Black Cat logo

En tant que fan de Shonen j’ai dévoré de nombreuses œuvres au cours de ma vie. Et si parfois on me conseillait tel ou tel titre (comme Naruto ou Eyeshield 21 par exemple) j’en ai découvert quelques uns simplement en les feuilletant et en me laissant tenter. Il y a eut d’excellentes surprises (Samurai Deeper Kyo, Bleach…) ou de menues déceptions (Shaman King…) et il y a eut Black Cat. Je vais vous parler de cet univers intéressant en essayant de ne pas vous spoiler, comme toujours.

Black Cat vous apporte le malheur

Chat domestique ou errant ?

Black Cat Sven Vollfield enlève son cache-oeilL’histoire de Black Cat peut se résumer assez aisément. Train Heartnet est un ancien tueur, le meilleur qui soit. Son habileté au revolver n’a pas d’égal. Portant sur son épaule le tatouage XIII, signe de son appartenance à Chronos, une organisation secrète qui contrôle presque le monde dans l’ombre, Train apporte le malheur sur ses cibles. Machine à tuer sans état d’âme c’est un eraser au service exclusif de Chronos et il leur obéit au doigt et à l’œil. Son arme ? Un revolver en orichalque (un métal extrêmement rare et ultra résistant) nommé Hadès et gravé de son XIII avec lequel il arrive à tirer à une vitesse folle et une précision exemplaire. Mais un jour après sa rencontre avec Saya Minatsuki, un sweeper (nettoyeur, pour chasseur de primes) Train va décider de quitter Chronos pour changer de vie et ainsi devenir nettoyeur. Il va faire la rencontre de Sven Vollfield qui deviendra son partenaire. Ce dernier est un ancien du IBI (sorte de FBI de cet univers) et s’est recyclé en sweeper après avoir perdu son coéquipier. A eux deux, criblés de dettes mais libres comme l’air ils parcourent le monde en quête de cibles à arrêter. Mais Train sera rattrapé rapidement par son passé. En effet un de ses anciens collègues que Train s’est juré d’éliminer va refaire surface : Creed Diskens. Ce dernier voue une admiration sans bornes à Train et espère l’avoir à ses côtés pour conquérir le monde car lui aussi à quitté Chronos. Seulement vu leur passif, Train ne va pas vouloir et en découlera une histoire prenante dans laquelle notre chat noir n’est pas au centre des événements. Et c’est là la force de Black Cat.

Black Cat Train Heartnet et son revolver Hadès en main
Train à l’époque où il travaillait pour Chronos.

Shonen mais pas trop

Black Cazt Creed Diskens souritJe ne compte plus les shonens que j’ai lu au cours de mon existence mais ceux qui m’ont marqué sont ceux qui proposaient comme héros un personnage déjà surpuissant. Je pense à Samurai Deeper Kyo mais également Kenshin le Vagabond par exemple ! Et Train Heartnet s’inscrit dans cette lignée. Puissant et charismatique il bénéficiera toutefois d’un « Power Up » au cours des 20 tomes qui composent la série mais on est loin des entraînements intensifs d’Ichigo ou Naruto par exemple ! Pour justifier la présence d’ennemis à sa hauteur l’auteur fait intervenir une composante permettant de dévoiler un pouvoir latent chez certaines personnes : le Tao. Il s’agit d’une boisson que les personnages ont bu et qui leur permet, s’ils y survivent, d’utiliser un pouvoir unique. Creed va bien évidemment s’entourer de ces personnes et montera son groupe : « les Apôtres de l’Étoile ». Si Train n’a pas spécialement envie de s’en mêler ce ne sera pas le cas de Chronos qui enverra ses Chrono Numbers (dont Train faisait autrefois parti) pour s’en débarrasser. Et ce sera l’occasion de voir des personnages vraiment stylés (j’aime beaucoup Janus, Belzé et Séphiria personnellement) même si de mon point de vue on a pas assez de détails sur la plupart d’entre eux qui ne seront finalement que des personnages secondaires. Dommage. Mais un manga ce n’est pas qu’une histoire…

Black Cat Creed et les apôtres de l'étoile
Les apôtres de l’étoile et Creed. Un groupe de dégénérés…

Style agréable

L’auteur (Kentaro Yabuki) n’en est pas à son premier manga et ça se sent ! Dès le début en effet le trait est détaillé et précis. Il évoluera d’ailleurs peu en 20 tomes mais ce n’est pas un mal car le dessin est bien fichu. Les différents personnages ont tous leur propre style et en tant que lecteur on est forcé d’apprécier tel ou tel personnage rien que pour son look. Contrairement à beaucoup d’œuvres, Black Cat ne croule pas sous le nombre de personnages (Naruto en est un exemple flagrant avec tous ses personnages non utilisés ou sous exploités). Alors bien sûr il y en a des plus importants que d’autres mais on est jamais déçu. Sauf moi pour le personnage de Sharden. Sans spoiler il est malheureusement sous exploité alors qu’il y avait matière à en dire sur lui ! Mais Kentaro Yabuki sait créer de bons personnages car Creed est un des méchants les plus déjantés que j’ai pu voir. Je l’adore même si ses motivations restent assez légères concernant Train finalement. Quand à Eve, qui accompagne Sven et Train, l’évolution de sa personnalité fait vraiment plaisir à voir et on s’y attache vite. Surtout que grâce aux nanomachines à l’intérieur de son corps elle peut faire un peu ce qu’elle veut et ainsi faire armes égales avec les utilisateurs de Tao. En bref, une galerie de personnages excellente, servie par des dessins travaillés et détaillés, le tout au service d’un scénario prenant.

Black Cat Train entre Eve et Sven
Ce trio de héros est vraiment intéressant !

Conclusion sur Black Cat

S’il n’est pas le meilleur shonen existant, Black Cat a le mérite de proposer une histoire bien ficelée qui se suit avec plaisir surtout grâce à des personnages hauts en couleur mis en valeur par un dessin de qualité. Si j’ai regretté quelques points (certains personnages pas assez exploités, combat final de Sven et Eve en dessous de ce qu’on attendait…), l’ambiance générale, l’humour relativement présent, les combats qui ne traînent jamais en longueur et la classe de Train ont suffit à me convaincre que ce titre, édité par Glénat, devait faire partie de ma bibliothèque… et de la votre ! Pour information il existe une version animée de l’œuvre mais n’ayant vu que quelques épisodes je ne saurais vous dire si elle est fidèle à 100% ou non. A bon entendeur, chalut !

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

4 commentaires sur “[Manga] Black Cat

  1. J’en ai tellement entendu parler de cette serie. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de dépasser les 2 premier tome. Toujours pleins de série en cours. One punch man aussi est un héros qui est surpuissant dès le début. Mais je suis sûr que tu les as déjà vu / lu :p

    1. Si jamais tu as l’occasion (et le temps !) n’hésite surtout pas à continuer celle-ci ! Effectivement je connais One Punch Man (j’ai les 5 premiers tomes français à l’heure actuelle) mais c’est vraiment différent car Train ne défonce pas ses adversaires en un seul coup. :p

  2. Je prends enfin le temps de commenter… J’avais beaucoup aimé cette série, même si je ne m’en souviens pas en détails. Je me souviens surtout du style graphique, très important pour moi, qui m’avait beaucoup plus. J’avais même fait un petit dessin d’Eve à l’occasion.
    Il faudra que je le relise un jour, (et donc que je les achète…)

    1. Le style graphique est en effet très agréable. C’est fin mais pas surchargé de détails et les dessins sont clairs. Si tu as l’occasion de les relire n’hésite pas ça n’a pas pris une ride !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *