Axiom Verge Elsenova title screen ecran titre Critique Band of Geeks

Axiom Verge, le Super Metroid du pauvre ?

Développé en solo par Tom Happ, Axiom Verge est ce que l’on appelle en général un metroid-vania. C’est un titre d’action-aventure avec des éléments fortement inspirés de la série Metroid, comme une bonne partie des jeux Castlevania depuis la sortie de Symphony of the Night sur Saturn et PlayStation 1.

Disponible depuis déjà quelques temps sur le PlayStation Network, j’attendais en fait patiemment la sortie d’Axiom Verge en cartouche pour pouvoir me lancer dans cette aventure sur ma PlayStation Vita !

Axiom Verge Critique Band of Geeks (1)Autant être franc, même si Axiom Verge est un bon jeu et surtout une prouesse technique car il a été créé par une seule et même personne, je n’ai pas pu m’empêcher d’être déçu du titre. J’en attendais surement trop, l’un de mes amis étant un énorme fan d’Axiom Verge, mais c’est surtout sa ressemblance beaucoup trop forte avec Super Metroid qui me gêne.

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore joué à Super Metroid, j’ai envie de vous demander « c’est quoi le souci ? ». Non vraiment.

Plutôt que de vous abrutir sur un Assassin’s Creed où les œuvres d’art sont censurées ou altérées pour êtres « inclusives », plutôt que de manger encore et toujours des shooters fades ou des jeux réchauffés, qu’est ce que vous attendez pour toucher à l’un des meilleurs jeux de sa génération ? A un titre aussi magnifique graphiquement qu’il est intelligent dans la construction de son univers. A une aventure riche en émotions, en combats épiques et en passages à vous glacer le sang devant l’angoisse de croiser un monstre trop puissant.

Super Metroid est, et restera, un des chef d’œuvre du jeu-vidéo.

Axiom Verge Foothills Critique Band of Geeks

Axiom Verge Critique boss geant Band of Geeks Et c’est justement ça qui me gène. Axiom Verge se calque beaucoup trop sur la formule de Super Metroid sans rien réinventer, comme avait su le faire Castlevania à l’époque avec le désormais culte Symphony of the Night.

Au final la seule véritable originalité d’Axiom Verge est de proposer un outil de reprogrammation, le disruptor, qui « hack » les ennemis et modifie ainsi leurs comportements, leurs formes ou leurs positions. C’est un élément central du jeu, très important pour battre certains boss ou avancer dans la partie et surtout la plus grande réussite d’Axiom Verge selon moi.

Mais en dehors de cette originalité, très inventive, le jeu ne sort jamais vraiment de l’ordinaire. A tel point qu’on a l’impression d’y avoir déjà joué tellement la formule est connue : on ramasse des power-ups pour les armes et le personnage, on découvre de nouvelles armes qui permettent d’avancer un peu plus sur la carte mais aussi d’accéder à un nouveau boss.

Rien de renversant donc, surtout que je trouve la navigation dans le monde d’Axiom Verge assez complexe. Les allers-retours sont fréquents et cela devient rapidement une tâche laborieuse vu la quantité d’ennemis présent dans le jeu et la longueur des corridors.

Axiom Verge Trace fusil electrique Critique Band of Geeks

En conclusion

Le gameplay d’Axiom Verge est donc classique au possible, les ennemis ne sont pas très inspirés ni mémorables et seul l’exceptionnelle bande-originale à réussi à me faire tenir jusqu’à la fin du titre.

J’ai vraiment essayé de m’amuser à fond en y jouant, de prendre du plaisir à découvrir ce titre mais rien n’y fait : il reste dans l’ombre de Super Metroid. Je pense que Tom Happ aurait pu proposer un titre de bien meilleure qualité s’il avait digéré un peu plus l’héritage de Super Metroid plutôt que de le recracher aussi facilement.

Au lieu de proposer un jeu qui colle beaucoup à la troisième aventure de Samus, j’aurais aimé voir une histoire plus originale, qui reprend les codes en les détournant. Exactement comme l’avait fait Castlevania : Symphony of the Night, qui a su réinventer le genre (et ironiquement finir par mourir d’une overdose de titres sans aucune imagination ni inventivité).

Axiom Verge n’est pas vraiment un mauvais jeu mais si vous n’avez toujours pas touché à Super Metroid, je me vois difficilement vous le recommander. Et si vous êtes fan de Samus Aran, vous risquez fort d’être aussi déçu que moi au final.

Plop ;3

Quentin Gourvennec-Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Plop ;3
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *