Test de Judgment [Series X]

Sorti en exclusivité sur PlayStation 4 en 2019, Judgment fait son grand retour et en profite pour investir la PlayStation 5 mais également les Xbox avec une version One optimisée Series S/X. Le titre de SEGA débarque avec l’intégralité des DLC déjà sortis dans une version améliorée. L’histoire de Yagami est-elle toujours aussi prenante ? Réponse tout de suite.

Judgment : Le retour de Yagami

Petite piqûre de rappel concernant le scénario de Judgment. On incarne Yagami Takayuki, un ancien avocat qui a quitté le barreau pour devenir détective. La raison ? La culpabilité et le remord. Il faut dire qu’alors qu’au Japon plus de 99% des procès se soldent par une condamnation, Yagami a réussi à faire innocenter un de ses clients accusé de meurtre. Seulement voilà, peu de temps après les faits, ce même client poignarde sa petite amie et met le feu a leur appartement. Dégoûté d’avoir défendu un homme comme lui, Yagami préfère alors se recycler professionnellement et devient détective. Et il a se retrouver embarqué dans une sombre affaire de meurtres en série de yakuzas à qui on a arraché les yeux post-mortem.

Le téléphone sert de menu. Tout est accessible via ce dernier.

Le scénario est toujours aussi prenant et bien amené. Evidemment l’ambiance sonore parfaite avec les doublages japonais y est pour beaucoup. De même que les graphismes époustouflants de réalisme. La finesse des visages et des animations faciales est juste incroyable. Le Dragon Engine (moteur 3D du studio servant notamment à la série Yakuza) fait des merveilles et clairement on sent que le titre est récent. Techniquement parlant on sent le bond quand on joue sur Series X puisque la fluidité du jeu (60 fps oblige) est à son paroxysme. De même, la résolution n’a jamais été aussi élevée jusqu’ici ce qui rend Judgment encore plus magnifique qu’il ne l’était déjà en 2019. Alors certes, le gain ne justifie pas forcément de repasser à la caisse mais pour celles et ceux n’ayant pas encore fait le jeu, les versions PS5 et Series X sont clairement les meilleures.

La finesse des visages est incroyable.

Côté gameplay, aucune évolution à noter évidemment puisque le jeu n’a pas subi de changements autres que technique. Le système de combat est donc toujours aussi excellent avec la possibilité de choisir entre deux styles différents : le tigre et la grue. Le premier étant plus efficace contre les adversaires en solo alors que le second sera plus adapté à des groupes d’ennemis. Judgment est plus dynamique que les épisodes de Yakuza, notamment grâce à son héros plus vif qui n’hésite pas à courir sur les murs et faire des petites cabrioles pour se débarrasser de ses adversaires. Les attaques Ex sont toujours de la partie et sont toujours autant stylées qu’impressionnantes. Yagami se dirige aisément et a la possibilité de courir par simple pression d’un bouton là où son homologue Kiryu ne courrait que si on laissait un bouton enfoncé.

Les combats sont bien sûr au centre du jeu.

Bien sûr, on pourra faire évoluer le personnage de Yagami (nouvelles techniques, plus de santé…) en cumulant des PA récoltés tout au long du jeu de différentes manières (combats, mini-jeux…). Cet aspect « RPG » est plutôt bienvenu et permet à chaque joueur(euse) de faire comme il ou elle le désire. Une bonne manière de s’enrichir et de remporter des PA est de faire les affaires secondaires de Yagami. Car son travail de détective n’est pas qu’un gadget scénaristique mais sert bel et bien le gameplay. A vous les maris volages et autres personnages à étudier et à filer pour prendre des photos compromettantes. La plupart de ces quêtes annexes sont très bien scénarisées et on prend vraiment plaisir à les suivre de bout en bout même sans l’idée qu’elles vont rapporter gros.

Kamuro of the Dead est vraiment très fun ! Je me suis éclaté dessus.

Côté durée de vie on est dans la moyenne haute des jeux du genre puisque l’histoire principale est plutôt longue et possède de nombreux rebondissements plus ou moins attendus. Mais, fidèle à la marque SEGA, Judgment propose des tas d’activités annexes comme des jeux vidéo (Virtua Fighter 5 vous attendra à la salle d’arcade), les fléchettes, le jeu en VR ou encore l’excellent Kamuro of the Dead, clone de l’excellente série de shoot House of the Dead. Sans compter évidemment les restaurants à visiter et autres activités variées qui font le sel du quartier de Kamurocho. Les habitués de la saga Yakuza le connaissent sans doute par cœur, mais les autres se feront un plaisir de découvrir un quartier animé et superbement réalisé (les néons, les passants, les magasins…).

Notez la qualité des graphismes. On a rarement fait plus réaliste !

Conclusion

A qui s’adresse alors ce Judgment ? La réponse est simple : à toutes les personnes qui n’ont jamais mis la main dessus. Clairement, cette nouvelle version pour les consoles nouvelle génération est au top techniquement et mérite vraiment de figurer dans votre ludothèque. Avec sa traduction française impeccable, son gameplay nerveux et son scénario travaillé, Judgement fait un sans faute encore une fois. Alors certes, l’achat n’est pas indispensable pour les gens ayant déjà fini le jeu sur PS4 tant les ajouts sont mineurs. Toutefois, si vous souhaitez en profiter dans les meilleures conditions possibles, cette version est ce qu’il y a de mieux. Un must-have que vous vous devez au moins d’essayer tant il est réussi sur tous les points.

Graphismes:4.5 out of 5 stars
Gameplay:4 out of 5 stars
Bande-son:4 out of 5 stars
Durée de vie:4.5 out of 5 stars
Note finale:4.5 out of 5 stars

*Ce test a été réalisé sur Series X à partir d’une version physique gracieusement fournie par l’éditeur que nous remercions chaleureusement. *

Romain Boutté
Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire