PlayStation console et manette

Nous avions fait un article sur les 20 ans de la PlayStation il y a maintenant quelque temps mais l’envie de vous parler plus en détail de cette console mythique me titillait depuis un moment car comme vous le savez j’adore le retrogaming. Qu’a-t-elle apporté à ma vie de joueur ? Quels sont ses atouts et pourquoi a-t-elle marqué à ce point le monde du jeu vidéo ? Début (peut être) de réponse dans ce nouveau Réflexion sur…

Réflexion sur… La PlayStation

La 3D… cette nouveauté !

Battle Arena Toshinden PlayStation Sofia versus RungoSortie en Europe en septembre 1995, la PlayStation est la première console officielle de Sony. Si le nom de code PlayStation avait été utilisé pour désigner un support CD censé fonctionner avec la Super Nintendo pour imiter le Mega-CD de SEGA, le projet n’a finalement jamais vu le jour. Cependant Sony a conservé l’idée et a décidé de faire cavalier seul afin de proposer sa propre console de jeux. A l’époque je possédais une MegaDrive avec une bonne vingtaine de jeux et j’en étais plutôt satisfait puisque les jeux étaient pour la plupart vraiment excellents. Mais quelle ne fut pas ma claque lorsque je suis allé à Mammouth (oui c’était avant que la franchise soit rachetée par Auchan) et que j’ai découvert les PlayStation en démonstration qui faisaient tourner Destruction DerbyRidge Racer et Battle Arena Toshinden ! Les graphismes en 3D m’ont fait me dire « mais comment ça peut être aussi beau ! On ne fera jamais mieux c’est pas possible d’être plus réaliste ! ». Bien sûr les années m’ont donné tort (et heureusement !) mais il était impossible de ne pas tomber sous le charme de ce qui allait révolutionner le monde du jeu vidéo : la 3D ! A cette époque on imaginait déjà l’avenir sans 2D en se disant qu’on ne pourrait pas retourner en arrière (grosse erreur encore une fois puisque les jeux en 2D sont toujours d’actualité et sont souvent toujours magnifiques). L’autre grosse nouveauté c’était bien sûr le support CD ! Exit les cartouches encombrantes avec peu de capacités et bonjour les CD avec une place monstrueuse dessus ! Premier bémol toutefois, un lecteur CD est moins rapide qu’une cartouche et donc les temps de chargement ont fait leur apparition avec la PlayStation.

Destruction Derby PlayStation voitures qui se crashent
Destruction Derby. Aujourd’hui ces gros pixels font sourire mais à l’époque on bavait devant l’écran !

L’acquisition…

The Legend Of Dragoon jaquetteLe prix de la console refroidissait quand même pas mal puisqu’il fallait compter pas moins de 2000 Francs (oui oui l’Euro n’était pas encore là !) pour pouvoir mettre la main dessus. Néanmoins je me suis séparé à regret (et encore plus aujourd’hui !) de ma MegaDrive et de ma collection de jeux pour pouvoir acheter la dernière née de chez Sony. Je ne l’ai pas achetée de suite mais bien plus tard après la sortie de Twisted Metal 2 qui fut l’un des premiers jeux que j’ai eut avec. Rentré chez moi c’est la désillusion. Ma télévision est en effet trop vieille et ne peut malheureusement pas afficher les couleurs, si bien que je suis obligé de jouer en noir et blanc ! La loose totale ! Heureusement, mes parents ont pris pitié de moi et on choisit de changer la télévision du salon et j’ai donc pu récupérer l’ancienne pour la mettre dans ma chambre. Le bonheur ! Twisted Metal 2 a été le premier jeu 32-bits sur lequel j’ai passé un nombre d’heures incalculables. En effet, si le jeu en solo était sympa, rien ne valait les parties en écran splitté avec mon petit frère (ou des amis) à se massacrer à coups de missiles et autres pièges ! C’était pour moi une révolution d’avoir un jeu aussi fun en multijoueur ! J’avais passé des heures sur Streets of Rage II par exemple sur MegaDrive mais là on passait vraiment dans une autre dimension ! Mais il n’était que le premier d’une longue série de jeux sur lesquels j’allais passer ma vie ! Parce que s’il y a bien une console qui possède des hits en pagaille c’est bien la PlayStation.

Twisted Metal 2 PlayStation Hammerhead tire sur Sweet Tooth
Twisted Metal 2. Tellement de souvenirs en y repensant !

Du jeu et encore du jeu !

Tomb Raider II PlayStation Lara Croft à VeniseTrès vite j’ai acquis des tas de jeux et contrairement à la MegaDrive, la PlayStation m’a permis de tester tout un tas de styles de jeux différents. La manette de première génération (qui n’avait pas de stick analogique) possédait plus de boutons qu’une manette MegaDrive et cela permettait d’enrichir le gameplay de pas mal de jeux. Mes plus grosses claques de l’époque ont vraiment marqué ma vie de joueur. Par exemple Tomb Raider II qui m’a fait vivre une aventure en 3D excellente avec une Lara Croft au top de sa forme ! Ne parlons pas de Soul Blade et Tekken 2 sur lesquels j’ai passé des heures et des heures à me castagner avec mes amis ! Les graphismes de dingue du jeu mais également des cinématiques (mention spéciale à la cinématique d’intro de Soul Blade avec son thème exceptionnel !) m’ont fait rêver ! Beaucoup de sagas ont vu le jour sur PlayStation et c’est par exemple le cas de Resident Evil. Ce jeu m’a fait passer des moments extraordinaires et encore aujourd’hui je le connais par coeur tellement je l’ai fini ! Mais ce n’est pas tout puisque d’autres jeux ont envoyé du lourd comme l’excellent mais peu connu Fear Effect qui proposait du cel-shading avant l’heure et une aventure superbement scénarisée qui s’étalait sur pas moins de 4 CD remplis à ras-bord de cinématiques ! Gran Turismo aussi proposait une expérience inoubliable et a marqué pas mal de joueurs ! La PlayStation c’était l’apparition de jeux plus longs et donc de sauvegardes ! Pour cela il fallait acquérir une Memory Card (séparément) qui coûtait bonbon mais était indispensable. Surtout quand comme moi on craque pour un nouveau style de jeu qui a bouleversé ma vie…

Soul Blade sur PlayStation Voldo empale Rock
Soul Blade ou LE jeu qui m’a fait craquer pour les jeux de baston en 3D !

JRPGGGGGG !

Legend of Legaia PlayStation Vous l’avez compris j’ai passé des heures et des heures sur différents types de jeux mais ma vie a changé en ce début de l’année 1998 où j’ai pu mettre la main sur Final Fantasy VII. Ce jeu a purement et simplement changé ma vie. Si j’aimais bien les jeux d’aventure comme Soleil ou La Légende de Thor sur MegaDrive, je n’avais jamais essayé de JRPG. Et ce fut une révélation. Ceux qui me connaissent un peu le savent, il s’agit aujourd’hui de mon genre de prédilection. Et c’est grâce à la PlayStation que je m’y suis plongé corps et âme. Bien sûr, les ténors du genre comme Final Fantasy VIII ou Final Fantasy IX ont su me marquer également. Mais il y en a tout un tas d’autres qui méritent également votre attention comme Breath of Fire III et IV qui sont véritablement excellents avec un héros qui peut se transformer en dragon ! De même, Suikoden et Suikoden 2 sont des références avec leurs 108 personnages et leur scénario sur fond de guerre. Dans un autre registre le méconnu Legend of Legaia est pourtant un excellent titre avec un système de combat très intéressant et varié malgré des graphismes légèrement à la ramasse. Mais celui qui m’a surpris plus que les autres c’est The Legend of Dragoon dans lequel les humains et les dragons se côtoient et qui était développé par Sony pour contrer Squaresoft. Il y en a certainement beaucoup d’autres mais ces titres-là sont ceux qui m’ont véritablement marqué au point d’aduler un genre que je ne connaissais pas jusque-là et pour cela je dis vraiment un énorme merci à la PlayStation.

Breath of Fire III PlayStation
Breath of Fire III et ses graphismes colorés et détaillés. Un très grand jeu et un JRPG à faire sans hésiter !

 

Conclusion sur la PlayStation

Si aujourd’hui la quasi-totalité des jeux sortis sur PlayStation accusent méchamment leur âge (étant donné qu’il s’agissait des débuts de la 3D on distingue bien les défauts), sur le fond, la plupart font parti des hits intemporels que tout joueur doit essayer au moins une fois dans sa vie. Cet article a été écrit avec plaisir parce que cette console a pour moi une valeur sentimentale incroyable. Et si contrairement à d’autres je n’ai jamais retenu mon souffle en la démarrant (les anciens savent !) entendre de nouveau ce démarrage de menu me file toujours des frissons et je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous pour replonger à cette époque. Bien sûr je n’ai pas parlé de TOUS les bons jeux de la console car cela m’est impossible (Metal Gear SolidVagrant StoryBushido Blade, Dino CrisisParasite Eve et j’en passe…) mais sachez qu’elle possède une ludothèque de malade dont vous pouvez retrouver quelques gros titres sur le PlayStation Store pour des prix dépassant rarement les 10€ maximum. Ces jeux seront jouables sur votre PlayStation 3 ou votre PlayStation Vita. Je pense que si comme moi vous avez connu cette époque de folie de l’ère 32-bits alors lire ces lignes vous aura sans doute donné envie de relancer un ou plusieurs de ces titres qui ont fait de vous le joueur que vous êtes aujourd’hui. Merci Sony et merci à la PlayStation pour tous ces bons moments…

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *