GT Sport écran titre

La sortie d’un Gran Turismo est toujours un évènement pour les fans de simulation de courses automobiles. Depuis ses débuts, la série s’efforce d’être une référence dans le domaine. Talonnée (voir dépassée pour certains) par la concurrence de Forza Motorsport, Sony devait réagir et proposer un titre exceptionnel pour l’arrivée de la saga sur PlayStation 4 avec ce GT Sport. Grâce à PlayStation France nous avons pu mettre la main sur le titre. Alors, faux départ ou pole position ? Réponse tout de suite.

GT Sport : En voiture Simone

Ligne de départ

GT Sport fondu forêt voiture et pilotesAvant toute chose, je tiens à le préciser, je ne suis pas un aficionados des jeux de courses. Ou plutôt j’aime bien les jeux arcade de type Burnout ou Split/Second mais en aucun cas je ne passe des heures à modifier les réglages de ma voiture pour grappiller deux millièmes de secondes au tour. J’ai à l’époque sur PlayStation joué comme tout le monde au premier Gran Turismo mais depuis je l’étais clairement éloigné de la saga. J’aborde donc ce GT Sport comme un pur néophyte de la saga mais également comme quelqu’un de pas habitué du tout à ce type de jeux. La mission du jeu sera donc de me donner envie de m’y mettre vraiment. Je précise d’emblée que je ne suis pas un expert de ce type de jeux car il est possible que j’émette des affirmations qui seraient erronées pour les pros de l’asphalte en pixels. Si c’est le cas je m’en excuse d’avance et précise que le point de vue adopté lors de ce test est celui d’un total débutant. Une fois le jeu lancé et après une très sympathique cinématique contenant à la fois des images du jeu mais aussi des vidéos d’époque on choisit si on mise plus sur la performance ou les graphismes (le titre étant optimisé pour la PS4 Pro avec le HDR et la 4k) et on arrive enfin sur le hub de GT Sport. Cet écran est primordial car il regroupe tous les menus et les informations du joueur. Clair et épuré, cet écran est agréable à l’œil. Il faut un peu de temps pour se familiariser avec les différentes catégories mais très vite on s’y fait. On se rend d’ailleurs vite compte qu’en terme de contenu, le titre n’est pas avare. On est d’ailleurs bien guidé au début, entre la gestion de son compte de pilote ou le fait d’être poussé à aller faire « l’école de conduite » qui apprend les bases du jeu et c’est clairement une excellente chose. L’école de conduite d’ailleurs est véritablement un passage obligatoire puisque c’est grâce à elle qu’on apprend à conduire et à maîtriser les différents véhicules du jeu. Et le challenge est là car ce sont des épreuves courtes mais très punitives dans lesquelles il faut maîtriser son véhicule pour obtenir le meilleur résultat (faire un virage en S, freiner au bon moment…). On peut ainsi aborder les épreuves de deux façons : soit les réussir simplement et passer à la suivante, soit tout donner pour obtenir la récompense Or. Et là il faut cravacher même dans la première partie. Les temps de réussite pour obtenir l’or très convoité sont extrêmement réduits et il faudra sûrement vous y reprendre de nombreuses fois pour réussir.

Qualifications

GT Sport vidéo de Fair-playLe mode solo ne se contente pas de l’école de conduite naturellement et vous propose tout un tas d’autres activités comme des défis à relever mais également plus simplement du contre-la-montre ou de « l’arcade » contre l’IA. Je mets arcade entre guillemets parce que les courses sont toujours axées simulation mais il s’agit là de courses rapides. Vous choisissez un circuit, un niveau de difficulté, l’heure de la journée et c’est parti. Idéal pour se faire la main sur les nombreux tracés que recèle GT Sport avant d’attaquer le gros morceau du titre : le jeu en ligne. Mais j’y reviendrai plus tard. Pour être fin prêt à défier les joueurs du monde entier il faudra d’abord vous faire une écurie digne de ce nom. En effet, comme dans les anciens opus de la saga, GT Sport permet au joueur d’acheter des nouvelles voitures régulièrement. Pour cela il faut collecter de la monnaie en remportant des courses, des défis ou même les épreuves de l’école de conduite par exemple. Mais ce n’est pas tout. Chaque fois que vous prenez le volant, vous cumulez également du kilométrage et récoltez des points Miles ainsi que de l’expérience de pilote. Cette expérience vous fait monter de niveau régulièrement et débloque ainsi de nouveaux circuits (pour le mode solo) et éléments de personnalisation. C’est là le point fort du jeu pour pousser les joueurs à continuer et à enchaîner les courses et les épreuves. Bien vu ! Les points Miles sont échangeables dans un menu spécifique contre des éléments de personnalisation (couleurs supplémentaires pour les véhicules, nouvelles voitures exclusives, nouveaux casques…) et on se prend au jeu d’essayer d’en gagner le plus possible. Par exemple une course réussie en mode Arcade n’octroie pas le même nombre de points Miles selon si vous la faites en Débutant ou en Expert ! Cela pousse à sans cesse essayer de s’améliorer pour gagner plus de points et d’argent. On peut ainsi passer un temps fou (je parle d’expérience) à tenter d’obtenir un Or sur une épreuve de conduite afin de gagner plus de points.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tour de chauffe

GT Sport cinématique ligne d'arrivéeComme dans tout Gran Turismo vous pouvez gérer votre garage. L’argent récolté sert ainsi à acheter de nouvelles voitures. Le menu est très bien fait avec une sélection par continent puis par marques. Le choix est très varié avec de nombreux modèles (plus de 170 voitures vous attendent) et les marques les plus populaires (BMW, Lexus, Ford, Audi…). Impossible de ne pas trouver la voiture de ses rêves dans toute cette liste ! Surtout qu’une fois votre, à vous de la personnaliser comme bon vous semble (couleurs, stickers…) mais surtout d’en modifier certains paramètres à votre guise (et parfois augmenter certaines statistiques avec des points Miles). En effet, vous pourrez paramétrer à votre envie de nombreux paramètres moteurs comme par exemple l’inclinaison des amortisseurs. Je vous avoue que pour moi c’est carrément trop pointu (je suis incapable de comprendre à quel point cela affecte la conduite) mais les aficionados de la mécanique seront aux anges à n’en pas douter ! Le nombre d’objets et de voitures à acquérir pousse vraiment le joueur à jouer le plus possible. L’idée d’en collecter un maximum est motivante, surtout que même une défaite rapporte points et argent. Une bonne idée pour ne pas trop pénaliser le joueur peu habitué au genre. Les développeurs de GT Sport ont eu la riche idée de proposer une sorte de « réseau social » directement inclus dans le jeu. En effet, vous pouvez, à tout moment à partir du menu principal aller prendre une photo de votre véhicule préféré dans tout un tas d’environnements différents (urbains, circuits…) et la publier. Les autres utilisateurs peuvent ainsi la commenter ou la « liker ». Les compositions faisables sont très variées et on est parfois surpris de l’ingéniosité de certains joueurs ! L’aspect communautaire du titre est ainsi assuré de cette façon mais comme je le disais, le plus important c’est bel et bien la course !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pole position ?

GT Sport trophée après achat de voitureSi le contenu solo de GT Sport n’est pas malhonnête, très clairement, le jeu est fait pour le multijoueur. Pour accéder au menu de jeu en ligne il faut d’abord regarder deux vidéos sur le fair-play et ensuite à vous la joie d’affronter des joueurs du monde entier. Sachez-le si vous aimez rentrer dans vos concurrents pour les empêcher de vous doubler, GT Sport va vous punir. En effet, tous les joueurs possèdent un rang FP (pour fair-play) qui va grimper ou descendre en fonction de vos actions en course. Si vous ne faites que gêner vos concurrents, votre rang va vite descendre. Au contraire, si vous respectez les règles de la course automobile alors votre rang va grimper. Mais en plus de cela, enchaîner les victoires en ligne vous fera augmenter votre rang de pilote. Plus vous serez bon et plus vous aurez de points d’expérience et de points Miles. Les parties en ligne se trouvent très facilement, vous pouvez vous inscrire à des sessions plus ou moins éloignées et ainsi vous entraîner sur le parcours avant de faire un tour de qualification pour connaître votre position sur la grille de départ du circuit. Les serveurs font bien le job car même à heure d’affluence avec circuit complet, aucun lag n’a jamais été à déplorer (peut être que ma relativement bonne connexion Internet y est pour quelque chose). La plupart du temps on tombe vraiment sur des gens respectueux qui jouent pour la course et non pour embêter les autres. Alors bien sûr, sur le net je me suis clairement rendu compte de mon faible niveau en matière de jeux de courses automobiles ! Mais croyez-le ou non je me suis quand même vraiment amusé ! A noter la possibilité de jouer à 2 en écran splitté si un ami vient prendre l’apéro ou la compatibilité du jeu avec le PS VR. Ce dernier n’est pas compatible avec tous les modes de jeu, seulement avec le mode Arcade mais les sensations sont belles et bien là si j’en crois un de mes amis qui le possède ! Graphiquement sinon, le jeu est vraiment superbe. Effets de lumière, reflets sur les carrosseries, décors détaillés… On s’y croirait ! Et quand en plus la bande-son, discrète mais efficace, met la gomme et propose des bruits de moteurs très réalistes, difficile de ne pas être plongé dans sa course. Les différentes vues disponibles (dont une intérieure très réussie) proposent ainsi une expérience digne de ce nom.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conclusion

GT Sport ne bouleversera pas le monde de la course automobile mais est un excellent jeu. Il réussit d’ailleurs haut la main le pari de me faire aimer les jeux de simulation de courses automobiles. Je vous assure pourtant que ce n’était pas gagné. Avec un contenu solo conséquent et un contenu multijoueur infini, le titre fera des ravages en ligne pendant longtemps, probablement jusqu’à l’arrivée d’un Gran Turismo 7. Beau, jouable, long et varié, GT Sport est un titre parfait pour tous ceux qui s’y connaissent ou ceux qui souhaitent vraiment se plonger dans une vraie simulation. Pour ceux recherchant simplement du fun, passez votre chemin, l’élitisme de Gran Turismo n’est définitivement pas pour vous. Moi j’y retourne, j’ai laissé le contact allumé…

*Le test de GT Sport a été effectué grâce à un code de téléchargement gracieusement fourni par PlayStation France que nous remercions chaleureusement.

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

2 commentaires sur “Test GT Sport [PS4]

  1. A titre personnel, j’ai accueilli ce GT Sport avec bien moins d’enthousiasme. Pourtant, moi qui ai joué à tous les Gran Turismo, du premier opus de la PS1 aux spin-off en passant par l’épisode de la PSP, j’attendais ce jeu avec grande impatience.
    Pour résumer mon avis :
    – le catalogue de tracés est très faible (si on enlève les 15 000 versions différentes pour chaque circuit)
    – le catalogue de véhicules est assez léger, là où la force des GT était surtout de proposer un nombre ahurissant de voitures. Même en enlevant les petits bolides de série (type Yaris), ça reste faible…même si quelques DLC viendront étoffer ce contenu.
    – le mode solo est quasiment un copier/coller de l’épisode PSP. De l’arcade, quelques défis. Pas flamboyant en soi, mais logique dans un jeu multijoueur. En revanche, gros point noir sur l’IA catastrophique qui n’a pas été abordée ici.
    – le mode Sport est en effet assez stable et plutôt bien organisé. Ça l’est un peu moins sur le système de RP et RFP dans lequel le joueur qui cause l’accident et la victime se verront tous deux attribuer une baisse de RFP. Et même dans les circuits ring, quand un joueur adverse vous pousse violemment contre le mur, c’est vous qui prenez la pénalité, impactant à terme le RP.
    – l’éditeur de livrées, le mode Environnement et l’aspect social sont effectivement de très grande qualité.

    Si jamais ça intéresse, mon avis plus détaillé : https://www.zone-actu.com/news/gran-turismo-sport-retour-gagnant-tant-espere/

  2. Justement, comme je le disais en début de test moi je ne suis à l’origine pas forcément fan de sports mécaniques. Et des Gran Turismo je n’ai joué qu’au tout premier ! Du coup forcément mon avis concernant la licence est différent du fan pur et dur. ;)

    Pour l’IA effectivement après relecture je me rends compte que je n’en ai pas parlé alors que je comptais le faire. Mea Culpa.

    Les défauts que tu relèves sont réels, très clairement, mais comme je ne suis pas un accro de ce type de jeux j’avoue que le contenu m’avait paru plus que conséquent. ;)

    Merci pour ton retour en tout cas. J’ai également lu ta review qui est de bonne qualité, tu abordes des points de manière plus précise que moi vu tes connaissances dans le domaine ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *