TFGA Logo

Nous sommes fin octobre et qui dit fin de mois dit attente de la paie bien sûr mais surtout nouveau TFGA d’Alex ! Et ce mois-ci il nous titille (non ce n’est pas sale) la fibre nostalgique avec un thème pas piqué des hannetons : « C’était mieux avant… » ! En tant que vieux gamer (dépassé la trentaine on peut le dire oui) j’ai souvent pensé cela pour des tas de choses différentes. Je vais donc tenter de faire un petit top sympa. On y va.

TFGA n°13 : C’était mieux avant…

N°5 : Le multijoueur en local

Cela peut paraître anodin mais j’affectionne beaucoup le multijoueur en local. Comme beaucoup (probablement) d’entre vous, le jeu vidéo était aussi pour moi un moyen de passer un bon moment entre amis ou en famille. J’ai donc choisi pour la 5ème place de ce TFGA cette manière de jouer qui me manque cruellement aujourd’hui. Autrefois, nombre de jeux permettaient de jouer à deux (ou plus) devant le même écran et je le redis encore au risque de radoter, rien ne vaut ce fun ressenti en jouant à plusieurs dans la même pièce ! Un Goldeneye 007 par exemple ou un Smash Bros ça n’a pas de prix ! Une chose que je regrette donc amèrement même si certains jeux possèdent tout de même aujourd’hui cette fonctionnalité comme par exemple Hyrule Warriors ou encore Resident Evil 5 qui sont des jeux vraiment fun à deux.

GoldenEye 64
Goldeneye. Tous ceux l’ayant connu savent à quel point son mode multi est exceptionnel.

N°4 : Les DLC

Ce n’est une surprise pour personne je ne porte pas les DLC dans mon coeur. Je vous en avais déjà parlé et vous le savez, je peux accepter qu’un jeu obtienne du contenu des mois après sa sortie à la manière d’une extension qui rajoute des heures et des heures de jeu. Mais aujourd’hui, ce contenu est prévu AVANT la sortie du jeu et n’apporte souvent pas grand chose (mon dernier coup de gueule en date concerne d’ailleurs Assassin’s Creed Syndicate). Qu’elle me manque cette époque où j’achetais un jeu entier dès que je l’avais en mains. La quatrième place de ce TFGA est donc dédiée à ce mode économique honteux qui permet aux éditeurs de nous sortir des jeux en kit de plus en plus chers (quelqu’un a dit Star Wars Battlefront ?).

DLC
Cette image est tellement vraie et me fait rire (jaune) à chaque fois.

N°3 : L’auto-sauvegarde

Au début où j’ai commencé à jouer (sur Master System) les sauvegardes n’existaient pas. Pour finir Alex Kidd il fallait le faire d’une traite comme la quasi-totalité des jeux disponibles à cette époque (sauf rares exceptions). Ensuite, en tant que joueur j’ai vraiment apprécié l’arrivée des sauvegardes dans la cartouche ou plus tard avec les cartes mémoires. C’était une révolution dans ma manière de jouer puisque je pouvais reprendre ma partie quand je le désirais. Il fallait parfois attendre et chercher un point de sauvegarde mais peu importe on pouvait également généralement faire plusieurs sauvegardes différentes pour faire des tests. C’était le bon temps. Puis sont arrivées les auto-save. Et pour ma part il s’agit d’un fléau. Pourquoi ? Parce que si en théorie elle nous sauve la mise, elle remplace souvent la sauvegarde manuelle et ça franchement c’est lourdingue. Comment trouver tous les trucs dans un jeu si on avance « par mégarde » dans l’histoire alors qu’on cherchait à fouiller toute la zone ? Et bien en le recommençant pardi ! Personnellement je trouve que ça c’était vraiment mieux avant quand ça n’existait pas ou alors que c’était en complément de la sauvegarde manuelle…

Ecran de sauvegarde
Ok c’est une image Windows, mais ce texte me manque tellement…

N°2 : Les J-RPG et les Beat’em all !

La deuxième place de ce TFGA est attribuée à deux genres de jeux qui ont vraiment changé. Le premier me tient à coeur puisque vous le savez je suis un addict des J-RPG. Ayant découvert le genre avec le mythique Final Fantasy VII, j’en ai fait des dizaines depuis et si l’ère de la PlayStation 2 me vendait du rêve, les années de la PS360 m’ont elles bien refroidi. La saga des Final Fantasy a ainsi évolué dans un sens trop « action » et trop orienté « grand spectacle » pour moi. Entendons nous bien, j’ai bien aimé le XIII qui n’est pas si mauvais mais je n’ai jamais retrouvé la flamme des épisodes 32-bits. Heureusement, au jour d’aujourd’hui la série des Tales of fait honneur au genre même si son gameplay est orienté action en combat.

FINAL FANTASY XV EPISODE DUSCAE_20150322212710
Pour avoir plus d’action en combat il y a Tekken…

Le deuxième genre qui me rend nostalgique c’est véritablement le beat’em all. A savoir, mon meilleur ami depuis 20 ans l’est devenu grâce à nos centaines d’heures passées sur Streets of Rage II sur MegaDrive. Je parlais plus tôt des titres qui se jouent à plusieurs et bien il est triste de voir qu’autrefois le beat’em all permettait à deux amis de castagner du loubard en toute impunité dans la même pièce alors qu’aujourd’hui God of War et cie ont totalement modifié ce style de jeu, à mon grand regret. Soyons clairs, la série des GoW m’a plu de bout en bout mais jamais au grand jamais je n’ai éprouvé le plaisir que j’ai eut en jouant à la saga Streets of Rage ou Final Fight. Et cela tient au gameplay qui a évolué au point de proposer des évolutions d’équipements et autres objets cachés à retrouver là où le genre proposait simplement de défoncer ses ennemis en avançant tout droit et en récupérant un bon poulet rôti dans un bidon rouillé… Et ça clairement, c’était mieux avant !

Final Fight Cody Guy
Final Fight, le pendant de Streets of Rage sur Super Nes.

N°1 : L’envie de refaire ses jeux

C’est là pour moi le point le plus important de tous et il est logiquement en première position de ce TFGA. Je fais partie de cette génération de joueurs qui n’avait des nouveaux jeux qu’au compte-goutte et qui les finissait encore et encore. Vous me direz donc que c’est à cause de ça que je ne ressens pas ce besoin aujourd’hui. Erreur. Ces jeux avaient en fait un je-ne-sais-quoi qui les rendait inoubliables. Combien de fois ai-je terminé Final Fantasy VII ou The Legend of Zelda Ocarina of Time ? Tellement que je ne les compte plus, et le temps a beau passer je ressens régulièrement l’envie de les refaire malgré les nombreux portages sur différents supports. Idem pour The Legend of Zelda Wind Waker par exemple que je n’ai fini que deux ou trois fois mais le simple fait d’en parler me donne l’envie de m’y replonger. Depuis la génération PS360 seuls deux jeux ont réussi à rentrer dans cette catégorie : Assassin’s Creed II qui était tout bonnement exceptionnel et surtout (aucune surprise de ma part je sais) le divin et inoubliable NieR qui figure dans le top 3 de mes meilleurs J-RPG de tous les temps. Bref, ça me manque parfois mais d’un autre côté soyons réalistes, vu le nombre de jeux qui me restent à faire (Mass Effect 2 et 3, trilogie Dragon Age, The Witcher III et j’en passe) et le peu de temps dont je dispose ce n’est finalement pas si mal que chaque jeu ne me donne pas cette envie de le refaire encore et encore…

The Legend of Zelda Wind Waker Link
Link ne t’inquiètes pas, prochainement je vais sans doute craquer et te rejoindre de nouveau !

Ainsi se termine ce TFGA. Comme toujours n’hésitez pas à commenter ce top et à donner votre avis, Alexandre en sera sans doute ravi et moi aussi ! J’aurais pu parler de tellement d’autres choses que je trouvais mieux avant comme l’ambiance dans World of Warcraft, l’absence de notices dans les boites ou encore de la difficulté de la plupart des titres de l’époque mais il a fallu choisir. Je reste bien évidemment disponible pour débattre de tout ça sur Twitter par exemple, n’hésitez pas !

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

5 commentaires sur “TFGA n°13 : C’était mieux avant…

  1. C’est rigolo, pour trois jeux anciens que tu dis vouloir refaire souvent, tu en cites deux modernes ^^ c’est que le charme n’est pas si rompu que ça, juste que l’on croule littéralement sous les jeux…

    Sinon, très bon article, même si je trouve que les deux premiers points sont imputables à la même raison: on est devenu adultes… Je sais, ça n’a l’air de rien, mais ça change beaucoup. Personnellement, je ne trouve pas les scénarios des nouveaux Jrpg pires que ceux d’antan, juste que 1) on en a fait quelques uns depuis et 2) on n’a plus ce regard plein d’étoile qu’ont les enfants lorsqu’ils découvrent un truc super. L’idée de ne plus avoir envie de refaire les jeux est imputable à ce même état de fait. On est adultes, on a moins de temps pour faire les jeux une première fois et dès qu’on l’a fini, on passe au suivant parce qu’on a la thune. Pourquoi j’apprécie autant OoT? Parce qu’il est excellent? C’est une raison… Parce qu’il a été mon compagnon plusieurs parties d’affilées, faute de pouvoir m’acheter d’autres jeux juste après? Probablement.

    Je pense que la magie est toujours là, elle est juste noyée sous le nombre de sorties matraquées à grands renforts de marketing et qui ne nous laisse pas apprécier à sa juste valeur les titres mis à notre disposition. A titre d’exemple, j’avais complètement abandonné Fallout New Vegas au bout d’une heure de jeu, il y a 2 ans, pour la simple et bonne raison que mes premières minutes m’ont laissé indifférent et que je l’avais acheté 3€ en même temps qu’un tas d’autres softs. Résultat? Je me suis forcé à m’y remettre et je découvre un jeu qui me fais l’effet d’un OoT à l’époque ( à savoir: quand j’y joue pas, il me tarde juste une chose c’est de me remettre devant le pc ^^).

    1. Merci de ton commentaire. ;)

      Des jeux récents que j’ai envie de refaire ? Je considère pas vraiment Ocarina of Time comme récent. Wind Waker a déjà plus de 10 ans également… Si tu fais référence à AC II et NieR j’ai bien précisé que c’étaient les seuls jeux de cette génération que j’avais envie de recommencer. ^^

      Il est certain que le fait d’être adulte change pas mal de choses. Mais sans vouloir pour autant paraitre vieux jeu, je trouve que par exemple au niveau des Final Fantasy, il y avait plus de nouveautés entre chaque épisode à l’époque même si le système de combat restait sensiblement le même. Je dois faire partie des 4 mecs au monde à trouver que la jauge ATB est une merveille (à mes yeux le seul système supérieur est celui des Grandia) mais ça doit jouer sur mon point de vue pour les derniers opus sortis (même si j’ai apprécié FFXIII et bien aimé FFXIII-2).

      Après ça reste une opinion purement personnelle mais j’aurais bien aimé que tu fasses ton propre top pour voir ce que tu choisirais toi. ^^

      1. Pour tout t’avouer, j’aurais mis les 5ème et 4ème en 1 et 2… Pour moi, ce sont LES choses qui me font regretter les temps anciens.

        Ensuite j’aurais mis les MaJ intempestives dues à des jeux finis à la pisse, et les installations obligatoires d’entrée de jeu, parce que mine de rien ca m’a ruiné mes premières impressions sur pas mal de titres.

        Pour finir, le côté capitaliste exacerbé de l’industrie me gonfle. Je m’explique: je ne supporte plus de voir des licences massacrées année après année pour le bien être du porte feuille des actionnaires au détriment de la qualité. En exemple phare: assassin’s creed qui est une excellente série pleine de charme et qui se barre un peu plus en couille episode après episode. La passion des développeurs semble toujours présente mais bridée au plus haut point par la dead Line à respecter tous les ans.

        Voilà, j’ai pas de dernier point négatif ^^

  2. Alors que je ne me retrouve pas trop dans tes numéros 4 et 5 (joueuse essentiellement solo sur console Nintendo donc peu de DLC) même si je les comprends très bien, je suis totalement d’accord avec toi pour les 3 autres, que l’on retrouve dans mon propre TFGA!
    Quoique le paragraphe sur les sauvegardes m’a au début interpellée, mais en fait tu es tout à fait dans le vrai! Le système a évolué en mieux avec la mise en place des sauvegardes, mais parfois elles surviennent quand on ne s’y attend/ne veux pas…
    Dans le même esprit que ton numéro 2, j’ai joué hier à Street Fighter 2 sur SNES, qui est pour moi le meilleur StreetFighter de la série! J’ai eu l’occasion de jouer à d’autres, mais je n’ai jamais retrouvé le plaisir de celui-ci, même s’il était tout simple…
    Et que dire de l’envie de refaire un jeu? J’ai cité Super Mario World dans mon top, même s’il ne fut pas en première position (quoique au début si!)! Mais il n’est pas le seul, et je suis d’ailleurs dans une grande période rétro, où mes jeux favoris sont ceux auxquels j’ai déjà joué et que je connais très bien!

    1. Comme quoi en tant que joueurs on arrive tous à se retrouver dans les mêmes choses ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *