SNK Heroines Tag Team Frenzy écran titre

Les jeux de combat estampillés SNK ont connu leurs heures de gloire dans les années 90 mais il faut bien l’admettre, après l’ère Neo Geo, le roi de la baston 2D a cédé du terrain à ses concurrents (Capcom avec Street Fighter et Namco avec Tekken ou Soul Calibur) notamment à cause de l’arrivée de la 3D. Le développeur de légende a bien tenté quelques épisodes de ses séries fétiches depuis (notamment King of Fighters) mais sans véritable succès. Plutôt que de continuer à proposer des titres qui ne semblent plus être à la hauteur des attentes des joueurs, SNK a décidé de les prendre à contrepied et de sortir le grivois et rafraichissant SNK Heroines Tag Team Frenzy ! Choix judicieux ou ratage complet ? Réponse de suite.

SNK Heroines Tag Team Frenzy : Boobs et baston

SNK Heroines Tag Team Frenzy Mai affronte KukriJe vous le dis d’office, SNK Heroines Tag Team Frenzy est loin d’être un mauvais jeu, mais clairement il ne tente pas de ravir des parts de marché aux mastodontes que sont Tekken 7 ou Street Fighter V. En proposant une alternative à ces jeux trop « sérieux », SNK tente de toucher un nouveau public et ça se sent dès le lancement du jeu. En fait, on le sait même avec son nom. Si des jeux comme Dead or Alive ont misé sur le « sexy » de leurs personnages féminins pour acquérir une certaine notoriété, il y avait malgré tout quelques personnages masculins inclus au casting. Pas dans SNK Heroines Tag Team Frenzy. Ici il n’est question que des héroïnes féminines les plus populaires de l’éditeur (Mai Shiranui, Athéna…) et on a même droit à Terry Bogard en version femme spécialement pour l’occasion. Exclusivement féminin, le casting est par contre assez peu fourni avec seulement 14 personnages. Mais comme on dit, ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité. Et si le titre de SNK ne peut pas prétendre à pléthore de personnages, il a le mérite de proposer un gameplay totalement novateur dans le domaine du jeu de combat.

SNK Heroines Tag Team Frenzy écran de sélection des personnages
Le roster au grand complet. Espérons que les espaces vides ne représentent pas de futurs DLC…

SNK Heroines Tag Team Frenzy Terry affronte AthenaEn effet, s’il y a évidemment une barre de vie et une barre d’esprit, ici elles ne sont pas dissociées. Au début de chaque combat votre unique barre en haut de l’écran est séparée en deux : un côté pour la vie, l’autre pour l’esprit. Et au fur et à mesure que vous prenez des coups, votre esprit grandit alors que la barre de vie diminue. L’avantage d’un tel système ? Plus vous êtes en mauvaise posture et plus vous pouvez utiliser vos coups spéciaux ! Ingénieux il faut bien l’avouer. D’autant que ce n’est pas tout, même si votre barre de vie tombe à zéro vous ne perdez pas le match tant que l’adversaire ne vous a pas placé un coup spécial : le Dream Finish, activable via le bouton . Bien évidemment il faut beaucoup d’esprit pour lancer une telle attaque qui si elle touche vous fait gagner instantanément. Vous pouvez également l’utiliser pendant le combat, la vie qu’elle fait perdre si elle passe étant un atout non négligeable. Pour le reste des coups spéciaux, pas de quart de tour et autres combinaisons, un peu à la manière d’un Super Smash Bros, il suffit d’incliner une direction et le bouton des coups spéciaux pour en sortir des différents. A noter que le jeu propose des joutes en 2.5D à la manière d’un Street Fighter V.

SNK Heroines Tag Team Frenzy Dream Finish sur Kukri
Notez les fruits et légumes en lieu et place du sang de l’adversaire !

SNK Heroines Tag Team Frenzy écran de chargementMais si le jeu s’appelle SNK Heroines Tag Team Frenzy ce n’est pas pour rien. Le Tag du titre prend tout son sens lorsqu’on se rend compte que l’on fait des équipes de deux combattantes. Et à la différence de beaucoup de jeux du genre, ici, la deuxième combattante en retrait sert à quelque chose. En effet, des sphères jaunes apparaissent aléatoirement sur le ring et en les brisant vous obtenez un objet que votre partenaire peut utiliser dès que vous bougerez le joystick droit dans une direction. Il y a des objets de tous types : bouteille de soin, bassine, bombe, bananes… Chacun de ces objets permet de pouvoir tenter un retournement de situation ou simplement de vous aider à vaincre votre adversaire plus rapidement. A savoir également, si comme beaucoup de jeux en « mode Tag » le personnage en retrait regagne plus rapidement son énergie que celui qui combat, ici il n’y a aucune jauge de temps pour effectuer un changement de personnage. Et cela change beaucoup de choses puisque l’on peut ainsi alterner ses combattantes et enchainer les combos plus facilement. Mais à aucun moment le jeu ne se prend au sérieux.

SNK Heroines Tag Team Frenzy mosaïque sur l'écran de combat
Ce n’est pas un bug ! Un certain objet rend l’écran de la sorte. Marrant.

SNK Heroines Tag Team Frenzy écran modification MaiSi graphiquement SNK Heroines Tag Team Frenzy a un aspect plutôt grivois avec ses donzelles peu habillées, on est finalement dans un registre plutôt festif. En effet lors des coups portés par les personnages on a droit à des effets graphiques dignes de dessins animés (gâteaux, bonbons…) qui prouvent à quel point le jeu se veut plutôt bon enfant malgré son côté sexy. De même, l’histoire est complètement barrée et même si on ne joue pas à un jeu de combat pour son scénario, celui-ci part vraiment en vrille, jugez plutôt. Un méchant mystérieux a capturé des jeunes filles dans une dimension qu’il a créé afin d’utiliser leur douleur et leur peur pour rendre la vie à une statue de sable qui va lui permettre de contrôler le monde et d’avoir toutes les femmes qu’il veut dans le monde réel. Autant dire qu’on ne retiendra pas le titre pour son scénario. D’autant que malgré les nombreuses combinaisons possibles de personnages, les scènes d’histoire entre les combats ne sont jamais bien passionnantes. Mais on le fait pour débloquer les images cachées et surtout pour récolter un maximum d’argent.

SNK Heroines Tag Team Frenzy Kukri en gros plan
Le fameux méchant du jeu. Non vous ne verrez pas son visage…

SNK Heroines Tag Team Frenzy Terry Bogard dialogueLa monnaie du jeu est essentielle si vous voulez profiter vraiment de SNK Heroines Tag Team Frenzy. Chaque combattante possède trois tenues différentes (dont deux à acquérir) et tout un tas d’accessoires. Une fois dans le menu de personnalisation vous pourrez modifier le look de toutes les combattantes du jeu. Leur tenue bien sûr mais également les poses qu’elles vont prendre, les accessoires qu’elles vont porter et même quelques tatouages ou lentilles de couleur. Les possibilités sont vraiment nombreuses et on peut passer du temps dans ce menu à faire de nos personnages préférées les combattantes qu’on désire. Cet aspect du jeu est vraiment sympathique et pour peu qu’on aime modifier le look des personnages qu’on utilise alors on a largement de quoi s’occuper. Heureusement d’ailleurs car les modes de jeu ne sont malheureusement pas très nombreux. Hormis le mode Histoire et le Versus, vous ne pourrez compter que sur le mode en ligne ou le mode Survie pour vous distraire. Et c’est tout. Un peu maigre si vous voulez mon avis.

SNK Heroines Tag Team Frenzy image cachée Terry Bogard
Quelques images sympathiques sont à débloquer si vous faites le mode Histoire avec la bonne combinaison de combattantes.

SNK Heroines Tag Team Frenzy tutorielCôté faiblesse de SNK Heroines Tag Team Frenzy on peut aussi mentionner sa technique. Le jeu n’est pas moche mais il est très loin des standards graphiques que l’on peut attendre sur PlayStation 4 ou même sur Switch. Les modèles 3D des personnages sont plutôt réussis mais il est dommage que la 2D, que SNK maitrise à la perfection, n’ait pas été privilégiée. Je pense que le rendu aurait été bien plus agréable à l’œil. Les voix japonaises des différentes combattantes (avec plusieurs variantes à débloquer d’ailleurs) sont très réussies et collent bien avec chacun des personnages. Les musiques sont vite oubliables par contre alors que les sons, eux, sont parfaitement dans le ton festif du jeu. Point positif malgré tout cela, les textes en français. Non qu’il y en ait forcément besoin mais c’est un plus vraiment appréciable ne serait-ce que dans les menus ou lors des phases d’histoire. Dommage par contre que le menu principal soit si laid et que les arènes de combat soient si peu nombreuses ni variées graphiquement.

SNK Heroines Tag Team Frenzy Mai Shiranui modifiée
J’aime beaucoup Mai Shiranui et voilà ce que j’en ai fait avec mon argent durement gagné !

Conclusion

A qui s’adresse SNK Heroines Tag Team Frenzy ? A mon avis le public visé est clairement celui qui n’est pas un grand habitué des jeux de combat et qui cherche principalement à se détendre avec un titre coloré, qui n’abuse pas de la violence extrême et qui est aisé à prendre en main. Le peu de possibilités de combos, le manque de contenu (personnages, modes de jeu…) et l’ambiance particulière font que le titre ne parlera pas à tout le monde. Agréable à prendre en main et plutôt fun à jouer grâce à son gameplay intéressant SNK Heroines Tag Team Frenzy est un bon petit jeu qui pourra vous occuper si toutefois vous aimez n’avoir que des jolies filles au casting. Pour celles et ceux qui recherchent un jeu de combat sublime et technique, je ne peux que vous conseiller d’attendre le futur Soul Calibur VI ou vous rabattre sur les gros titres existants. Reste que la version Switch pourra vous occuper en attendant Smash Bros en fin d’année si jamais vous ne possédez que cette machine, les bons jeux de baston étant aux abonnés absents sur la console de Nintendo.

Graphismes:
Gameplay:
Bande-son:
Durée de vie:
Note finale:

*Ce test a été réalisé grâce à un code de téléchargement PlayStation 4 gracieusement offert par NIS America que nous remercions chaleureusement*

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *