fleshpound-critique-killing-floor-2-ps4-band-of-geeks

Killing Floor 2 : du sang, des tripes et des zombis !

Développé par Tripwire Interactive, Killing Floor 2 est un jeu de tir à la première personne qui vous plonge dans l’apocalypse provoquée par les ZED, des créatures mutantes et monstrueuses crées par la société Horizon. A l’origine développé comme une licence pour PC, Tripwire Interactive a surpris bon nombre de joueurs en proposant une version PlayStation 4 de son titre !

Une « simple » suite

patriarche-patty-critique-killing-floor-2-ps4-band-of-geeksC’est sans doute ce qui frappe le plus quand on se lance dans Killing Floor 2 en connaissant déjà la série sur PC : le nouveau titre du studio Tripwire Interactive est une véritable suite, un titre qui ne propose ni plus ni moins que la même expérience de jeu que son ancêtre mais avec quelques améliorations.

Il s’agit donc toujours de massacrer dans des cartes immenses des vagues de zombis modifiés génétiquement et surtout de tenter de survivre en déployant tout votre skill et votre capacité à jouer en équipe. Le tout agrémenté d’une bande son très métal qui colle parfaitement à l’ambiance de boucherie qui se dégage du jeu et qui fait surtout plaisir aux oreilles !

La vraie nouveauté de Killing Floor 2 est de proposer aux joueurs de s’affronter dans un mode inspiré de Left 4 Dead, comme si certains ne faisaient pas déjà pas assez la comparaison un peu foireuse entre les deux titres depuis la sortie de Killing Floor sur PC ! Le mode Survie VS vous permet donc d’incarner les ZED le temps de quelques manches et ce dans l’unique but d’exterminer d’autres joueurs qui tentent encore et toujours de survivre.

Pour augmenter vos chances de l’emporter face aux ZED il est maintenant possible de choisir différentes capacités plus ou moins efficaces pour votre avatar, en fonction de votre classe et surtout de son niveau. Chaque classe a d’ailleurs eu le droit à un petit coup de polish avec de nouvelles armes ou une modification de certaines fonctions comme le firebug qui utilise maintenant des cocktails molotov plutôt que des grenades incendiaires. En plus des traditionnels sharpshooters, medics et berserker on retrouve aussi de nouvelles classes de survivants : les gunsligers et les survivalists. Et comme John Gibson me l’expliquait lors de notre interview, la majorité des ZED change de comportement quand on grimpe dans les différentes difficultés du jeu, ce qui rajoute pas mal de profondeur à un titre déjà très complexe à aborder mais étrangement très facile à prendre en main !

Techniquement le portage de Killing Floor 2 est un petit bijou de fluidité et de qualité. J’avais très peur que le jeu ne soit pas au top sur la dernière console de salon de Sony mais je me suis finalement fait une frayeur pour rien. Je n’ai subit aucun ralentissement en plein jeu même avec une horde de ZED à mes trousses et surtout les différents environnements du titre sont beaux, plein de petits détails et d’objets qu’on peut bousculer.

scrake-critique-killing-floor-2-ps4-band-of-geeks
Le Scrake est devenu la plus grande menace pour un groupe de survivants !

Une dose de déception ?

saw-gun-zed-jumping-critique-killing-floor-2-ps4-band-of-geeksCe qui me gène surtout avec Killing Floor 2 c’est l’absence de contenu dans le titre. Alors oui les nouvelles cartes du jeu sont immenses, très intéressantes à explorer et il y a une dizaine de classes à essayer ou faire monter en niveau mais c’est tout. On se retrouve avec un jeu avec moins de possibilités que Killing Floor 1 sur sa fin de vie et je ne comprends pas pourquoi Tripwire Interactive n’a pas intégré le mode de jeu avec objectifs dans la version de base de Killing Floor 2.

Et c’est pareil pour l’histoire du jeu, qui est encore aux abonnés absents alors qu’il y a un vrai potentiel à proposer des petites histoires pour chaque personnage ou suivre une trame scénarisée dans des missions à objectifs, afin de découvrir comment Paris à pu tomber sous les griffes des ZED ou ce qui a bien pu se passer dans l’avant-poste d’Horizon en Antarctique.

De la même façon je déplore grandement l’absence d’une liste des parties en cours disponibles puisque le jeu ne propose que du matchmaking. Ce n’est pas un drame mais proposer aux joueurs de choisir la carte ou le groupe qu’ils veulent rejoindre aurait été largement plus efficace que de les téléporter immédiatement dans une partie un peu au hasard. Il va donc falloir attendre patiemment les mises à jours promises par Tripwire Interactive pour rajouter des modes de jeu ou encore corriger quelques oublis comme l’absence totale de statistiques sur vos différentes parties

specimen-zed-saut-critique-killing-floor-2-ps4-band-of-geeks
Les environnements sont beaucoup plus beaux et surtout plus riches en détails que ceux du premier Killing Floor !

Killing Floor 2 c’est un peu comme les curly

Il serait dommage de prendre la version actuelle de Killing Floor 2 comme une version finale, un jeu terminé alors que le premier titre de la série a eu le droit à des mises à jour massives pendant près de cinq années. Mais en l’état, à moins de jouer avec des amis ou d’apprécier enchaîner des vagues et des vagues des mêmes monstres avec des inconnus pour compagnons, on tourne assez vite en rond dans Killing Floor 2.

Et c’est finalement la même chose que ce que je pouvais reprocher au premier Killing Floor : être un excellent jeu au gameplay profond avec une courbe d’apprentissage assez folle mais bloqué dans un format trop répétitif pour que je puisse y jouer sans amis.

Si vous avez des potes avec qui partager l’expérience Killing Floor, il serait dommage de passer à côté d’un jeu aussi amusant qu’exigeant, mais si vous êtes plutôt du genre solitaire je pense qu’il existe de bien meilleures alternatives pour vous amuser sur des jeux en ligne à l’heure actuelle, comme Titanfall 2 qui semble absolument excellent et plus orienté « jeu individuel » que Killing Floor 2. En tout cas j’attends Julien de Vitapéro et peut-être le reste de l’équipe de ce podcast un peu déjanté et je retourne casser du ZED en bonne compagnie !

Plop ;3

Quentin Gourvennec-Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Plop ;3
Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *