Journal Nostalgie saison 2

Vous le savez si vous êtes un habitué du blog mais le dimanche c’est Journal Nostlagie. Kesako ? Et bien, à la manière d’un journal de bord je relate mes aventures vidéoludiques du mercredi précédent. Pourquoi spécialement le mercredi ? Parce que j’ai décrété que ce serait le jour où je ne jouerai qu’à des titres rétro. D’où le nom de la rubrique : Journal Nostalgie. On est parti pour une session un peu spéciale cette fois-ci…

Journal Nostalgie n°26 : Mercredi 18 octobre 2017

Entrée 1 : Du rétro… en duo !

Ranma 1/2 Pantyhose contre King
Graphiquement, Ranma 1/2 n’est pas ignoble !

Ce mercredi était un peu spécial pour deux raisons. La première je me retrouvais pour la première fois seul avec mon fils (madame reprenant le travail), et la deuxième c’est que j’avais invité un ami à venir geeker un peu. Du coup, comme ce dernier possédait la Super Nintendo lorsque nous nous sommes connus (en 6ème, donc ça remonte croyez-moi!) il semblait évident que j’allais allumer la Super Nintendo Mini (fraichement remplie de jeux) ! Et c’est bien ce qui s’est passé. Pour bien commencer et replonger en enfance j’ai lancé Dragon Ball Z 3 – Ultime Menace. C’est en effet un jeu qu’il avait à l’époque et sur lequel on a passé un temps fou. Évidemment, sorti du côté nostalgique on a vite compris qu’on y passerait pas des heures. Le jeu a vraiment vieilli et est lent au possible avec un roster rachitique. Mais on s’est quand même bien marré le temps de quelques combats où je me suis rappelé qu’il était imbattable au jeu de « il faut marteler le bouton pour te renvoyer ton kaméha ». Pour rester dans la baston on a essayé Ranma ½, un jeu dont j’avais entendu parler en bien sans l’essayer. Première surprise, pour sauter il faut appuyer sur X. Très étrange un jeu de combat où on ne saute pas avec le haut de la croix directionnelle. De plus, même si graphiquement il  n’est pas dégueulasse, le gameplay est vraiment trop limité. On est donc vite passé à autre chose. Et plutôt que de se faire le classique Super Mario Kart, on a décidé de tester son concurrent made in Ubisoft : Street Racer. Après un championnat entier où je termine deuxième et lui premier on se rend compte que le jeu était vraiment sympa pour l’époque et qu’il a plutôt bien vieilli. On y reviendra sûrement un jour ! Mon fils dormait toujours on a donc décidé de se faire du Super Street Fighter II et bien nous en a pris. Le fun est toujours là et même si les défauts apparaissent aujourd’hui exacerbés (jeu un peu lent, roster déséquilibré) et on s’est vraiment éclatés dessus. Pour finir cette session de « jeu à deux » nous avons lancé Final Fight 2. Après 1h30 (et un bébé qui s’est réveillé entre temps) nous avons terminé le jeu. Et si graphiquement il est toujours aussi bon, je regrette par contre les musiques qui sont vraiment moins bonnes que celles de son concurrent direct : Streets of Rage. Ayant des choses à faire, mon ami est ensuite parti.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entrée 2 : Level up et première étoile

Super Mario RPG écran des étoiles
Ma première étoile ! L’aventure commence vraiment !

J’avais pas mal de choses à faire entre le moment où il est parti et le moment où j’ai pu me remettre sur la Super Nintendo Mini. M’occuper de mon fils principalement (lui donner le bain, l’occuper, jouer avec lui…) mais également d’autres choses comme préparer mes affaires pour le boulot du lendemain, étendre le linge qui avait fini d’être lavé et écrire un article de remerciement à PlayStation France pour avoir eut le code de téléchargement de GT Sport. Au bout d’un long moment j’ai donc pu charger ma partie de Super Mario RPG. Je vous l’annonce de suite, rien de fou sur cette session malheureusement car entre le temps manquant et la fatigue je n’ai pas pu jouer autant qu’espéré. Mais bon, je retrouve donc mon Mario dans le village du Royaume Champignon, à l’auberge pour être exact. Je sors donc dans la ville et me décide à faire le tour des habitations avant de me rendre au château. Bien m’en a pris puisque j’ai pu sauver quelques habitants qui m’ont récompensé avec des Fleurs. Ces dernières, une fois utilisées, augmentent définitivement le nombre de points fleur de Mario. Ces points servent à utiliser les techniques spéciales des personnages. Je suis ainsi passé de 15 à 23 grâce aux fleurs que j’avais déjà récolté plus celles que j’ai gagné là. Je décide de passer au niveau supérieur en affrontant quelques monstres qui reviennent à l’infini. Une fois ceci accompli, je me suis dirigé vers le château, toujours accompagné de Mallow. A l’intérieur, c’est l’apocalypse avec de nombreux monstres sauteurs qui agressent ces pauvres Toad. En bon héros je les sauve tous avant de me diriger vers la salle du trône où le Roi attend. Arrivé sur place, un Boss. Ce dernier saute comme ses acolytes et veut contrôler la zone. Je l’affronte donc lui ainsi que 4 de ses acolytes (qui réapparaissent au bout d’un moment si le combat dure trop longtemps). Le combat est vraiment aisé, je n’ai nullement besoin de me soigner et je l’attaque sans discontinuer avec mon marteau ou les coups spéciaux de Mallow (la foudre me permet de toucher tous les ennemis à l’écran). Il rend donc l’âme et deux de ses sous-fifres s’enfuient en hurlant qu’ils vont prévenir leur grand chef. Le Royaume Champignon est sauvé pour le moment et le Roi me remercie et me demande d’aller sauver la princesse Peach. Mallow me dit qu’on devrait aller voir son grand-père qui sait tout sur tout. Avant de prendre la route je me dirige vers le marchand pour lui donner la pièce récupérée sur le pickpocket lors de ma dernière session. Le marchand nous donne ainsi un plat spécial pour le grand-père de Mallow. Je me rend ensuite à l’auberge pour sauvegarder et arrêter là pour aujourd’hui.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ainsi se termine cette session rétro de mon Journal Nostalgie. Comme vous l’avez constaté, pas de Wind Waker cette semaine mais rassurez-vous, Link sera de retour la semaine prochaine ! Bon dimanche à tous et à toutes !

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

2 commentaires sur “Journal Nostalgie n°26

  1. Je n’ose pas flasher ma SNES mini, et pourtant, dieu sait que ce n’est pas l’envie qui me manque. mais si ça foire, je fais quoi ? Il y a tellement de bons jeux sur cette machine… Ai-je raison d’avoir peur ou bien c’est relativement safe ?
    Si je peux te demander, tu as récup les roms via quel site ?

    1. Alors désolé tout d’abord du retard de réponse ! Je comprends que ça te stresse, moi-même j’étais plutôt inquiet en le faisant. Cela dit rassure toi il n’y a pas vraiment de danger si tu suis les indications à la lettre (le tout est en Français en plus donc peu de risque d’erreur).
      J’ai récupéré la majorité des ROMs sur Planet Emulation et quelques-unes via Romstation. N’hésite pas à me contacter sur Twitter en MP si tu veux plus de précision j’y serai certainement plus réactif qu’ici. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *