Test de Team Sonic Racing [Xbox One]

Ecran titre Team Sonic Racing

L’hégémonie de Mario Kart n’est plus à démontrer dans le genre du titre familial de course en multijoueur. Plusieurs prétendants au titre ont depuis toujours tenté de renverser le roi avec plus ou moins de succès (Les Fous du volant, Crash Team Racing…). C’est pourquoi l’opus Sonic & Sega All-Star Racing paru à l’époque sur PlayStation 3 m’avait beaucoup plu. Il arrivait à se différencier de son modèle tout en gardant ce côté fun, coloré et déjanté. C’était pour moi une vraie réussite et je dois dire que sa suite dont il est question ici, Team Sonic Racing a chamboulé beaucoup de choses. Pour le meilleur ou pour le pire ? Réponse tout de suite avec le test de la version Xbox One.

Team Sonic Racing : L’équipe au centre du jeu.

Un casting « Sonic »

Ce qui caractérise Team Sonic Racing et le différencie de son prédécesseur c’est principalement son roster. Là où Sonic & Sega All-star racing pouvait compter sur un casting hétéroclite avec beaucoup de personnages issus d’autres titres de Sega (comme Alex Kidd ou encore Ryo Hazuki de Shenmue pour ne citer qu’eux), ici seuls les personnages de la saga Sonic sont présents. Un peu dommage à mon sens, d’autant que certains manquent clairement de charisme. Au final vous aurez le choix entre une quinzaine de personnages ce qui est ma foi plutôt pas mal surtout que leurs caractéristiques sont vraiment différentes mais j’y reviendrai plus tard lorsque j’aborderai le gameplay du jeu. On sent dès le lancement du jeu que Team Sonic Racing a tout fait pour proposer du contenu au joueur. Les modes de jeu sont classiques mais bien présents (Time Attack, Course classique, Mode en ligne…) avec même la présence d’un mode Histoire dans lequel de nombreux défis vous attendent si vous souhaitez tout débloquer (amasser un certain nombre de rings, déraper et cumuler des points en passant près de bornes, détruire des véhicules ennemis…). Mais parlons d’abord de ce fameux mode Histoire.

Menu principal Team Sonic Racing
Le menu principal qui propose pas mal de choix finalement.

Un scénario, vraiment ?

Team Sonic Racing Sonic en mode Super TurboDe manière générale les épisodes de Sonic n’ont jamais brillé par leur scénario (excepté peut être celui de Sonic Adventures sur Dreamcast qui était plus poussé que la moyenne avec son monde un peu plus ouvert mais passons) et c’est pourquoi on se demande vraiment pourquoi les développeurs de Sumo Digital ont ajouté des phases scénarisées entre les courses. Au-delà de l’idée sympathique d’avoir un nouveau méchant et de revoir des têtes connues plus ou moins appréciées (Shadow, Rouge, Blaze…) le concept même du scénario est assez risible. Sonic et ses amis reçoivent une invitation à participer à des courses automobiles d’un illustre inconnu : Dodon Pa. Ce dernier a tout l’air d’un inventeur et veut tester ses bolides grâce aux compétences de nos amis. On débarque ainsi sur une carte du monde type « jeu de l’oie » voir même inspirée d’un Super Mario Bros. 3 et on enchaîne ainsi des courses entrecoupées de (petites) saynètes où les personnages discutent sans que cela ait parfois un véritable intérêt. L’idée de base est intéressante (mettre un scénario pour éviter de simplement enchaîner les courses) mais à mon sens très mal exploitée.

Team Sonic Racing carte du mode Histoire
Avouez que ça fait penser à un Super Mario Bros. 3 non ?

Un jeu coloré et rapide

Team Sonic Racing Sonic Super TurboLe point fort de Team Sonic Racing est clairement sa réalisation. Le jeu est vraiment beau et détaillé, alors même que la sensation de vitesse est très bonne. Par contre sur Xbox One S j’ai détecté de temps à autres des chutes de framerate plutôt importantes et dérangeantes. Je ne sais pas si elles sont présentes sur les modèles de consoles plus puissantes (PS4 Pro et One X). Le vrai souci des courses c’est que si elles sont plutôt belles avec des décors variés (plage, neige, usine…) on a parfois du mal à distinguer clairement la route à suivre. Tout du moins lors des premiers essais. La faute justement à des décors très imposants et une route parfois mal définie. Rassurez-vous néanmoins, les pistes sont assez larges et contiennent souvent plusieurs embranchements ce qui est plutôt agréable il faut l’avouer. Côté musiques et sons, le titre est en dessous de ce qu’on pourrait attendre de la licence Sonic. Alors bien sûr certaines musiques sont sympathiques et dans le ton mais restent à mon goût un peu trop en retrait. Les bruitages sont corrects avec le fameux bruitage des « Rings » fidèle à la saga depuis ses débuts. Quant aux voix des personnages je vous conseille de basculer sur une langue anglaise ou japonaise dans les options tant le doublage français est à mon sens raté.

Team Sonic Racing Amy discute en mode Histoire
Les scènes d’histoire sont vraiment sans intérêt.

3 pour 1

Team Sonic Racing écran acquisition pièce équipementLa vraie nouveauté de Team Sonic Racing est située dans son gameplay. Loin de n’être qu’un simple clone de Mario Kart dans lequel il faut arriver premier, le titre de Sumo Digital tente le coup du jeu en équipe. En effet, lors des courses vous serez 12 sur le circuit mais par équipes de 3. Et chaque équipe (imposée) comporte trois types de coureurs : Vitesse, Technique et Puissance. Chaque personnage est associé à un type défini (Sonic et Shadow sont de type Vitesse alors que Knuckles et Big sont de type Puissance tandis que Tails et Robotnik sont eux de type Technique) et possède ainsi ses propres caractéristiques et Wisps (les objets ramassés tels que les roquettes, les boosts…). Il faut ainsi choisir son personnage en fonction de ses statistiques (vitesse max, accélération, défense…) mais aussi de son style de jeu. Par exemple, un personnage de type technique peut ainsi rouler sur tous les types de surface sans ralentir (neige, herbe…) tandis qu’un Puissance pourra défoncer les obstacles sans même devoir freiner. Ingénieux même si certaines faiblesses peuvent être palliées grâce au système de customisation des véhicules (différents moteurs, roues etc). Parce que oui, remporter des courses vous rapporte des crédits utilisables ensuite pour acquérir (de manière totalement aléatoire) des pièces de rechange pour vos véhicules.

Team Sonic Racing Sonic en tête de la course
Notez la largeur des pistes !
Team Sonic Racing écran de résultat des scores
C’est le cumul des points de votre équipe qui décide si vous remportez la course !

Il faut donc ainsi cumuler les victoires et pouvoir ensuite améliorer les bolides de nos personnages fétiches pour obtenir les meilleures statistiques possibles. Mais l’idée de l’équipe de trois n’est pas juste une feature comme ça. Le gameplay lors des courses est basé sur ce système d’équipe. En fait c’est le cumul des points des trois personnages selon leur position au classement en fin de course qui détermine si vous avez remporté ladite course ou non. Si vous êtes premier mais que vos deux compères finissent bon dernier alors vous avez peu de chance d’être sur le podium ! Il faut donc pour cela aider constamment ses équipiers de la meilleure façon possible. Par exemple, ici il n’y a pas de système d’aspiration comme dans beaucoup de jeux de courses, mais en restant dans la traînée d’un équipier (symbolisée par un chemin doré) vous obtiendrez des boosts significatifs. Et ce n’est pas tout, vous pouvez demander un Wisp à vos coéquipiers ou en envoyer un qui ne vous sert pas afin de les aider à remonter le peloton. Chaque action d’équipe est récompensée par des étoiles qui font grandir une jauge située sous le véhicule et qui permet une fois remplie d’activer le Super Turbo qui rend invulnérable et booste considérablement la vitesse. Parfait pour tenter de se placer en tête de file ! De même, on peut aider un équipier qui vient de subir une attaque en lui rentrant dedans ce qui lui attribue automatiquement un boost.

Team Sonic Racing écran sélection personnage
Seulement 15 personnages. Un peu léger. Surtout que le système d’équipe donne l’impression d’en avoir encore moins.

Vitesse et longueur

Team Sonic Racing Sonic est invincibleTeam Sonic Racing propose donc un gameplay vraiment intéressant et travaillé mais prenez garde tout de même si comme moi vous êtes plutôt un joueur solo parce que l’IA de vos alliés vous fera sans doute pester à de nombreuses reprises. En effet, elle est relativement aléatoire et parfois ils seront très efficaces alors que sur d’autres courses ils seront complètement à la rue sans raison apparente. Étrange. La durée de vie du titre sera donc surtout basée sur la manière dont vous appréhendez le jeu. Si l’objectif est de jouer en multijoueur (local ou en ligne) alors Team Sonic Racing présente de superbes arguments puisque grâce à ce concept d’équipe, même les joueurs moins forts ou plus jeunes auront des chances de gagner des courses. A contrario, si vous êtes plus un joueur solo, le titre pourra vous décevoir malgré son mode Histoire assez long (7 chapitres) et ses nombreux défis différents qui permettent malgré tout de varier les plaisirs. Avec ses nombreux modes de jeu et tout le contenu à collectionner vous en aurez toutefois pour votre argent.

Team Sonic Racing Chao tente de doubler des adversaires
Certaines pistes sont très colorées !

Conclusion

En faisant le pari de ne se consacrer qu’aux personnages issus de l’univers de Sonic au détriment de toutes les autres productions Sega comme c’était le cas dans les deux précédents opus, il est certain que Team Sonic Racing va se couper d’une partie de son public. Mais le changement est bel et bien présent avec un système d’équipe très bien intégré et qui donne une saveur nouvelle au jeu. Finalement, Team Sonic Racing s’adresse principalement à celles et ceux qui aiment jouer en équipe (en local ou sur le net) et qui apprécieront de pouvoir s’entraider facilement. Pour les autres, je vous conseille de tester le jeu avant de l’acheter, ne serait-ce que parce que si vous avez adoré les opus précédents vous sentirez la différence dès le lancement. Malgré tous ses défauts (framerate perfectible, roster composé uniquement des personnages de Sonic, mode Histoire pas bouleversant…), le titre de Sumo Digital est une bonne pioche pour toutes les personnes qui aiment le genre, en ont marre de jouer à Mario Kart et cherchent de la nouveauté.

Graphismes:4 out of 5 stars
Gameplay:4 out of 5 stars
Bande-son:3 out of 5 stars
Durée de vie:3 out of 5 stars
Note finale:3 out of 5 stars

Ce test a été réalisé sur Xbox One S grâce à une version presse envoyée par Koch Media que nous remercions encore chaleureusement pour leur confiance.

Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire