Vitapéro, un podcast pas comme les autres !

Vitapéro Band of Geeks

Prenez un verre, on interviewe l’équipe de Vitapéro 

La semaine dernière, j’ai eu l’honneur d’être invité pour participer à l’enregistrement d’un épisode spécial de Vitapéro, un podcast animé par l’énergique Younz et qui parle bien évidemment d’une des meilleurs consoles portables sorties : la PlayStation Vita.

Et pendant que Panzerodin, Tentacle et Glloq sont occupés à monter cet épisode spécial jeu de chasse pour le diffuser rapidement, j’en ai profité pour interviewer l’équipe de Vitapéro sur leurs motivations et les difficultés qu’ils pouvaient rencontrer lors de l’enregistrement d’une telle émission.

Quentin : Comment vous est venu l’idée de Vitapéro, qu’est-ce qui a déclenché chez vous l’envie de vous enregistrer dans un podcast et surtout de le diffuser ?

Younz : En fait l’idée est assez vieille (2014), mon ancien boulot me donnait pas mal de temps libre et quand je bossais j’étais assez souvent seul et j’écoutais régulièrement des émissions de radio pour passer le temps, je cherchais les émissions parlant de jeux vidéo et je suis passé par les habituels Gamekult – Gameblog – Silence on joue puis en creusant un peu je suis tombé sur Haut Bas Gauche Droite, Gamerside, Game In The Pocket et d’autres qui n’ont rien à voir avec le jeu vidéo comme le fameux Apéro du Captain.

J’aimais beaucoup l’ambiance potache des podcasts où on sentait que c’était des amis qui discutaient entre eux d’une thématique, c’est un truc que je voulais absolument faire, raconter des conneries c’est un peu mon plaisir coupable… De là, j’en ai parlé à Panzerodin (un ami de longue date et avec qui j’ai la chance d’être proche géographiquement) à qui j’avais transmis la fièvre des podcasts et de la Vita, on en a parlé rapidement, on s’est tout de suite accordé sur le fait qu’un podcast ensemble serait cool et qu’il fallait mettre la Vita en avant, le sujet était tout trouvé, suffisait de s’y mettre.

Malheureusement cette idée aura mis deux ans pour se concrétiser. Après avoir lié des amitiés avec Glloq et Tentacle_Blue et vu que ces deux zigotos collaient bien à l’ambiance qu’on cherchait, la création du site Planète Vita a été le déclencheur, l’idée est ressortie des cartons et tout s’est mis en place très vite : en deux semaines on avait notre premier numéro de prêt, il ne restait plus qu’à le mettre en ligne et voir la porte des enfers s’ouvrir aux commentaires négatifs…

Et on a été plus qu’agréablement surpris, les gens nous félicitaient et nous encourageaient tout en nous donnant des conseils, c’est donc à cause ou grâce à eux qu’on continue encore aujourd’hui à débiter nos bêtises.

Vitapero Juillet Band of Geeks

Panzerodin : A l’époque où je faisais pas mal de route chaque jour pour mon travail, Younz m’a fait découvrir les podcasts. Aimant les jeux vidéo, je me suis entre autres tourné vers les podcasts d’Haut Bas Gauche Droite, la Caz’Retro, Silence on joue… Cependant, étant tombé amoureux de la PSVita, je ne retrouvais que très peu cette dernière dans les podcasts. On en discutait alors avec Younz en se disant que d’autres personnes étaient peut être dans ce cas là et que ça pourrait être sympa de se lancer dans l’aventure.

Glloq : Alors moi contrairement à Younz et Panzerodin j’ai jamais trop été branché podcast: que voulez-vous, quand je ne lisais pas dans les transports, je jouais à ma PSP puis à ma Vita! L’ambiance passait très bien entre nous quatre lors de parties endiablées. J’avais déjà eu avec un pote une brève expérience de podcast dédié à un wargame il y a des années et lorsque Younz et Panzerodin m’ont parlé de cette idée forcément cela m’a plu! Je n’avais qu’une seule hâte: voir des grandes gueules comme nous se lâcher sur la Vita et son actualité!

Quentin : Vous êtes généralement nombreux lors d’un enregistrement, entre 4 et 6 personnes, est-ce que c’est l’une des difficultés principales de cet exercice ou quelque chose d’autre vous vient en tête ?

Tentacle : Se mettre d’accord sur la date et manger avant l’enregistrement, je mange en général vers 22h, sans compter sur nos soucis logistique entre les micros pourris et le montage c’est jamais facile.

Panzerodin : Même point de vue que Tentacle : caler une date et faire avec le matos amateur qu’on a. On a tout appris sur le tas et c’est pour ces raisons que le son reste perfectible ou que l’on passe beaucoup de temps sur le montage.

Younz : On a tous des vies différentes, réussir à se caler pour jouer ensemble une soirée est assez compliqué alors se trouver un créneau, une fois par mois, pour faire 4 à 5 heures d’enregistrement c’est vraiment compliqué. Ensuite viennent les soucis techniques avec notre matos amateur qui donne un son moyen et le fait qu’on ne soit pas dans la même pièce, c’est des heures de montage derrière pour essayer de calibrer le tout et vous donner un rendu correct.

Glloq: Effectivement, se trouver une date pour tourner l’épisode, préparer le conducteur et se dispatcher les news en amont plus celles de dernière minute et régler les micros. Durant le tournage espérer que le matos ne nous lâche pas et que rien d’extérieur ne dérange l’enregistrement (voisins bruyants, travaux…). Une fois le tournage fini le plus dur commence: le montage surtout, mais il faut aussi sélectionner les musiques de fond et préparer la présentation des podcasts.

Quentin : Vous avez 15 seconde chacun pour me vendre la PlayStation Vita (même si bon, j’en ai déjà deux à la maison…)

Tentacle : La PS Vita est LA console des RPG et des jeux D-RPG, il m’a suffi de voir 2 trailer de Muramasa pour en tomber amoureux!

Panzerodin : La Vita a de bons jeux pour tous les publics avec des graphismes excellents pour une portable. le fait que ce soit une portable justement et sa veille instantanée permet une grande souplesse dans les sessions de jeu.

Glloq: tous les jeux dignes d’une console de salon jouable n’importe où, n’importe quand: qu’est ce qui vous faut de plus bordel?

Younz : A tous les jeunes papas/mamans, quand le p’tit ou votre conjoint squatte la télé, vous avez la Vita pour vous sauver! Entre son catalogue de jeux et le remote play, c’est la console qu’il vous faut! Mention spéciale pour le fait qu’on puisse jouer aux toilettes (faites comme moi, installez une prise à côté des WC)
Quentin : Younz, un secret pour que j’ai une voix aussi sexy que la tienne ?

Glloq: l’alcool, what else?

Tentacle : On se pose tous la question pour ma part j’ai commencé une cure de Whisky 1 matin/midi/soir.

Panzerodin : C’est de la sorcellerie, mais percer le secret casserait la magie!

Younz : Je suis né en 86, le nuage de Tchernobyl n’y est pas pour rien, avoir 4 paires de cordes vocales aide beaucoup, je dois l’avouer.

Oboro Muramasa Vitapéro Band of Geeks
Muramasa, un jeu que vous recommande chaudement l’ami Tentacule ;)

Vitapéro,un podcast assez sale avec des gens tout aussi peu soigneux de leur hygiène, est disponible en téléchargement ici. Et en attendant la publication du podcast spécial jeux de chasse où ma « douce » voix sera à l’honneur, je vous encourage à écouter le reste des épisodes de Vitapéro ;)

Avatar
Plop ;3
Les derniers articles par Quentin Verwaerde (tout voir)
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

1 commentaire sur “Vitapéro, un podcast pas comme les autres !”

Laisser un commentaire