Star Wars Battlefront, la Bêta [Preview Pc]

Artwork

Star Wars Battlefront débarque, notre vie sociale va mourir

Ça n’aura échappé à personne, l’événement cinématographique de cette fin d’année est la sortie du nouvel opus de la saga Star Wars, j’ai nommé: Le Réveil de la Force. Pour profiter au mieux de cette déferlante, EA a décidé de suivre l’actualité en lâchant son Star Wars Battlefront à quelques semaines d’intervalle. Et pour faire ça bien, Dice, le studio en charge de ce volet -et accesoirement responsable de la série Battlefield -, a décidé de mettre en place une Bêta ouverte afin d’avoir des retours de la part de la communauté de joueurs et ainsi de pouvoir régler les potentiels problèmes. J’ai eu la chance de pouvoir tester la bête avec mon petit laptop vieillissant et vous allez voir que, contrairement à beaucoup de gens de mauvaise foi, j’ai largement apprécié cette « démo ».

Le ski, c’est démodé : pour la poudreuse, je préfère mon AT-ST!

La première chose qui frappe lorsque l’on lance Star Wars Battlefront pour la première fois, c’est la technique. Entendons-nous bien : mon pc est laaaaaaaaaargement en dessous de la configuration minimale requise pour faire tourner le bousin de Dice. Malgré cela, j’ai pu faire tourner le jeu sans aucun problème, en 1080p et avec un framerate stable (bon, je n’ai pas atteint les sacro-saints 60fps mais je n’étais pas à 30 non plus !), grâce aux moultes options graphiques permettant d’ajuster le visuel à chaque bécane. Le plus beau dans l’histoire, c’est que le soft reste très joli, même avec un paquet d’effets en moins ! Les personnages restent détaillés, les effets spéciaux pètent dans tous les sens et voir des tas de vaisseaux voler à quelques mètres de notre personnage est vraiment jouissif au plus haut point. Inutile de s’attarder sur la partie sonore qui est juste parfaite (comme dans 99% des jeux issus de la licence), avec les sons et musiques officiels de la saga. Bref, côté ambiance, on s’y croit et peu importe le camp dans lequel on joue, on a juste envie de blaster de l’adversaire à tout va !

Gameplay

Battlefield 5 : in a galaxy far, far away…

lukePassons maintenant au cœur de ce Star Wars Battlefront version 2015, les modes de jeu. Bon, je vais volontairement faire un paragraphe éclair sur le mode survie : c’est un mode praticable en solo ou en coopération où des vagues d’adversaires arrivent pour se faire dézinguer, le tout sur l’une des planètes les plus connues de la saga, Tatooine. Il n’était possible de faire une partie qu’en difficulté normale, les autres restant grisées lors de cette bêta. Autant être honnête, en l’état, c’est nul. La map est bien conçue mais vraiment trop fouillée pour une IA aussi basique, on s’ennuie ferme et finalement on ne s’y attardera pas, tant se la mettre contre d’autres joueurs nous brûle le bout de la souris. Il a surtout pour intérêt de nous familiariser avec le gameplay de Star Wars Battlefront : on est dans du grand classique de ce côté-là, on se croirait dans un Battlefield, les munitions en moins, et la surchauffe de notre blaster à gérer en plus…).Cependant, un mode solo est disponible, ça fera taire les détracteurs du tout multi qui en réclamaient un à tout prix (moi, de mauvaise foi ? Noooooon…).

Le deuxième mode de jeu est une variante de la capture de zones bien connue des joueurs de Battlefield. En gros, des pods de secours atterrissent régulièrement sur le terrain de jeu (en l’occurrence, nous étions sur la planète Sullust – inédite et spécialement créée pour l’occasion), et chaque équipe doit en sécuriser le plus possible. Loin d’être inintéressant sur le papier, ce mode prendra à mon avis de l’ampleur lorsque la communauté se sera rodée au jeu et à la map.

Le troisième mode de jeu présent lors de cette bêta de Star Wars Battlefront est de loin de le plus intéréssant : il s’agit de revivre la bataille sur Hoth entre l’Empire et l’Alliance rebelle. Bourré d’objectifs à remplir afin de l’emporter, et de possibilités au niveau du gameplay, ce sera à mon avis le mode phare de ce jeu. Le but de la mission : pour les Stormtroopers, il s’agit de défendre les gigantesques quadripodes, les AT-AT, jusqu’à l’instant fatidique où ils détruiront les boucliers de la base rebelle. Pour cela, inutile d’y aller par quatre chemins, il faut démonter du rebelle à tout va en utilisant tout item se trouvant à portée : des blasters possédés par chaque joueur, aux grenades à impulsion et tourelles que l’on peut trouver sur le champ de bataille en passant par les véhicules (de l’AT-ST pour le côté terrestre aux différents modèles de Tie Fighters pour défendre par les airs, il y en a pour tous les goûts, on peut même prendre le contrôle des AT-AT pour tout faire sauter !), tout est bon pour leur péter la tronche.

Côté rebelle, c’est un peu moins la joie. Outre tous les items – armes communs aux deux camps, il ne reste en terme de véhicules que les aériens ( les mythiques X-wings sont jouables, ainsi que les A-Wings, moins connus mais tout aussi redoutables). En revanche, ils ont pour objectifs d’enclencher un certain nombre de relais satellites. Une fois que c’est fait, cela déclenche une attaque de Y-wings qui annihilera les défenses des AT-AT pour quelques secondes. Il faudra alors profiter de ce laps de temps pour tirer sur les quadripodes avec tout ce dont on dispose afin de les détruire.

Dernier item, commun aux deux camps, l’invocation de héros. En trouvant ce bonus, le joueur peut troquer son stormtrooper/rebelle par Dark Vador/Luke Skywalker durant de longues secondes, et autant vous dire que ce ne sont pas des héros pour rien : rapides, pouvant sauter très haut et très loin, parer et renvoyer les tirs de blasters, utiliser la Force et leurs mythiques sabres laser, ils sont juste monstrueusement forts. Suffisamment pour détruire un AT-ST d’un coup de sabre, ou éliminer une dizaine de rebelles en l’espace de 10 secondes en tout cas ! Autant vous dire que lorsque l’on voit le héros du camp adverse en face, on se chie dessus ! Vous l’aurez compris, ce mode a fait vibrer mon petit cœur de fan de Star Wars, et pouvoir prendre le contrôle de mes personnages favoris pour participer à la bataille n’a fait que renforcer ce sentiment.

Hoth

The Dark side of the Force

Cependant, si mes heures passées sur cette Bêta m’ont enchanté, quelques défauts ont quelque peu terni mon expérience sur ce Star Wars Battlefront. Tout d’abord, les points de respawns : ils ont la fâcheuse tendance à nous mettre au milieu d’un groupe d’ennemis, ce qui fait que l’on se fait dézingué avant même d’avoir compris la situation. Le deuxième vient d’un problème d’équilibrage… Attention, je ne parle pas, comme j’ai pu le lire un peu partout, de l’équilibrage foireux sur Hoth en faveur de l’Empire ! Ceci est faux, du moins en partie : j’ai gagné de nombreuses parties avec l’Alliance, c’est donc possible, à condition de bien se coordonner avec le reste de son équipe. Le problème vient en fait de la répartition des points en fin de mgameplay 1anche, et de la manière qu’ont les joueurs d’aborder ladite manche. En effet, Star Wars Battlefront récompense bien plus le nombre de kills que l’accomplissement des objectifs. Du coup, on se retrouve avec une communauté de joueurs préférant se foutre sur la gueule plutôt que de défendre ses AT-AT, ou au contraire, de les détruire. En réalité, il est possible de torcher une manche en étant dans l’Alliance en un ou deux raids de Y-Wings ( pour l’avoir vécu, c’est impressionnant, les AT-AT n’ont même pas le temps de rejoindre le champ de bataille !), mais en l’état, les joueurs préfèrent penser que le jeu est mal branlé parce qu’ils se croient sur un Call of… et malheureusement, le tableau des scores est là pour leur donner en partie raison. Dommage, surtout quand on se dit qu’il suffirait que Dice rajoute de gros bonus de fin de partie aux joueurs ayant accomplis les objectifs pour que ça change la donne.

Dernier point noir, et énorme déception pour ma part : le contrôle des véhicules. Il est très difficile d’en faire quelque chose, tant c’est mou et basique. C’est d’autant plus dommage car par moment, lancer une ou deux torpilles sur le champ de bataille tout en échappant à la traque d’un Tie fighter à grands renforts de looping et autres barrel rolls a quelque chose de totalement jouissif.

Sullust

Mais ne boudons pas notre plaisir, j’ai pour ma part retrouvé toutes les sensations d’un FPS à la Battlefield tout en profitant d’une ambiance exceptionnelle boostée aux bruits de blaster et de sabres laser. Pour peu que l’on soit fan de l’univers de Lucas et que l’on ne soit pas blasé par le monde du FPS, ce Star Wars Battlefront devrait satisfaire tous les amateurs de batailles épiques en équipes. Ne reste que la question du contenu du jeu, mais à ce niveau-là, il faudra attendre la version finale du jeu de EA… Plus que quelques semaines à attendre, que la Force soit avec vous, chers amis geeks ! Et pour vous faire retomber en enfance, je vous laisse avec la pub de la version Ps4 qui m’a juste fait rêver…

Testé sur un Asus RoG G53s intel Core i7 2Ghz/2,5Ghz, Geforce GTX 460m, 8Go de RAM

Avatar
Viendez!
Les derniers articles par Julien (tout voir)
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

5 commentaires sur “Star Wars Battlefront, la Bêta [Preview Pc]”

  1. Romain Boutté

    Bon article, il m’a presque donné envie de l’acheter en fait. Ce qui me refroidit c’est l’histoire du vrai jeu complet qui te revient en fait à 120€…

    Mais pourquoi pas en effet. Merci de ton retour !

    1. Avatar

      Merci :)

      Pour le jeu complet, je te dirai ce qu’il y a de base ( on me l’a offert donc dès qu’il sort je mets la main dessus ). Je pense que ça va un peu puer l’arnaque mais sait on jamais…

      Et puis quand je vois que sur la beta j’ai du passer 7h a me la mettre rien que sur Hoth, mon côté avocat du diable me dit  » osef du contenu tant que le peu présent est bon » :p

      Maintenant, dans mon avis faudra prendre en compte que je l’aurai sur Pc, donc 20 € de moins que pour les consoleux… Ca peut aussi rentrer en ligne de compte mine de rien.

Laisser un commentaire