Final Fantasy XV logo sur fond de route désertique

Final Fantasy XV : Impressions de geeks

Pour fêter la fin de l’année et la sortie du jeu le plus attendu (avec The Last Guardian) de cette dernière décennie, les membres de Band of Geeks ont décidé de vous donner un leur ressenti sur leur expérience de Final Fantasy XV ! Attention il s’agit d’avis purement subjectif, il est même fort probable que certains d’entre nous ne l’aient toujours pas terminé à l’heure où ces lignes sont rédigées. Dans tous les cas embarquez dans la Regalia et voyez ce qu’on en pense !

Romain 

Final Fantasy XV, attendu pour ma part depuis son annonce en tant que Final Fantasy Versus XIII. J’avais perdu un peu patience quand le titre est tombé dans les limbes et encore un peu plus avec sa nouvelle orientation « open world ». J’avais peur qu’il perde l’essence de la série en se calquant trop sur les jeux occidentaux. Mais malgré tout, en tant que fan de la saga j’étais obligé de l’acheter et j’ai donc craqué pour l’édition avec le steelbook contenant le jeu et le Blu-Ray de Kingsglaive. Et après avoir regardé ce dernier je n’avais qu’une envie : jouer au jeu. L’univers est excellent et il me tardait de voir comment le jeu allait être relié au film.

Après environ une trentaine d’heures de jeu et une arrivée récente au cinquième chapitre de Final Fantasy XV je peux en donner un avis plus que positif. Peut être parce que je n’attendais plus rien du jeu mais franchement je m’éclate dessus. Déjà il est magnifique. Vraiment. Et encore je n’ai pas de PS4 Pro ! L’ambiance « Road Trip entre potes » est superbement retranscrite avec pour une fois une VF exceptionnelle. Je suis habituellement un fervent défenseur des versions originales mais ici le doublage français surclasse les autres à mon goût. J’ai essayé l’anglais et le japonais pendant plusieurs heures mais aucun n’arrive à la cheville du doublage français ! Et côté ambiance sonore, en plus d’une bande originale très très bonne j’ai un faible pour les musiques de la Régalia qui sont issues des anciens opus de Final Fantasy ! Et avec le lecteur audio disponible pour quelques gils je peux même écouter ces dernières quand je me balade à pied sur les grands espaces du jeu !

Alors oui le système de combat dynamique est parfois un beau foutoir (mention spéciale au combat contre Titan) mais j’apprécie vraiment l’idée de téléportation de Noctis et les relations entre les personnages. Les dialogues en plein combat mais aussi en dehors lors des balades renforcent clairement l’immersion ! Le scénario est légèrement en retrait pour le moment même si enfin il se passe des choses. J’attends de voir si la suite va me scotcher plus mais il faut dire que je perd mon temps à faire toutes les quêtes annexes possibles et imaginables disponibles. Il est vraiment temps que j’avance dans l’histoire car je suis pratiquement niveau 40 et plusieurs personnes l’ont terminé avec à peine dix niveaux de plus…

Dans tous les cas, Final Fantasy XV est pour moi LE grand jeu qui a été annoncé. On sent que Square Enix a mis les moyens pour proposer une super aventure ! Seule chose importante pour ceux qui voudraient se lancer : regardez Kingsglaive car vraiment il vous place dans le contexte et est en plus bourré de scènes mémorables…

Quentin 

A mon grand désespoir je n’ai pas su jouer énormément à Final Fantasy XV depuis que Square Enix me l’a gracieusement offert. La faute à un nouveau travail très prenant et des horaires impossibles, qui m’ont obligé à revoir ma façon de geeker. Si en plus on rajoute à ça que les affreux de Vitapéro m’invitent régulièrement pour jouer à Killing Floor 2 en ligne, c’est assez dur pour moi de suivre les aventures de Noctis et ses amis ces derniers temps.

Cependant la petite dizaine d’heures que j’ai passé avec Prompto, Gladiolus, Ignis et Noctis a été particulièrement intéressante et assez déroutante. Les combats sont vraiment étranges au tout début, un peu brouillon dans les grosses mêlées, mais c’est surtout la façon de combattre avec plusieurs armes et en temps réel qui peut choquer. Mais après un petit temps d’adaptation, explorer les différentes régions du jeu pour faire avancer l’histoire ou remplir des contrats de chasses devient un véritable plaisir.

Je n’ai pas avancé énormément dans l’histoire, forcement en jouant peu et en explorant la carte immense du jeu c’est un peu compliqué, par contre le jeu arrive déjà à proposer des scènes fortes et puissantes comme celle dans le premier tombeau royal. La version française (désolé Alexandre) est juste parfaite et les acteurs donnent vraiment vie au quatuor. J’avais peur de ne pas accrocher ua jeu à cause du côté boys band un peu trop prononcé mais les voix et les interactions entre les membres du groupe arrivent à faire passer la pilule sans aucun souci. Vraiment Square Enix a su débusquer les doubleurs les plus talentueux de France, je suis soufflé.

Bon le jeu à quelques défauts, comme cette fâcheuse tendance à me balancer des ennemis niveau 40 au visage un peu partout sur la carte alors que je suis à peine niveau 16 avec un équipement faiblard, mais je m’amuse vraiment sur ce Final Fantasy XV et c’est tout ce qui compte. Je ne pense pas publier mon test avant d’avoir terminé le jeu, ce que je vais tenter de faire « rapidement » sans pour autant me gâcher l’expérience de jeu, mais sur la dizaine d’heures passées pour l’instant sur Final Fantasy XV je ne peux que saluer le travail de Hajime Tabata et ses équipes !

Damien

Ça fait du bien de faire autre chose parfois. De se dire que sous couvert de repiquage d’idée, on insuffle une âme nouvelle à un projet longtemps mûri, souvent laissé de côté, maintenant propulsé sur le devant de la scène. Au delà de tout ce qu’on déjà dit mes confrères, et avec justesse, c’est à une aventure intense, pleine de défauts, parfois impardonnable mais souvent marquante que l’on a eu droit. Tabata l’a fait, il a mis fin à 10 ans de labeur. D’un embryon flou sorti de l’imaginaire d’un artiste, il a accouché d’un grand jeu cabossé, incroyablement passionnant à suivre sur un plan technique et historique, mais aussi une fois manette en main.

Malgré la profondeur de jeu absente, un arbre de compétence aussi arbitraire qu’inutile et un gameplay aussi gratifiant que simpliste, on écope d’un véritable nouveau Final Fantasy. Et ça fait du bien. C’est ce qu’on retiendra de ce FFXV : un pas en avant. Certains codes sont réutilisés avec brio, d’autre brillent de par leur cruelle absence, mais à quoi bon penser à ce que le jeu aurait pu être ou a été en 10 ans ? Oublions ça, prenons le temps de prendre ce que le jeu nous propose, car s’il ne comble pas tout le monde, il sait tout de même se montrer incroyablement généreux.

Thèmes inoubliables, moments épiques, incompréhension, frustration et renouveau, jamais un jeu n’a joué avec moi de cette manière. Si je ne l’excuse pas sur nombre de points, j’ai décidé de l’aimer malgré tout pour ce qu’il fait de bien. Entre flageolets et bouton de chemise, jamais je n’aurai autant aimé une bande de pote dans un Final Fantasy.

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

2 commentaires sur “Premières impressions sur … Final Fantasy XV

  1. Merci pour vos avis qui je vois collent énormément avec le mien. Ce Final Fantasy, je l’ai attendu, dégoûté à chaque report et aujourd il est là et j’y joue! Je trouve le jeu très beau (et j’attends le patch ps4 pro) et l’histoire passionnante, les persos vivants et attachants, la vf excellente et immersive. Et je vous rejoindrai également sur ce qui pour moi aussi le point faible du jeu : les combats. Il y a des moments où je ne sais même pas où est Noctis, ni si il est debout ou à terre. Mais je lui pardonne ce défaut tant ce jeu est magnifique et que je le kif!

    1. Salut Hitman, merci pour ton commentaire ;)

      En effet c’est parfois (souvent même) un joyeux bordel dans les mêlée et je trouve l’action parfois assez dure à lire. Mais comme tu le dis, c’est un défaut vite pardonné quand on voit le reste du jeu et sa qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *