Journal Nostalgie n°34 : Theme Hospital [PC]

Journal Nostalgie saison 2

Je ne parle pas souvent de jeux PC mais pourtant j’ai joué à pas mal de titres sur ce support (hormis World of Warcraft je veux dire). Un des meilleurs exemples que je pourrai donner est un jeu de gestion totalement barré sur lequel j’ai passé de nombreuses heures : Theme Hospital.

Journal Nostalgie n°34 : Theme Hospital

PC Master Race

Je peux le dire, le PC n’a jamais été ma plateforme de jeu favorite. Non pas que je ne reconnaisse pas les qualités du support en lui-même mais de manière générale j’ai toujours été un joueur consoles. La manette, la simplicité de jeu (on met le jeu dans la console et hop on joue !) et l’accessibilité (une console est moins chère qu’un PC) ont toujours eu ma préférence même si aujourd’hui les consoles ont de plus en plus tendance à ressembler à des PC, que ce soit au niveau de l’architecture ou bien simplement avec les nombreuses installations et mises à jour des jeux qu’elles proposent. Mais malgré tout il y a des genres de jeux qui sont plus agréables sur PC, les FPS par exemple ou encore les Point’n Click mais également le genre qui nous intéresse aujourd’hui : les jeux de gestion. Theme Hospital en est le parfait exemple puisque même s’il a connu des adaptations consoles (notamment sur PlayStation), la version PC restait la meilleure de par son ergonomie. J’ai d’ailleurs acheté le titre complètement par hasard à Auchan avec mes parents en courses. Un jour, alors que je les accompagnais, je regardais dans un bac en soldes les jeux PC en me disant que peut être je trouverai un truc sympa. Du coup je tombe sur Theme Hospital et je regarde derrière la (l’énorme) boite pour voir un peu ce que c’est et je me dis que ça a l’air pas mal du tout alors je l’achète (ça devait être aux alentours de 100 Francs il me semble de mémoire…).

Au départ ça va, mais ça devient très vite le foutoir selon l’agencement des pièces.

« Je suis malaaaadeee ! »

De retour à la maison évidemment il a fallu installer le jeu sur mon PC (enfin sur le PC familial plutôt) avant de pouvoir vraiment le lancer. Plus tard donc, une fois les paramètres réglés, me voilà devant un titre qui laisse penser que le sérieux ne sera pas de mise. Comme son nom l’indique, dans Theme Hospital vous dirigez … un hôpital. Logique me direz-vous. Mais à la manière d’un Sim City il faut en fait construire les salles qui vont permettre certes de guérir les patients mais surtout de vous en mettre plein les fouilles ! Et c’est en ça que le jeu est génial puisque plus vos patients feront d’examens, plus on sera sûr de ce qu’ils ont pour les soigner efficacement mais cela permettra à votre porte-monnaie de se remplir plus rapidement puisque chaque examen est payant pour le client… heu le patient. On est devant un vrai jeu de gestion puisqu’en plus de l’agencement des salles il faudra bien évidemment embaucher des gens pour faire tourner l’hôpital (docteurs, infirmières, agents d’entretien…) et comme dans la vraie vie, chaque personne a son caractère mais aussi ses compétences. Et chaque fiche de personnage est à la fois drôle et efficace pour savoir s’il faut l’embaucher. Parfois on n’a pas le choix et on se retrouve avec des docteurs pas forcément très efficaces ce qui nuit évidemment aux diagnostics ! De même, un médecin peut avoir plusieurs spécialités (psychiatre, chirurgien…) et il est important de pouvoir remplir toutes ses salles sans toutefois avoir trop de personnel !

Le panneau vert au dessus des patients signifie qu’ils attendent d’être reçus.

Les malad(i)es imaginaires

Mais si jusque-là on pourrait penser que le titre est sérieux, sachez-le, il ne l’est absolument pas ! Que ce soit dans les maladies elles-mêmes (tête gigantesque, homme invisible, personne se prenant pour le King…) ou dans la manière de les soigner (exploser la tête énorme d’un personnage avec une aiguille pour ensuite la regonfler avec une machine…) on voit bien que le titre de Bullfrog est complètement barré ! De même pour l’aspect graphique. Je me souviens à l’époque de sa sortie j’avais trouvé les graphismes et les animations excellentes. C’est toujours le cas aujourd’hui (la 2D ça vieillit bien quand même) mais évidemment il a pris un coup de vieux. Par contre, si la technique du jeu a traversé les âges avec plus ou moins de succès, son concept et son gameplay sont eux toujours au top. Je me souviens à quel point certaines missions étaient difficiles puisque si au début du jeu l’hôpital n’est pas très grand et les patients peu nombreux, cela devient vite une zone de guerre ! Les patients ont de plus en plus de nouvelles maladies, en plus ils sont sales et laissent leurs détritus au sol ce qui donne encore plus de travail aux gens de l’entretien. Il faut savoir combler les patients malgré tout en installant des sièges pour l’attente, des distributeurs pour la soif et des toilettes pour le… enfin vous avez compris. En plus il faut que l’hôpital soit lumineux, propose des plantes à divers endroits etc… Combler tout le monde dans Theme Hospital tout en se faisant de l’argent n’est vraiment pas facile !

Quand votre hôpital ressemble à ça vous êtes proches du Game Over.

Bug de la muerte (la mort en Espagnol)

J’étais adolescent quand Theme Hospital est sorti et j’y ait passé des heures mais en vérité je n’ai jamais pu le finir. En fait, le jeu freezait à un moment pour charger un nouveau niveau et il m’était impossible de continuer. J’étais hyper frustré parce que j’étais arrivé au moment où le jeu savait se corser entre les différentes personnalités qui venaient visiter un hôpital toujours plus conséquent pour le noter, les épidémies qui faisaient leur apparition et la difficulté globale du jeu qui montait d’un cran. On doit même former des médecins ce qui rajoute une couche supplémentaire de challenge (et des locaux en plus à fabriquer). Du coup je refaisais inlassablement le jeu en espérant que cette fois-ci je puisse charger le nouveau niveau, mais sans succès. Je pense que cela venait du CD qui devait avoir un défaut puisque peu importe les installations que je tentais, je rencontrais toujours cette erreur. Néanmoins je me suis éclaté comme un fou sur le titre avec sa version française délirante (les annonces dans l’hôpital, les jeux de mots dans les noms des personnalités…). Parce que l’humour était vraiment présent dans chaque détail du jeu et j’aurai aimé savoir si la suite arrivait à se renouveler (en terme de gameplay mais aussi d’humour) ou non. Mais je n’ai jamais pu à cause de ce fichu bug.

J’adore cette façon de soigner !

Conclusion

Theme Hospital est un grand jeu. Son aspect gestion très pointu mais accessible, son humour omniprésent et son challenge malgré tout présent sont des vrais atouts. Bien sûr, le titre a légèrement vieilli aujourd’hui, notamment techniquement mais la 2D reste toujours très agréable à regarder. L’humour fait toujours mouche (même si certaines références échapperont probablement aux plus jeunes) et on se prend au jeu de se dire qu’on veut devenir riche en soignant les gens. Superbe critique au final d’un système de santé qui s’enrichit sur le dos des gens en proposant tout un tas d’examens pas forcément utiles si la personne possède une bonne mutuelle. Le jeu a beau être plutôt ancien, il est ressorti sur GoG il y a un bon moment et pour avoir craqué (le jeu vaut environ 5€, croyez-moi c’est donné à ce prix-là !) et relancé ce dernier récemment je peux vous le dire, Theme Hospital mérite de faire partie de votre ludohtèque.

Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire