Test de Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster [PS4]

La PlayStation 2 a connu de très nombreux grands JRPG. Les plus connus étant bien évidemment Final Fantasy X ou encore Dragon Quest VIII. Mais d’autres ont tiré leur épingle du jeu avec plus ou moins de réussite (Arc le clan des Deimos ou encore Breath of Fire Dragon Quarter). Et si les Persona n’avaient pas encore trouvé le chemin de l’Europe au début des années 2000, son spin-off, Shin Megami Tensei III a eu cet honneur. Et 20 ans plus tard, le voici qui débarque dans une nouvelle version sobrement intitulée Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster dans une version PlayStation 4 mais aussi Nintendo Switch. Le temps a-t-il été clément ? Réponse tout de suite.

Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster : Retour vers le passé

Comme souvent avec Atlus, on incarne un lycéen qui va se retrouver embarqué dans une aventure qui le dépasse complètement. La différence ici c’est qu’il va être transformé en démon. L’histoire prend place dans une Tokyo qui subit « la Conception » et est complètement métamorphosée. Prenant l’apparence d’une sphère, la ville est également désormais peuplée de démons. Aucun humain n’est en vie ou presque. Deux de vos amis et un mystérieux journaliste nommé Hijiki seront vos alliés pour comprendre comment rendre à la ville son aspect initial. Néanmoins, au contraire de ce que l’on pourrait croire, ces compagnons ne seront pas avec vous en combat. Pour vous épauler vous pourrez enrôler des démons que vous affrontez (un peu comme un Pokémon du coup). Evidemment, si certains seront enclins facilement à vous rejoindre, d’autres seront plus réfractaires et il vous faudra être plus persuasifs. Mais je reviendrai sur ce système lorsque j’aborderai les combats.

On devient très rapidement un démon.
Se balader en ville se fait sous cette forme.

Techniquement Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster n’est pas raté mais on ne peut pas dire non plus qu’il est une réussite totale. On sent bien le lissage des textures et autres améliorations visuelles mais contrairement à d’autres remaster, le rendu n’est pas complètement dingue. Les cinématiques par exemple n’ont subi aucun traitement et clairement on voit la différence avec le reste du jeu. Un peu dommage car la différence de qualité se fait sentir. Les musiques n’ont pas eu la chance non plus de connaître une seconde jeunesse via des réorchestrations. Un peu dommage même si la qualité des thèmes n’a pas pris une ride et correspond parfaitement à l’univers démoniaque du jeu. On notera la présence de doublages japonais pour les scènes les plus importantes mais pas pour tout le jeu. La plupart des dialogues avec les PNJ par exemple ne seront donc pas doublés. Un peu dommage également pour l’immersion. En fait, on sent qu’il y a eu un peu de travail pour le rendre plus agréable à l’œil mais on est loin d’un remaster complet comme l’a été récemment l’excellent NieR Replicant par exemple.

Ecouter ses démons permet d’acquérir des objets ou des bonus.

Mais un JRPG ne se définit pas uniquement par sa technique et la qualité d’un jeu vient principalement de son scénario mais aussi de son système d’évolution et de combat. Et à ce niveau-là, Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster est au top. Je n’en dévoilerai pas plus du scénario pour vous laisser la surprise mais il possède assez de mystère et de personnages charismatiques pour nous donner envie d’aller au bout. Du côté du gameplay le titre regorge de bonnes idées comme par exemple le recrutement des démons que je mentionnais plus tôt. En fait, chaque démon possède ses propres techniques et peut évoluer. En plus de cela on peut à terme faire fusionner des démons entre eux pour en créer de nouveaux avec évidemment de nouvelles compétences. Seul bémol, les menus ne sont pas forcément très intuitifs (notamment en combat) et il n’y a pas vraiment de tutorial. On peut donc vite passer à côté des fonctions pour recruter de nouveaux démons ce qui rendra le jeu encore plus difficile qu’il ne l’est. Car si vous l’ignorez, Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster est un titre exigeant qui laisse peu de marge de manœuvre. A titre d’exemple, même si tous vos alliés sont en vie, si le héros perd tous ses HP c’est le Game Over. Et impossible de reprendre directement du combat perdu, il faudra recharger sa dernière sauvegarde. On saluera tout de même l’ajout de modes de difficultés plus simples pour rendre l’aventure accessible au plus grand nombre ainsi que la possibilité d’une sauvegarde rapide accessible à tout moment.

Evidemment les sorts classiques comme la foudre répondent présents.

Parce que mine de rien, le système de combat a beau être classique il recèle de nombreuses subtilités. En effet, comme dans tous les jeux du genre, les ennemis (et du coup alliés) dépendent de certains éléments et ont des affinités plus ou moins grandes avec. Là où Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster est intéressant c’est qu’attaquer un ennemi avec un élément contre lequel il est faible vous octroie de nouvelles possibilités d’attaques. A contrario, frapper un ennemi avec un élément avec lequel il a des affinités réduira votre nombre d’attaque. Et ce schéma est le même pour vos adversaires. Une fois assimilé, ce système permet de mieux s’en sortir dans les nombreuses joutes qui vont ponctuer votre aventure. Car ici, pas de « safe place ». Les combats aléatoires ont lieu n’importe où, même dans les magasins. Autant dire que la présence du radar en bas de l’écran qui change de couleur pour indiquer un futur combat est bien pratique.

La Dame de la fontaine vous soignera intégralement.

Le système d’évolution du héros est plutôt agréable. Outre les caractéristiques de base (Force, Vitalité…) à augmenter à chaque prise de niveau, on peut apprendre de nouvelles compétences et améliorer certaines caractéristiques en ingérant des Magatama. Ces derniers peuvent changer les affinités du héros et ses caractéristiques. Inutile de dire également que chacun propose ses propres compétences à acquérir. Il est donc clair que le nombre d’heures passées à faire évoluer son équipe sera primordial même si comme je le disais, maîtriser le système de faiblesses des ennemis sera au final le plus important pour espérer s’en sortir facilement. La durée de vie de Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster est très bonne et dans la moyenne haute du genre, surtout si vous voulez tenter de trouver les meilleurs démons possibles pour votre équipe. En bref vous en aurez pour votre argent.

A chaque niveau on peut augmenter un peu ses caractéristiques de base.

Conclusion

A qui s’adresse vraiment Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster ? Avec ses nouveaux modes rendant le jeu plus simple qu’à l’époque je serai tenté de dire « tout le monde » mais vraiment ce serait exagérer. Je pense qu’il faut vraiment apprécier les jeux à l’ambiance particulière et ne pas être rebuté par une difficulté assez élevée pour apprécier pleinement le titre d’Atlus. Si vous êtes en manque de JRPG à l’ancienne et que l’aspect technique n’est pas primordial pour vous alors n’hésitez pas vous passerez probablement un super moment dans ce Tokyo rempli de démons. A noter que la traduction française est impeccable pour celles et ceux qui auraient eu peur d’avoir un titre tout en anglais. En tant que fan de JRPG je ne peux que vous dire que j’ai passé un excellent moment avec.

Graphismes:3 out of 5 stars
Gameplay:4 out of 5 stars
Bande-son:3.5 out of 5 stars
Durée de vie:4.5 out of 5 stars
Note finale:3.5 out of 5 stars

*Ce test a été effectué sur PlayStation 5 avec une version physique PS4 gracieusement offerte par l’éditeur que nous remercions chaleureusement.*

Romain Boutté
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire