Règne des enfants

La Chronique Webciné va achever tes soirées devant Plus Belle la Vie

Bienvenue à tous dans cette nouvelle rubrique. Pour cette première édition de La Chronique Webciné du Mercredi, une petit explication s’impose. De plus en plus désespéré par le manque flagrant de contenus de qualité sur la télévision française, et passant énormément de temps sur internet, je me suis décidé à explorer les méandres de toutes les plateformes de partage vidéo. De fil en aiguille, je me suis aperçu qu’un paquet de cinéastes en herbe avait réussi à proposer séries et films vraiment sympathiques sur des sites tels que Youtube, Dailymotion etc. C’est pour vous les faire (re)découvrir que je me lance dans cette nouvelle aventure. Ici, il ne sera pas question de traiter de vidéos de reviews ( même si certains comme Mathieu Sommet, sont très talentueux et me font mourir de rire ), de compilations de web vidéos ou encore de petites vidéos comiques filmées dans sa chambre ( Norman, si tu m’entends…), non, je parlerai du travail de véritables réalisateurs qui méritent un coup d’œil tant leurs courts-métrages/web séries transpirent l’amour du Cinéma.

Raphael_DescraquesEt pour entamer cette première édition de La Chronique Webciné, j’ai envie de vous faire découvrir l’un de mes courts métrages favoris: Le règne des enfants. Réalisé par Raphaël Descrasques (Suricate/Golden Moustache, Frenchnerd ou encore vu en tant qu’acteur dans les productions de son frère, François Descraques, comme Le Visiteur du Futur), et sorti il y a déjà un an, ce film nous narre un monde où tous les adultes retombent en enfance, « contaminés » par un mystérieux mal les empêchant de prendre leurs responsabilités. Au milieu de ce capharnaüm, mélange de claque-doigts, bataille de peinture et autres jeux à la con, deux adultes (joués par Raph himself et Ludovik) cherchent à sauver le monde de sa prise de contrôle par les enfants.

Je ne vous en dis pas plus sur le scénario de cette vidéo et vous encourage vivement à aller la découvrir par vous-même. Tout vaut le détour dans ce film, de l’esthétique ultra soignée de l’image, au rythme, en passant par la bande son, tout en n’omettant pas les multiples clins d’œil à l’univers de Peter Pan (et plus particulièrement à Hook), pour un résultat qui mélange moments drôles, scènes épiques et dialogues touchants. Une énorme claque pour tout amateur de court métrage qui se respecte, encore plus si vous avez été gosses dans les 90’s et que les « cocoricoooooo » tonitruants résonnent dans vos têtes à chaque fois que vous entendez parler de Robin Williams et Dustin Hoffman.

Enfants perdus

Sur ce, je vous laisse mater le film, et vous dis à très bientôt pour une nouvelle web vidéo dans un épisode 2 de La Chronique Webciné du Mercredi:

Viendez!

Julien

Joueur passionné, profitant du maximum de plateformes, des consoles de salon aux portables, en passant par le pc et les smartphones.
Viendez!

Les derniers articles par Julien (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *