The Tomorrow Children : Premières impressions décevantes

The Tomorrow Children Logo Line up Band of Geeks

Après avoir eu accès à la bêta de The Tomorrow Children, je vous donne mes premières impression sur ce titre « OVNI ».

Jeu en monde ouvert persistant en ligne (à la manière d’un MMO) inspiré du très connu Minecraft, The Tomorrow Children se base sur la coopération entre joueurs et prend place dans une Russie fictive. Ce titre réalisé par Q-Games vaut-il le détour ?

Un monde dévasté

Nous commençons l’aventure dans « The void » (le vide) qui est en fait le monde tel qu’il est après avoir été dévasté par une horrible expérience, notre but est d’aider notre nation à se reconstruire (comme après une guerre). On contrôle ici une jeune fille, qui est en fait une sorte de projection clonale, un être créé spécialement pour explorer le vide, le but de notre personnage, vous l’aurez compris, est de collecter des ressources afin de faire grandir notre ville et aussi de pouvoir monter de niveau et donc de grimper un peu dans l’échelle sociale du jeu, ce qui permet d’avoir plus de liberté, que ce soit pour la construction de divers bâtiments pour la ville, votre propre maison, ou autres. Tout ça est fait dans le but de mieux se défendre contre les assauts des monstres et de laisser aussi libre court à notre imagination !

The Tomorrow Children Avatar Band of Geeks
Notre personnage dans le jeu, personnalisable avec divers costumes.

Sharing is caring!

On est ici dans un monde communiste (le jeu ne s’en cache pas) donc tous les joueurs d’une ville partagent les mêmes ressources : nourriture, électricité, minéraux, bois, etc. On pourra même rentrer dans la maison d’autres joueurs pour changer son costume par exemple. Des petites quêtes donnés par les quelques personnages non joueurs se baladant en ville sont accessibles, ce qui permet de recevoir des récompenses pour nous aider dans notre tâche, cependant le meilleur moyen d’acquérir des outils et autres est tout simplement de travailler, plus on travaille plus on reçoit de « tickets » et plus on peut s’offrir de bons outils ou de bons objets de personnalisation. Tel un vrai monde d’après guerre, on a aussi accès à un marché noir, qui nous permet d’acheter de meilleurs outils, des armes pour mieux se défendre, des costumes, etc. Mais celui-ci n’utilise pas les tickets récolté en travaillant mais une monnaie à part entière : les dollars « freeman », plus dur à rassembler. Aussi, qui dit monde communiste dit aussi monde très rangé, très carré, et c’est là où certains problèmes commencent…

The Tomorrow Children Boutique Band of Geeks
« Dis, tu voudrais pas plutôt aller jouer à un bon jeu ? »

De bonnes idées, mal exécutés

En ville, on a accès à divers bâtiments : des boutiques, un bâtiment qui permet de recevoir des panneaux de construction en échange de ressources, un qui permet de recevoir nos tickets après notre travail, etc. Le problème de ceux-ci c’est que si une personne est déjà en train de s’en servir et bah il faut attendre son tour… Oui oui, vous avez bien lu, il faut faire la queue, que ce soit pour utiliser une boutique, pour regarder combien de ressources on a besoin pour construire tel ou tel bâtiment, pour produire de l’électricité pour la ville, il faut attendre votre tour, comme dans la vraie vie : le fun à l’état pur.

The Tomorrow Children Queue Band of Geeks
« Ah moi je surveille juste qu’ils attendent bien leurs tour comme il faut »

Concernant la collecte des matériaux, le mieux est de prendre le bus de la ville (qu’il faut aussi attendre bien entendu), qui nous amène près des « îles » contenant les divers matériaux nécessaire pour faire grandir la ville. Cependant c’est loin d’être ergonomique, au début on ne peut tenir que jusqu’à 3 ressources dans son sac (donc 3 morceaux de bois par exemple) et une en main et il faut du coup faire des allers et retours à chaque fois qu’on veux déposer des ressources, les plus malins jetteront les matériaux en les rassemblant sur un point pour pouvoir aller plus vite, cependant c’est loin d’être amusant… Le meilleur moyen d’aller plus vite reste d’avoir l’aide de nos camarades, mais au bout du compte il y en a toujours qui feront des allers retours pendant que d’autres s’amuseront à miner et balancer les ressources…

The Tomorrow Children Recolte Band of Geeks
« Et on fait ça avec le sourire et en s’amusant s’il vous plaît ! »

Un côté sympathique au jeu, c’est qu’assez régulièrement, la ville se fait attaquer par de très gros monstres, il faut donc s’unir avec nos camarades pour les repousser à coup de lance-roquette et autre. Une fois ceux-ci repoussé, les dégâts subit devront être réparé par nos petites mimines, mais après ça on ré-attaque la même routine : On récolte sur leur cadavre…

Une technique en retard

Un autre problème majeur de The Tomorrow Children est sur la technique, « flou artistique » 10 mètres devant nous, fps qui font yoyo, .. Mais le pire, surtout pour un jeu qui se veut communautaire : Le jeu ne gère absolument pas la présence des autres joueurs, du coup pour tourner du mieux possible il les fait tout simplement disparaître (même ceux juste à côté de nous) et les fait ré-apparaître de manière totalement aléatoire. Ainsi parfois on pense pouvoir utiliser un bâtiment parce que personne n’y est mais « hop » au moment de cliquer on se retrouve dans la file d’attente et le joueur utilisant la machine apparaît quelques secondes après. Mais surtout, à cause de ça, la ville (on peut même dire « le monde ») fait totalement vide, telle une ville fantôme, il n’y a même pas de petite ambiance sonore, rien du tout. Alors je sais qu’on est sensé être dans un monde désolé, qu’on est dans « le vide », et sur ce côté c’est réussi y a pas à dire, mais en jeu ça rend vraiment très triste, au final on a pas vraiment l’impression de contribuer à grand chose dans la ville, ou de vraiment coopérer et ça ne donne pas du tout envie de jouer.

The Tomorrow Children Disparition Band of Geeks
Un de mes camarades en train de disparaître devant moi…

Un bilan désastreux

Bilan de cette phase de bêta pour The Tomorrow Children ? C’est vraiment mauvais, surtout quand on compare à d’autres jeux en phase Alpha ou Bêta, c’est triste à voir…
La phase de bêta étant la dernière avant la sortie du jeu, sauf erreur de ma part, je ne peux que prévoir la mort très rapide de ce titre si les problèmes que j’ai cité ne sont pas corrigé avant. J’ai joué durant les 3h de la phase et j’ai beau avoir cherché à apprécier le jeu, à lui trouver des qualités, je n’ai pas réussi.
Aucune ambiance dans les villes, le jeu est vide mais pour essayer de le masquer on nous balance des petites créatures dans la tronche (en plus des gros gros monstres). On tourne en rond, on cherche quoi faire, la plupart du temps on joue tout seul alors que c’est un jeu « communautaire » et au final on fait toujours la même chose : Achats d’outils > Récolte > On rassemble les ressources > Aller-retour > Achats d’outils > Oh un monstre attaque la ville > Récolte > Etc. Tout ça dans le but de faire grossir notre ville et de repousser encore plus de monstres.
The Tomorrow Children est prévu pour une sortie durant le premier semestre de cette année et tout ce que je peux vous dire, c’est que ça sent l’échec assuré.

The Tomorrow Children Mort Band of Geeks
Où est l’option « Achevez-moi » ?

Alexandre "Macsh"

Collectionneur de jeux vidéo de toutes générations et cinéphile qui aime passer ses matinées au cinéma.
Avatar

Les derniers articles par Alexandre "Macsh" (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire