Red Faction Guerrilla reMARStered Xbox One X Band of Geeks

Red Faction, l’open world sur le sol Martien revient sur nos consoles et PC et s’est refait une (petite) beauté.

9 ans après la sortie de Red Faction Guerrilla sur PC, Xbox 360 et PS3, voici qu’il revient sous le même titre avec son petit jeu de mot qui nous donne un accent du Nord rien qu’en le prononçant.

Plusieurs choses me fascinent dans ce monde et parmi celles-ci se trouvent la découverte de planètes, l’espace et tout détruire dans un jeu vidéo : un bon défouloir après une journée bien pénible. Si vous êtes comme moi, Red Faction est pour ainsi dire la perle rare de la destruction en masse. La mécanique de destruction de l’environnement et la physique du jeu sont juste folles. Et en parlant de masse, cette dernière sera votre meilleure amie.

MARS et ça repart !

Red Faction Guerrilla reMARStered Masse Xbox One X Band of Geeks

Nous voici environ 50 ans après les événements du tout premier Red Faction. Vous êtes Alec Mason, pilier de la résistance et vous devez libérer Mars et sa population en décimant les troupes de l’EDF. Le scénario tient sur une feuille de papier toilette mais le jeu en lui même était en avance sur son temps, même sur PS2 avec ce que je disais avant sur le fait de tout détruire dans les différents environnements.

Et je dis bien absolument tout, sauf Mars elle-même, tout le reste peut partir en fumée sous les coup de votre masse et de vos accessoires explosifs. Et si vous avez le malheur de trouver un bipède bulldozer, alors là c’est le carnage avec un grand « C« . Le seul défaut que j’aurais à reprocher au jeu en lui même, ce serait sa répétitivité, l’impression d’avoir déjà fait la mission maintes et maintes fois alors que vous avancez à grand pas dans l’histoire. C’est juste un bon concentré de bourrinage, simple et efficace.

Red Faction Guerrilla reMARStered Explosion Xbox One X Band of Geeks

La résistance est en Mars !

Red Faction Guerrilla reMARStered Heros debout sol mars Xbox One X Band of Geeks

Dans un premier temps, j’ai pu constater que le jeu avait très bien vieilli en dehors des cinématiques d’une laideur déconcertante. La maniabilité et le gameplay lourd des menus et du personnage sont vite oubliés. Dans un second temps, et là c’est très problématique, le jeu n’est pas un vrai Remaster comme nous avons pu le voir avec des titres tels que Crash Bandicoot N. Sane Trilogy par exemple, où là le jeu est refait de A à Z.

Avec Red Faction Guerrilla reMARStered ils se sont contentés de nous lisser les textures et faire tourner le tout à 60fps constants. Je rappelle que j’ai testé le jeu sur Xbox One X et que cette machine est rétrocompatible avec la Xbox première du nom et la Xbox 360.

Cela permet de voir sous un jour nouveau nos vieux titres comme Star Wars KOTOR. Je ne vous raconte pas la sérieuse grosseur que j’ai eu dans mon pantalon en enfournant KOTOR et en le voyant tourner, lissé et à 60fps. Donc j’en reviens sur Red Faction Guerrilla reMARStered en me demandant pourquoi nous ressortir un pseudo Remaster alors que nos consoles peuvent faire le travail juste en y mettant notre version si précieusement conservée.

Et pour continuer sur le « pseudo » Remaster, au niveau du clipping, ce n’est pas que cela me gêne dans un jeu, je le remarque mais sans plus. Mais là, j’ai l’impression que la planète, les montagnes, la verdure (oui une zone du jeu a de la verdure) se forment dans mon avancée sur la planète.

Et un clipping de ce niveau sur un jeu censé être Remaster, en 2018 c’est agaçant. Venons en à l’IA du jeu, et je finirais là dessus car j’en ai marre de tirer sur l’ambulance. Comment dire… Elle n’est pas bugée, non… Pas dans les choux non plus, non… Je dirais, atteinte de trisomie. J’explique, quand par exemple vous devez faire route avec des personnes de votre résistance, dans un véhicule du genre mini-bus, j’ai l’impression de faire une excursion pédagogique avec des personnes atteintes de déficience mentale. Vas-y qu’on saute du véhicule en marche. Vas-y qu’on tire partout sauf sur les ennemis. Vas-y qu’on trébuche et qu’on se casse la figure sur des débris qui traînent comme des vieux pantins désarticulés. Une résistance de bras cassé.

Mars ou crève

Je recommanderais ce jeu à des personnes ne l’ayant jamais fait à l’époque. Malgré les défauts du Remastrered et aucune nouveauté apportée, ça reste un bon jeu, un bon bac à sable de destruction. Il nous fait passer le temps avec le sourire sans prise de tête. Des petites missions de course ou de destruction dans un temps record qui demande du challenge, il propose une bonne durée de vie. Avec une mention très bien à THQ et Volition de l’offrir sur PC si vous aviez déjà l’original dans votre bibliothèque. Ça c’est top.

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *