Stupeflip cover

La Chronique Musicale du Dimanche, c’est un truc stupéfiant!

Quelle période déprimante que cette saison d’hiver post noël: temps maussade et frais, on rentre du boulot une fois la nuit tombée, les soldes mettent nos porte feuilles dans le rouge… Sans parler des problèmes récurrents, un boss pète-b***** au boulot, un train-train quotidien digne du Jour sans fin de Bill Murray… Du coup, pour oublier tout ça, la Chronique Musicale du Dimanche va vous parler aujourd’hui du groupe le plus punk dans l’âme que je connais et qui vous donnera certainement envie d’envoyer valser votre patron quand il viendra vous casser les pieds. Je vous parle bien évidemment de Stupeflip, groupe français complètement barré, inclassable dans un style musical en particulier (même si l’on ressent quand même un penchant pour le rap un peu plus prononcé… Quoique, les grosses guitares sont aussi très présentes…) et qui a une fâcheuse tendance à faire dans le grand bordel organisé, que ce soit sur leurs différents albums ou sur leurs rares apparitions au sein d’émissions de télévision.

l’èèèèèèèèère du Stup’

4016

Stupeflip, c’est quoi? C’est un groupe composé de membres réels tellement schizophrènes que sur l’album, on peut croire qu’ils sont 50. Commençons par le commencement: le groupe est composé de  King Ju, Cadillac et Mc Salo …. Mais ça, c’est pour la base. Sur leurs disques, plein d’autres personnages interviendront (comme Pop Hip, la caution mielleuse du groupe qui leur assure des chansons formatées pour les ondes radio et accessoirement alter ego de King Ju) pour créer un univers anarcho – irrévérencieux. Leur premier album  éponyme sort en 2002. Il raconte la (fausse) création du groupe, leur désir de conquête du monde et contient des chansons cultes, de la très radiophonique Je fume pu d’shit, à la complètement barrée Comme les zot’ en passant par la chanson éponyme Stupeflip et la très anarchiste A bas la hiérarchie (et son intro qui me fait hurler de rire à chaque fois).

 

 

 

Dieu n’a pas inventé de paupière pour les oreilles!

En 2005, Stupeflip passe la vitesse supérieure et sort Stup Religion, où le Crew Krou se fait carrément passer pour une secte, mal vue par les simples humains et donc persécutée. Parfait du début à la fin, avec des chansons et des vannes qui claquent et qui s’enchaînent à un rythme effréné, cet album marque aussi un tournant dans la carrière du groupe, vu que c’est après celui ci que leur maison de disque décida de rompre leur contrat avec eux. Malgré la qualité évidente de pas mal de leurs titres, ils se sont donc faits jeter comme des malpropres. Bref, on continue donc avec quelques uns de leurs meilleurs titres: Argent (LE tube de Pop Hip!), Stup Monastère ou encore Pop Hip’s Revenge.

 

 

Stupeflip Vite!

Il s’écoulera 6 ans entre la sortie de Stup Religion et celle du troisième effort du Krou. Hypnoflip Invasion sort donc en 2011, et fout une grosse bouffe à tous ceux qui y ont collé leurs oreilles. Beats ravageurs, flow d’une efficacité rare, guitares un peu plus en retrait mais qui martèlent le crâne quand elles arrivent, cet album est une énoooooooorme tuerie, et peut compter sur sa myriade d’hymnes à scander en live. On continue donc notre écoute avec Sinode Pibouin, Check da Crou et la mythique Stupeflip Vite.

 

 

L’ère de la Terrora!supeflip04-widescreen

 Allez, on finit La Chronique Musicale du Dimanche par la dernière sortie du groupe. Il ne s’agit pas d’un album mais d’un Ep comportant 6 titres. On reste dans la lignée de ce qu’a fait le groupe jusque là, mélange des genres complètement barré, mais l’histoire du Stup’ n’avance pas trop. On retiendra surtout la magnifique Nan….Si?, envoûtante et hypnotique, remplie d’une mélancolie rare – surtout pour ce groupe! – en attendant la suite des aventures de King Ju et sa clique.

Et voilà, c’est fini pour La Chronique Musicale du Dimanche. Je vous laisse écouter ça, en vous encourageant vivement à vous prendre tous les albums du Crou parce qu’ils valent vraiment le coup. Un petit bonus pour finir, voici une chanson de Lofofora où notre King Ju national pose sa patte. Ca vaut le détour, m’enfin attention, parce que ça déménage… Pas sûr que vous n’ayez pas des envies de tout casser chez vous après! Vous voilà avertis!

Viendez!

Julien

Joueur passionné, profitant du maximum de plateformes, des consoles de salon aux portables, en passant par le pc et les smartphones.
Viendez!

Les derniers articles par Julien (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *