One Piece Burning Blood écran titre

Vous le savez sans doute mais grâce à la générosité (et la confiance) de Bandai Namco j’ai pu avoir la chance d’obtenir une copie de One Piece Burning Blood sur PlayStation 4. J’avais déjà testé la démo du jeu récemment mais si elle permettait de se faire un premier avis sur le gameplay du titre, elle ne permettait nullement de se rendre compte de sa véritable finalité. Alors qu’en est-il après plus de dix heures de jeu ? A-t-on affaire à un jeu One Piece digne des 4 Empereurs ou bien vaut-il à peine une prime de 100 berrys ? Réponse tout de suite.

One Piece Burning Blood : Fruits et baston

Une ode à Oda

One Piece Burning Blood Shanks se tient le menton présentation

Ce qui fait plaisir au lancement de One Piece Burning Blood c’est qu’on sent que les développeurs ont fait honneur au matériau d’origine. En effet, à la manière d’un Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4, les développeurs de Spike ont désiré rendre le jeu le plus fidèle possible au manga. On a ainsi droit à des menus sympas dans le ton de l’univers One Piece. Premier choc en arrivant au menu principal, un seul mode de jeu disponible, le mode Histoire. Les autres modes de jeu se débloqueront par la suite rassurez-vous. Le mode Histoire vous proposera de vivre les événements de l’arc Marineford et sa bataille au sommet entre la Marine et les pirates de Barbe-Blanche à travers différents personnages. Pour commencer ce sera bien évidemment Luffy que vous contrôlerez et viendront ensuite Barbe-Blanche, l’amiral Akainu et enfin Ace aux poings ardents que vous venez délivrer. Il est vraiment dommage que les scénaristes n’aient pas proposé un mode Histoire retraçant tout le manga ! Cela aurait également permis d’ajouter de nombreux personnages au roster peut être un peu faiblard mais j’y reviendrai. A la décharge des développeurs, l’arc Marineford est un de ceux faisant intervenir d’un seul coup le plus de personnages puissants. Il est donc ainsi aisé de faire un mode Histoire plutôt court en proposant du choix. Ce mode est en fait une succession de combats entrecoupés de cinématiques. Vous choisissez le combat en question sur une sorte de plateau. Des combats bonus sont de la partie et ces derniers sont relativement corsés. Il vous faudra pour tout réussir passer du temps dans les autres modes pour faire augmenter le niveau de vos personnages.

One Piece Burning Blood menu principal guerre au sommet
Le menu principal est bien dans le ton du manga !

Gameplay ingénieux

One Piece Burning Blood Luffy se prépare à exécuter son Gear 2

Ce qui m’avait un peu choqué sur la démo c’était ce manque d’accessibilité. En fait contrairement à un Naruto le titre nécessite un temps d’adaptation pour bien comprendre les mécaniques de gameplay instaurés par Spike. Dans le manga les personnages ont pour la plupart un pouvoir lié à un fruit du démonLuffy par exemple est en caoutchouc alors qu’Ace contrôle le feu. Les différentes catégories de fruits du démon ont ici une importance. Les Logias surtout qui maîtrisent un élément (feu, glace, éclair, magma, sable…) sont au centre du gameplay. En effet, dans l’oeuvre d’Oda ces personnages ne peuvent pas être touchés physiquement (par des coups de poings, des balles, des coups de sabre…) et ici cette aptitude est utilisée. Le bouton R1 permet à chaque personnage d’utiliser un aptitude qui lui est propre (le fluide pour ceux qui le maîtrisent par exemple) et les Logias peuvent ainsi anéantir les coups adverses en utilisant cette technique. Jouissif. Seuls les coups « casse-garde » et ceux utilisant le Fluide peuvent contrer cela. Et c’est là toute l’ingéniosité de One Piece Burning Blood ! Car certains personnages sont ainsi (comme dans le manga) complètement désavantagé par rapport à d’autres. Il faudra donc créer une équipe équilibrée pour arriver à gagner. De plus, chaque personnage coûte un certain nombre de points ce qui fait que vous devrez bien choisir vos combattants. Les personnages de soutien, eux, sont non-jouables mais vous octroient différentes compétences (attaque augmentée, jauge embrasement qui se remplit plus vite…) qui peuvent faire basculer un combat. On a donc un titre qui se veut stratégique au possible et ce n’est pas un mal !

One Piece Burning Blood Ace frappe Zoro avec un coup de pied enflammé
Le rendu des coups est impressionnant.

Contenu honnête

One Piece Burning Blood Crocodile a remporté le match

Le titre propose un contenu tout à fait honnête même si comme je le soulignais le roster est sans doute un peu faible en comparaison de ce qu’il aurait pu être. Ce qui est dommage c’est que l’arc narratif proposé (Marineford) ne fait pas intervenir les compagnons de Luffy et que s’il est agréable d’incarner les amiraux ou Barbe-Blanche, le mode Histoire ne ravira pas les fans de Zoro ou Nico Robin. Avec sa quarantaine de personnages jouables One Piece Burning Blood vous proposera d’incarner les plus importants de l’arc Marineford mais aussi quelques-uns issus de l’arc suivant se situant dans le Nouveau Monde (DrakeLawBartoloméo…). Toutefois si certains personnages sont évidents, d’autres sont plus discutables. En effet, s’il est sympa d’incarner tous les amiraux, pourquoi avoir inclus Perona ou Koala alors que Magellan (le directeur d’Impel Down) est absent du roster ? Un choix curieux d’autant plus que ce personnage possède un fruit du démon intéressant. De même pour le nombre d’arènes qui est relativement réduit (seulement 12 au total) ce qui limite le dépaysement lors des combats. Les modes de jeu proposés sont classiques avec bien sûr un mode combat libre (pour jouer contre l’IA ou un ami) et un mode combat en ligne (avec matchs amicaux ou classés). La nouveauté est le mode Capture de drapeau qui vous propose de rejoindre un équipage et de conquérir des îles avec des combats en vous déplaçant d’île en île avec un Log Pose qui se recharge avec le temps. Sympathique. Le mode principal du jeu reste toutefois le Versus Prime qui vous propose d’affronter des ennemis gérés par l’IA selon certaines conditions (personnages imposés, gagner avec une attaque spéciale…). Ce mode vous permet de faire grimper le niveau de vos personnages et de gagner des berrys.

One Piece Burning Blood avis de recherche sur Perona
Les fameux avis de recherche du mode Versus Prime qui vous occuperont un moment !

Technique au top

One Piece Burning Blood Barbe-Blanche met un coup de lance à Sanji

L’aspect graphique de One Piece Burning Blood est vraiment très bon. Si le titre n’a pas la finesse d’un Naruto (qui reste définitivement la référence en la matière), il est loin d’avoir à rougir ! Les personnages sont détaillés, les attaques fidèles et bien retranscrites à l’écran. L’aspect « crayonné » ajoute un cachet pour se rapprocher de ce que sont le manga et l’animé. La présence des voix japonaises originales est également un plus pour l’immersion. La durée de vie du titre est conforme à ce que l’on peut attendre d’un jeu de ce type et pour tout débloquer il vous faudra tout de même y passer du temps. En effet, dans la boutique vous pouvez acheter les personnages jouables et les soutiens moyennant des berrys. Vous en gagnerez à chaque combat mais vous aurez des bonus non négligeables en effectuant les avis de recherche du mode Versus Prime. Ce mode sera celui sur lequel vous passerez sans doute le plus de temps. Surtout pour augmenter le niveau de vos personnages (qui montent d’ailleurs assez doucement) puisque les combats du mode Histoire sont parfois corsés ! C’est d’ailleurs un défaut relativement gênant du titre de proposer des pics de difficulté soudains vous obligeant à aller « farmer » (même souci que j’avais constaté dans Dragon Ball Xenoverse d’ailleurs). En combat la possibilité d’utiliser ses alliés pour des attaques unies, des défenses unies ou des anti-unions rajoute encore de la stratégie. En effet, en « sacrifiant » un peu de votre jauge embrasement (qui ne monte pas très vite à la base) vous pouvez renverser un combat en faisant intervenir un allié. Dommage que ces coups soient si gourmands en embrasement puisque cette jauge sert à lancer les super-attaques. Une option intéressante en combat contre un ami est la possibilité de splitter ou non l’écran. Pour avoir testé les deux je peux affirmer que le split ne gène en rien la lisibilité, au contraire.

One Piece Burning Blood écran de chargement indications sur Crocodile
Les écrans de chargement permettent d’en apprendre plus sur les personnages !

Conclusion de One Piece Burning Blood

Que penser alors de ce One Piece Burning Blood ? S’il n’est pas le messie tant attendu par les fans de One Piece, il n’a néanmoins pas à rougir. Joli, travaillé et proposant malgré tout du contenu, il ravira sans doute les fans de l’univers qui attendaient un « vrai » jeu de combat et non pas un musou comme ont pu l’être les derniers opus. L’utilisation des aptitudes des personnages rajoute un aspect stratégique bienvenu. Bémol toutefois devant la difficulté aléatoire et souvent mal dosée (certains personnages sont vraiment trop puissants). De même, le fait de devoir faire augmenter les personnages de niveau pourra en décourager quelques-uns. Si l’on apprécie également de pouvoir placer les techniques de nos personnages facilement et de manière illimitée (en maintenant L1 et en appuyant sur un bouton) les combats se résument souvent (contre l’IA) à tenter de l’empêcher de bouger en enchaînant les combos (qui sont d’ailleurs très limités) pour ne pas souffrir d’une attaque vidant la barre de vie. Malgré ces quelques défauts, il est clair que le jeu est sympathique et vous proposera de nombreuses heures à déterminer quel pirate est le plus fort que ce soit en ligne ou en local. A réserver quand même aux fans du manga qui en ont marre de ne jouer qu’à Naruto et qui n’ont pas peur de devoir passer des heures à améliorer leurs combattants pour tout débloquer.

Pour plus de détails vous pouvez vous rendre sur son site officiel.

Graphismes:4 Stars
Gameplay:3.5 Stars
Bande-son:3.5 Stars
Durée de vie:4 Stars
Note finale:4 Stars

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

2 commentaires sur “Test One Piece Burning Blood [PS4]

  1. Tu soulignes effectivement les spécifités du jeu, on a le même ressenti là dessus.

    Je suis content qu’un jeu tiré d’un manga propose un gameplay tout de même assez riche pour le genre (j’adore Naruto mais rond rond rond rond rond c’est quand même super fade), mais il aurait été bon que le tout s’enchaine de manière plus fluide. Une esquive plus efficiente, plus facile à placer, des déplacement plus rapide, et un moyen de faire des bonds histoire de pas courir au ralenti pendant 15 secondes… Et également une meilleur intégration des spéciaux pendant un combo, on sent bien que la palette de mouvements n’est pas totalement compatible entre les types de coups, et c’est dommage. Mais y’a un bon début !
    Il manque juste des transitions d’animations plus soignées, et aussi une sensation d’impact plus travaillée, pour bien sentir les grosses patates de forains.

    1. Je suis d’accord, de même comme la difficulté est plutôt élevée (surtout quand le jeu t’impose certains personnages) spammer le bouton carré est souvent plus payant que d’essayer de jouer normalement. Un comble dans un titre qui se veut effectivement plus technique que les autres !

      Effectivement les esquives sont relativement difficiles à placer également et les coups spéciaux ne se fondent pas vraiment dans les combos. Ca ne gâche pas forcément le plaisir mais ça casse un peu le rythme oui. Le seul vrai regret c’est surtout de ne pas pouvoir foncer rapidement sur l’adversaire.

      Ceci dit je suis d’accord, il pose des bonnes bases pour une éventuelle suite ! Wait and see.

      Merci de ton commentaire en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *