Journal Nostalgie Logo plus consoles

Nous sommes dimanche c’est donc pour beaucoup d’entre nous un jour de détente et de repos. Et quoi de mieux pour se relaxer que de suivre mon aventure sur Wind Waker HD pas à pas dans mon Journal Nostalgie ? D’autant plus qu’aujourd’hui un nouveau jeu va faire son apparition… Prenez votre café, installez-vous confortablement et on y va.

Journal Nostalgie n°24 : Mercredi 04 octobre 2017

Entrée 1 : Grotte, baston et déception

Wind Waker Link et le Lion Rouge sortent un coffre de l'eauLors de ma dernière session j’avais arrêté de jouer alors que j’accostais sur l’île de l’Aurore. Je m’étais mis en tête d’aller chercher le fragment de Triforce dans la grotte située derrière la maison de la mémé de Link. J’escalade donc la falaise et m’y rend en planant grâce à la feuille Mojo. Je vérifie mon équipement et comme je suis prêt je descend dans le trou. Ici il y a un donjon de 50 étages. Pour passer au suivant il faut tuer tous les monstres. Au début, c’est plutôt facile avec des chauve-souris ou des Blobs. Mais très vite la situation se complique avec des magiciens volants ou des chevaliers en armure. Pris séparément, chacun de ces ennemis est simple à appréhender mais souvent ils sont plusieurs et la salle n’est jamais très grande. Tous les 10 niveaux une salle sans rien d’autre que des vases avec deux ou trois cœurs et des rubis ainsi que la possibilité de quitter le donjon et de retourner à la surface. Évidemment je ne m’arrête pas. Je souhaite atteindre le 50ème et dernier niveau dans lequel se cachait je crois me souvenir dans la version Game Cube un quart de cœur. Arrivé au niveau 30 j’ai déjà un peu souffert et utilisé la moitié de la soupe de mémé qui restaure entièrement vie et magie. Après avoir joué le chant du vent, un coffre apparaît avec à l’intérieur le fameux fragment de Triforce. Pour accéder à l’étage suivant je dois maintenant utiliser le bouclier miroir pour renvoyer de la lumière sur une statue et libérer le chemin. Une fois ceci fait je me rends compte que le plus dur m’attend. Les ennemis sont nombreux et puissants pour la plupart (momies, fantômes invisibles…) et la dernière salle m’oblige non seulement à finir la soupe mais également la potion bleue que j’avais en réserve dans un autre flacon. Le moment tant attendu est arrivé, dernier étage, le coffre m’attend et à l’intérieur il y a… non pas un quart de cœur comme espéré mais le masque du Héros qui me permet en fait de voir la jauge de vie des ennemis. J’en suis presque déçu même si je l’active. Autant que tous ces morts servent à quelque chose…

Entrée 2 : Arbres morts et échanges commerciaux

Wind Waker Link face à un scolopandre devant des flammesComme je suis dans les trucs chiants je me décide alors à faire une des quêtes que j’aime le moins de tout le jeu : réanimer les arbres Mojo aux quatre coins du monde grâce à l’eau de la forêt. Je le sais, il y a à la clé un quart de cœur et donc ça vaut le coup mais bon. Je me rend donc sur l’île aux Forêts et récupère de l’eau magique. Pendant 30 minutes elle garde ses propriétés et je peux l’utiliser autant que je veux. Il y a en tout 7 Korogus disséminés un peu partout avec une pousse d’arbre. Je vous l’avoue, je ne me souvenais pas de tous ceux que j’avais croisé et j’ai regardé la soluce pour savoir sur quelles îles ils se trouvaient. Avec le Requiem de la Tornade et ma voile rapide les 6 premiers ne sont qu’une formalité. Le dernier se trouve en fait juste à côté de l’île aux Forêts mais pour y accéder je dois traverser une petite grotte et sauter sur des plateformes. Simple mais je me rappelle mon stress à l’époque sur Game Cube puisqu’il n’y avait que 20 minutes et non 30 et que la voile rapide n’existait pas ! Arrivé au sommet et après avoir arrosé le dernier arbre, ce dernier prend vie et laisse apparaître mon quart de cœur. Ca y est je peux passer sur des quêtes qui me gonflent moins. Je me décide donc à continuer ce que j’avais attaqué la dernière fois et à trouver les trésors des cartes que j’ai en ma possession. Je trouve de tout, des rubis mais aussi des quarts de cœur. J’en achète d’ailleurs un au marchand ambulant de l’île de la rocaille pour 950 rubis (étant donné que ma bourse est pleine) et j’ai quasiment trouvé les trésors de toutes les cartes que j’ai. Mais comme je m’arrête sur les îles en même temps pour trouver de nouveaux trésors je me retrouve souvent avec de nouvelles cartes au trésor ! En parallèle je commence mon commerce avec les différents marchands. Cette échange d’objets me permet d’acquérir des objets qui seront ensuite en vente à Mercant’île. Je sais également qu’un quart de cœur m’attend si je réussi à obtenir la statue du marchand et à la rapporter au marchand sur l’île du Poisson. Pour clôturer ma session du jour je me rend sur Mercant’île et vais trouver le marchand Naglagla pour voir où j’en suis au niveau des objets et il me récompense en m’offrant l’armure magique qui me protège en échange de rubis. Je sais que je l’utiliserai dans des moments difficiles mais pour le moment je décide de m’arrêter là.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entrée 3 : Super Nintendo et RPG

Super Mario RPG écran titreAprès avoir mangé je me décide à lancer un nouveau jeu. J’adore Wind Waker mais ma Super Nintendo Mini me fait de l’œil depuis une semaine et j’ai envie de lancer un nouveau titre. Je choisis donc Super Mario RPG. Pour être honnête j’ai fait le jeu en émulation il y a des années (il était d’ailleurs patché en français) mais je n’en ai quasiment aucun souvenir. Je l’ai donc démarré et me voilà propulsé dans la peau de Mario. Peach s’est encore faite enlever par Bowser et je me retrouve donc directement devant le château de ce dernier pour aller la délivrer. La 3D isométrique choisie pour le jeu est vraiment intéressante et détaillée. J’aime beaucoup. J’affronte quelques ennemis basiques avant de combattre Bowser. Le combat est sympa car je dois attaquer la chaîne qui retient le lustre sur lequel il est pour le faire tomber. Au bout de quelques coups il tombe et j’ai gagné. Enfin non parce que c’est le moment que choisit une gigantesque épée pour tomber sur le château. Je suis donc propulsé en dehors dans une maison. Ma maison. Je sors et tente de rejoindre le château de Bowser de nouveau. Première surprise, je retrouve une carte du monde inspirée des anciens opus de Mario pour choisir ma destination. Sympa. Arrivé de nouveau devant le château, l’épée géante s’adresse à moi pour me dire que son gang va conquérir le monde. Elle détruit ensuite le pont et je ne peut plus y accéder. Je dois donc aller à Toadville pour avertir les autorités. Sur le chemin de nombreux combats qui me permettent de trouver le timing pour augmenter la force de mes coups en appuyant sur A ou me protéger pour réduire les dégâts. Je monte jusqu’au niveau 3 (et augmente ainsi mes caractéristiques) jusqu’à affronter deux frères Marto qui me barrent la route. Je les bat en deux temps trois mouvements et récupère ainsi ma première arme qui augmente mon attaque drastiquement. J’arrive au village et commence à me balader. Je fais quelques emplettes (une armure et un accessoire qui protège du poison) et une fois équipé je vais à l’auberge pour sauvegarder. Je décide devant ma fatigue et à contrecœur d’arrêter là.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ainsi se termine ce nouveau Journal Nostalgie. J’espère que mes aventures vous ont plu. Je ne vous cache pas que j’ai hâte de continuer ce Super Mario RPG qui me botte vraiment bien. Il faut dire que je suis un fan absolu de la saga et que le dernier Paper Mario Color Splash était vraiment bon. Je vous dis à la semaine prochaine les amis pour la suite de mes aventures !

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *