La Chronique Musicale - Royal Blood 1

La Chronique Musicale du Dimanche revient… Ça va saigner!

 

Après une (petite) absence (de quelques semaines mois), la Chronique Musicale de Band of Geeks est de retour. Et pour quoi? Qu’est ce qui a bien pu me motiver? Tout simplement LE groupe de rock du moment à mes yeux, qui a sorti un disque pouvant prétendre sans difficulté au titre d’album de l’année, j’ai nommé: Royal Blood. C’est un duo originaire de Brighton en Angleterre, créé en 2013. Formation toute récente donc, mais déjà ô combien mature, comme vous le verrez dans les lignes qui suivent.

There will be (Royal) Blood

La Chronique Musicale - Royal Blood 3Deux. Ce chiffre, dans un groupe de rock, peut aussi bien être magique que casse-gueule, surtout avec une formation aussi peu conventionnelle. Heureusement pour nos oreilles, Royal Blood rentre dans la première catégorie, aux côtés de The White Stripes, The Black Keys ou encore Blood Red Shoes pour ceux qui connaissent. La formation, parlons en justement: Ben Thatcher occupe la place de batteur, pendant que Mike Kerr occupe le poste de chanteur et de bassiste. Oui oui, bassiste. Pas de guitare conventionnelle à l’horizon.

Du coup, leur style s’en ressent, avec un son puissant, sans concession et qui peut rappeler tour à tour des pointures moderne du genre, entre garage rock, pop ou encore stoner. Le parfait exemple de ce melting-pot  de la musique à guitares est le premier morceau de leur (seul et unique) album éponyme: Out of the Black. Riffs gras et puissants dans la lignée d’un Queens of the Stone Age, tempo lent martelé par une batterie digne des morceaux les plus incisifs des Black Keys, voix tantôt doucereuse à la Muse, tantôt puissante à la Jack White, ça envoie du très lourd dès les premières secondes de l’album:

 

Sang Royal, sang neuf, sang pour sang rock’n’Roll

Et c’est là toute la force de Royal Blood: ces petits génies ont réussi à prendre lLa Chronique Musicale - Royal Blood 2e meilleur de leurs multiples influences, à le digérer et à le recracher en imposant leur style sans perdre leur identité. Au bout de quelques chansons, on oublie complètement le reste et on rentre dans leur univers pour ne plus en ressortir jusqu’à la dernière chanson. Le disque est rempli de pépites qui vous resteront dans la tête longtemps après avoir fini l’écoute. De la percutante Come On Over à Little Monster et son refrain plus qu’efficace, le duo anglais ne devrait pas avoir de mal à rester greffé à vos oreilles. Mais ma préférence va à Blood hands, chanson du milieu de l’album, et véritable perle qui m’a envoûté à un point inimaginable.

 

 

 

Bref, on va s’arrêter là pour aujourd’hui. le groupe n’ayant sorti qu’un album à ce jour, la Chronique Musicale est un peu plus courte que d’habitude. Et puis je ne veux pas trop vous gâcher l’écoute de ce magnifique disque, foncez vous l’acheter et passez des fêtes pleines de saturations, de breaks de batterie et de headbanging! J’espère vous retrouver ici un nouveau Dimanche pour éventuellement parler du futur second album du groupe (qui n’est malheureusement pas encore prévu). Pour ceux qui voudraient éventuellement en savoir plus sur Royal Blood, voici leur site officiel.

Viendez!

Julien

Joueur passionné, profitant du maximum de plateformes, des consoles de salon aux portables, en passant par le pc et les smartphones.
Viendez!

Les derniers articles par Julien (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *