version anglaise est toutefois très bonne). Notez également la version française intégrale pour les textes ce qui permet de bien comprendre l’humour si particulier (mais si agréable) du titre. Quand à la durée de vie c’est simple, si vous accrochez et souhaitez tout faire vous en aurez pour votre argent puisque des centaines d’heures de jeu vous attendent ! Entre le niveau maximum des personnages (9999 !!), les différents défis et l’aspect collection avec votre armée et votre équipement autant vous dire que Disgaea 1 Complete est un jeu qui tient en haleine !

Disgaea 1 Complete différence graphique 2003 et 2018
La différence saute aux yeux avec cette image ! Les sprites sont vraiment plus fins sur cette version !

Conclusion

Nul doute que Disgaea 1 Complete est un excellent Tactical-RPG. Mais à qui s’adresse vraiment ce remaster ? Ceux qui connaissent déjà le jeu par coeur n’auront pas vraiment d’intérêt de s’y relancer tant les nouveautés répondent aux abonnés absents. Ceux qui souhaitent découvrir le genre risquent d’être rebutés par une difficulté plutôt relevée et pas forcément représentative. Reste ceux qui aiment le genre mais n’ont jamais testé cette série. Ceux-là peuvent foncer les yeux fermés, ils ne le regretteront pas. Dans tous les cas, avec sa direction artistique excellente, ses graphismes mignons et son système de jeu extrêmement complet, Disgaea 1 Complete mérite amplement sa place dans votre ludothèque si jamais vous ne possédez pas déjà sa version d’origine ou l’une de ses rééditions (PC, Nintendo DS ou PSP). Il n’y a pas à dire, Laharl est vraiment l’Overlord !

*Ce test a été réalisé grâce à une version Switch fournie gracieusement par son éditeur que nous remercions encore chaleureusement pour sa confiance.

Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire