Musique Link joue de l'ocarina devant une plante de Mario Bros

On parle souvent des jeux vidéo pour leurs graphismes ou leur scénario voir pour leur gameplay. Mais il y a un élément essentiel pour l’immersion : la musique. Cette dernière est omniprésente (comme au cinéma) et peut changer totalement l’ambiance d’un jeu selon sa réussite ou non. C’est donc le sujet de ce nouveau « Réflexion sur…« , l’importance de la musique dans le jeu vidéo.

La musique, essentielle au jeu vidéo ?

Des débuts plus en retrait

Soleil sur MegaDrive le héros affronte le LeviathanDepuis toujours, l’ambiance sonore dans les jeux vidéo a été primordiale. Néanmoins, à l’ère 8bits (Master System/Nes), les compositions étaient limitées par les capacités sonores des consoles et on avait ainsi un son bien particulier. Malgré tout de très jolis thèmes ont marqué les esprits, je pense ainsi par exemple à celui de Super Mario Bros. ou celui d’Alex Kidd in Miracle World (que j’ai encore en tête malgré toutes ces années passées sans y jouer…) pour ne citer qu’eux. A cette époque la musique ne servait pas vraiment le gameplay. En effet à cette époque le média qu’est le jeu vidéo n’était pas encore considéré comme un art à l’instar du cinéma et mettre de la musique en jeu rendait juste le tout plus vivant mais elle ne servait jamais le propos de ce dernier. Même chose pour l’ère 16-bits qui a malgré cela connu de nombreux thèmes inoubliables. Pêle-mêle je peux vous citer par exemple le thème mythique de F-Zero sur Super Nes ou bien les OST complètes de la saga Streets of Rage sur MegaDrive. Cette dernière ne possédait d’ailleurs pas un super chipset sonore mais arrivait parfois à s’en tirer admirablement par rapport à la Super Nes qui elle proposait souvent des musiques de bien meilleure qualité. Que dire par exemple du thème Green Hill Zone de Sonic qui a tout simplement marqué les oreilles de millions de joueurs à travers le monde ou bien de certains thèmes de Soleil, le concurrent de Zelda qui s’en tirait admirablement ? Définitivement, même si la musique n’était qu’un élément en plus qui ne servait pas forcément le gameplay, les premières vraies musiques de jeu vidéo sont gravées dans la tête de nombreux joueurs.

Le support CD à la fête

WipeOut sur PSOneLà où la musique a vraiment commencé à être un élément plus important d’un jeu c’est à partir de l’ère 32-bits. En effet, avec l’apparition du support CD (sauf pour la Nintendo 64 qui conservait son support cartouche) la qualité audio des jeux vidéo a fait un gigantesque bond en avant ! Et c’est ainsi que l’on a pu voir arriver des véritables mélodies orchestrales voir même de véritables chansons. On se souvient tous des musiques mythiques de la saga WipeOut sur PlayStation qui avait vu des artistes tels que The Chemicals Brothers, Prodigy ou encore Daft Punk dans sa playlist ! Du lourd et surtout une concurrence écrasée avec des musiques 16-bits reléguées à la préhistoire. Mais ce n’était pas la majorité des cas car la plupart des jeux utilisaient surtout des mélodies créées de toutes pièces et si certains s’en sortaient plus ou moins bien on a vu arriver des thèmes de folie avec certains JRPG, notamment l’excellent Final Fantasy VII qui m’a à l’époque subjugué aussi bien par ses graphismes que son gameplay mais aussi par son ambiance sonore mémorable. Le titre tenait sur 3CD, une prouesse à l’époque et forcément les thèmes étaient d’une qualité rare. Pour ma part j’adore toujours autant les musiques de ce jeu ne serait-ce que le thème d’Aerith par exemple ou encore celui des combats contre les Boss qui savaient pertinemment correspondre avec l’action à l’écran. J’ai toujours plus ou moins aimé les musiques dans les jeux vidéo mais en jouant à Final Fantasy VII j’ai compris qu’on pouvait véritablement insuffler de l’émotion avec elle et faire monter l’adrénaline ou m’attrister lors d’une scène particulièrement émouvante. Il s’agit là de mon expérience personnelle et je me doute que pour chacun cela a été différent mais pour ma part c’est vraiment à cet instant que j’ai senti qu’il était impossible de dissocier musique et jeu vidéo. L’OST de Final Fantasy VII a d’ailleurs été la première que j’ai écouté simplement pour le plaisir.

Jeu vidéo = cinéma ?

Rez sur dreamcast le héros attaque des formes et des couleursPar la suite j’ai connu des tas de titres qui m’ont enchanté par leurs mélodies (Final Fantasy IX, Grandia II etc…) mais c’était parce que j’avais pris goût aux musiques de jeux vidéo. Hormis quelques-uns qui arrivaient à bien utiliser la musique (ou son absence) pour coller à l’action (Silent Hill 2) l’ère 128-bits s’est un peu reposée sur ses lauriers au final. Mais il faut dire que l’ambiance sonore était décuplée par l’arrivée des voix digitalisées et des doublages (Final Fantasy X). Sur PlayStation 2 c’était ainsi devenu la norme de doubler les personnages lors des phases de dialogues. Sur PlayStation peu de jeux y avaient vraiment eut recours (on peut mentionner toutefois par exemple les excellents Resident Evil et Metal Gear Solid). On se rapprochait ainsi de plus en plus du cinéma. D’autant plus vrai avec des titres dans la veine de Shenmue sur Dreamcast qui proposait une aventure digne des plus grands films avec un doublage intégral et des musiques adaptées à chaque moment de l’histoire. Je crois que plus le temps passait et plus les développeurs s’inspiraient du cinéma pour leurs musiques. Le jeu vidéo devenait un art. C’est pourquoi des titres un peu « barrés » ont fait leur apparition. Je pourrai par exemple parler de Jet Set Radio qui avait une OST complètement folle (qu’il m’arrive encore d’écouter aujourd’hui) mais je mentionnerai plutôt Rez un jeu où la musique est un élément de gameplay. Je n’y ait malheureusement pas joué mais j’en ai assez entendu parler pour qu’il me marque. De même, les Donkey Konga ou les Samba de Amigo avec leurs instruments de musique ont été les précurseurs d’une vague de jeux de musique (Guitar Hero, Just Dance…)

Et aujourd’hui ?

Brütal Legend le héros et sa copine en gros planDepuis, la fièvre des jeux de musique est un peu redescendue (avec plusieurs titres par an le consommateur a fini par se lasser). Toutefois, la musique n’a jamais perdu sa place prépondérante gagnée au fil du temps et continue d’être partie intégrante du gameplay. Pas forcément au niveau de l’excellent Brütal Legend dans lequel on a non seulement une bande-son inoubliable mais en plus un héros qui se sert de la musique comme d’une arme (il me semble que Transistor sur PlayStation 4 entre aussi dans cette catégorie) mais tout de même. Depuis l’arrivée de la dernière génération de consoles on sent bien que le cinéma et le jeu vidéo n’ont jamais été autant liés. Avec des titres comme Uncharted ou encore The Last of Us, la musique dans les jeux vidéo n’a jamais été aussi présente que pour souligner les actions. Les titres les plus « cinématographiques » utilisent ainsi la musique comme dans un film. Pour les JRPG c’est un chouïa différent. Final Fantasy XV par exemple possède de bons thèmes (celui du combat par exemple) mais préfère jouer la carte de la nostalgie avec l’intégrale des OST des anciens opus à écouter après les avoir achetés en jeu. Mais l’une de mes OST favorites, tous jeux confondus, restera probablement celle de NieR. Des thèmes époustouflants, parfois chantés même ! Si vous n’avez jamais joué au jeu sachez-le on a là une des meilleures OST de tous les temps. Alors que la course aux graphismes est toujours d’actualité, il semblerait que la musique ait définitivement trouvé sa place. Rares sont désormais les éditeurs à proposer des thèmes non adaptés à leur jeu.

Conclusion

Au final on se rend compte que le média du jeu vidéo a parcouru un long chemin, et si la course aux graphismes n’est pas prête de se terminer je pense que comme pour le cinéma la musique a sa place, bien confortable. Ainsi, même si la qualité globale des compositions va en s’améliorant, nous n’aurons sans doute plus de bond significatif dans sa position et son rôle dans le jeu vidéo. Sa place est néanmoins primordiale, imaginez aujourd’hui jouer à un jeu sans musique ni doublage. J’espère juste continuer à être émerveillé par certains thèmes même si aujourd’hui la musique est légèrement en retrait dans la plupart des titres et ne fait que servir l’action.

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *