V-Rally 4 en a t-il sous le moteur ?

Plus de 15 ans après un V-Rally 3 plus que bien sur Xbox / GameCube et autres console de salon ou encore sur PC et Game Boy Advance, revoilà un V-Rally édité par BigBen Interactive et développé par Kylotonn. Fan de jeux de voitures et surtout de Rallye , après une cinquantaine d’heures dessus voyons ce qu’il donne.

Quand Kylotonn se rallie au Rally

En terme de jeu de rallye, Kylotonn n’est pas à son premier opus de ce style. Il s’est déjà démarqué avec plusieurs WRC se ressemblant les uns les autres. Et autant aller droit au but, ce V-rally n’est ni plus ni moins qu’un WRC. De par son gameplay, son interface, la gestion, et j’en passe. Mais j’y reviendrais plus tard.

De plus, ce V-rally tourne sur le moteur de WRC 7 sorti il y a un an. Par contre niveaux graphismes, certains endroit de la carte du monde en jettent un max alors que d’autres peuvent être plats et sans intérêt. En fait soit c’est très beau, soit c’est très laid. Les courses dans la réserve naturelle de séquoia par exemple sont franchement excellentes visuellement. La qualité du feuillage, les rayons du soleil traversant les plus grand arbres du monde. Et de l’autre coté , des cartes dans le mode Gymkhana (un mode de jeu dont je parlerai aussi plus tard) qui sont d’un laideur et d’une fluidité déconcertantes. Les maps sont minuscules. Genre piste d’aéroport de contrée ou petit port fluvial.

Et malgré cela, la Xbox One X souffle comme jamais. Sur ce mode de jeu , c’est tout simplement injouable. Le jeu descend aux alentours de 25fps. Anticiper les virages reste un exploit digne d’un Jedi tellement ça lague.

Donc j’en reviens au Gymkhana. Ce sont donc des petites épreuves sur un environnement très restreint avec des obstacles divers comme des cônes d’autoroute, des containers ou encore des barils d’essence. Il faut juste suivre le tracé, quand bien même vous arrivez à le distinguer, dans un temps record. C’est un mode de jeu qui n’a juste pas sa place dans un jeu de Rallye. J’ai arrêté de jouer aux Dirt et autres à cause de mode de jeu comme celui là. C’est sans intérêt, pas amusant et en plus si c’est moche et pas fluide c’est encore pire.

Le tour du monde en 22 épreuves

L’interface très simpliste du jeu se déroule sur une carte du monde avec un choix d’épreuves de Rallye, de Gymkhana ou encore de courses de Buggy. Un système de difficulté affiché par une, deux ou trois étoiles mais qui à ce jour n’est toujours pas au point. En effet la difficulté et l’IA sont bugués comme pas possible.

Gagner dans certaines épreuves reste complètement aléatoire. Vous aller faire une course quasi parfaite, l’IA va vous mettre 15 secondes. Mais en recommençant et en faisant pire que la première fois, c’est vous cette fois qui allez lui mettre 10 secondes. C’est carrément mal dosé. De plus, vous avez un système de modification du véhicule, avec une équipe d’ingénieurs et de mécaniciens a payer tout les 7 jours. Choses déjà vu dans les WRC, comme je vous disais précédemment.

Et si vous ne boostez pas votre véhicule à fond, le podium ne sera jamais à vous. Plusieurs jours donc plusieurs courses doivent être parcourues pour pouvoir débloquer une amélioration. Donc vous allez être plusieurs courses sans jamais toucher le pactole de la victoire. Sans oublier qu’il faut payer votre équipe tout les 7 jours. Le jeu se résume donc à cela, courses courses courses, améliorations, payer l’équipe, et le tourbillon recommence. C’est plat, répétitif et frustrant surtout si on repense à cette fameuse IA buguée.

Un multi sous de capot ( de deux chevaux )

Comme tout jeu de Rally qui se respecte, V-Rally 4 propose bien evidemment un mode multijouer. Et comme tout jeu de Rally en multi, j’ai beaucoup de mal à m’amuser dedans. On lance le multi, on fait un course ( quand par miracle vous arrivez à trouver quelqu’un ) et vous faites la course. Pas d’argent, pas de niveaux, rien à gagner puisque les voitures sont déjà toutes débloquées. Mais c’est aussi un bon point puisque cela permet de les tester avant de les acheter dans les modes de jeu solo.

C’est dommage car ce n’est pas difficile trouver des choses sympa à ajouter en multijoueur. De l’XP avec des niveaux, pour débloquer des skins, de l’argent. Pourquoi pas aussi la chance de participer à des tournois contre d’autres joueurs et l’IA.

Une bonne vidange après tout ça

Mon verdict pour ce V-Rally 4 est sans appel. C’est malheureusement un jeu fait à la va-vite. avec pourtant un bon potentiel mais fait sans ambition avec un contenu très pauvre.

J’ai eu l’impression de jouer à un titre fini à moitié, sortie trop tôt, trop vite. Complètement buggé au niveau de son IA., ce qui ne nous permet pas d’apprécier le solo en essayant d’avoir du skill et de connaitre les circuirts par cœur pour pulvériser les records car de tout façon, L’IA nous verra 3 fois sur 4 dans son rétro.

Des mises à jour viendront peut-être corriger ce mauvais départ, seul l’avenir nous le dira.

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *