Journal Nostalgie Logo plus consoles

Vingt numéros déjà que vous suivez (peut être) mon Journal Nostalgie. Si vous arrivez en cours de route alors sachez-le, tous les mercredis je joue exclusivement à des jeux rétros. Et le dimanche un résumé de ce que j’ai vécu vous est proposé. Depuis quelques semaines j’ai (re)commencé l’excellent, que dis-je, le cultissime Wind Waker dans sa version HD sur Wii U. Mais comme je suis cette semaine (et la semaine prochaine) en vacances, j’ai décidé de jouer également à autre chose. Et j’ai donc demandé l’avis de mes amis sur Twitter qui ont choisi Secret of Mana sur Super Nes. Je n’ai jamais essayé ce dernier avant aujourd’hui mais je sais qu’il est culte. Découvrez mes premières réactions…

Journal Nostalgie : Mercredi 17 mai 2017

Entrée 1 : Excalibur et quêtes annexes

Wind Waker HD le calamar est en train de mourir après avoir été vaincuJ’ai donc repris ma partie là où je l’avais laissé la dernière fois, à savoir, dans l’ancien château d’Hyrule immergé sous les flots. Pour rappel, je venais de sortir Excalibur, la lame de légende, de son socle. Me revoilà donc au même endroit. Je sors donc de la crypte et me retrouve dans le hall du château. Les ennemis qui étaient figés ont repris vie et m’attaquent donc à vue. Parfaite occasion pour vérifier que la lame de légende est fidèle à sa réputation. Et effectivement j’élimine les ennemis bien plus facilement qu’avec mon épée de base. Je n’oublie pas de les délester de leurs objets avec le grappin-griffe pour obtenir des colliers macabres et des blasons d’épéistes. Après avoir vidé le hall de ses occupants je peux sortir. Je m’essaye à la sortie arrière du château mais je suis bloqué par un mur invisible qui m’empêche de dépasser le pont. Je repars donc voir le Lion Rouge qui me ramène à la surface. Je suis donc censé aller libérer Arielle dans la Forteresse Maudite mais je me dis que je vais plutôt commencer à faire les (très) nombreuses quêtes annexes du jeu. Mais pour cela il me faut impérativement la Voile Rapide (une exclusivité de cette version HD qui permet au vent d’être toujours dans la bonne direction et rend les voyages plus rapides). Cette dernière est vendue aux enchères de Mercant’île. Je me dirige donc là-bas. Arrivé sur place je me rends d’abord devant la stèle avec le danseur car je sais qu’on peut y apprendre la mélodie du Chant du Soleil. Cette dernière permet de passer du jour à la nuit instantanément. Parfait. Une fois cette dernière apprise je me rends chez la maitresse d’école pour lui apporter des pendentifs du bonheur. En ayant 32 et cette dernière en souhaitant 20 j’aurais eut tort de zapper. Surtout qu’elle me donne comme récompense le titre de propriété de sa villa. Je sais que dans cette dernière m’attend un fragment de Triforce mais ce sera pour plus tard. Je discute ensuite avec un habitant qui veut voir une chose ronde et jaune. J’utilise donc le Chant du Soleil pour passer à une nuit de pleine lune. Je prends cette dernière en photo et la montre au garçon qui me récompense avec une carte au trésor. Je me dirige ensuite vers la salle des enchères de la ville.

Wind Waker HD Link porte une arme d'un chevalier
Non non cette arme n’est pas trop grosse pour moi…

Entrée 2 : Enchères, Voile Rapide et Tempête

Le système des enchères est plutôt simple dans Wind Waker. Un objet est mis en vente avec un prix de base défini et pendant une minute seulement. Pour pouvoir enchérir, il faut marteler le bouton A pour remplir une jauge. Quand cette dernière est remplie on peut donner notre prix. Le temps restant n’apparait que lorsqu’on peut enchérir, il faut donc bien calculer. Link a la possibilité d’étourdir les autres participants en proposant un prix bien plus élevé d’un seul coup. Le premier lot était une carte au trésor et j’ai attendu qu’il reste une dizaine de secondes avant de donner mon prix, en proposant 50 rubis de plus que le prix j’ai étourdi les participants et remporté la vente. Le deuxième objet était la fameuse Voile Rapide mais suite à un mauvais calcul de ma part c’est un autre habitant qui l’a remporté. Déception. Il a fallu que je retourne dans la salle deux fois avant de la retrouver. Cette fois-ci j’ai réussi à l’acheter pour 230 rubis. Le dernier lot qui m’a attiré était un quart de coeur. Bien évidemment je l’ai remporté haut la main grâce à la méthode décrite plus haut. Avant de partir de Mercant’île j’ai remis le moulin en marche. Il fallait en fait faire souffler le vent en direction du Nord et appuyer sur un bouton poussoir derrière le moulin. J’ai discuté avec Naglagla le marchand qui m’a demandé de faire du troc pour lui avec les différents marchands ambulants qui sont éparpillés par le monde. J’ai récupéré sa fleur de la ville et j’ai ensuite pris la route vers l’ouest de la carte. J’ai atterri sur l’île de Tingle mais après les enchères je n’avais plus assez d’argent pour faire déchiffrer la carte de la Triforce que j’avais récupéré lors de ma dernière session. J’ai donc parcouru les îles autour de la sienne en nourrissant les poissons à chaque fois pour remplir ma carte marine. D’ailleurs, ajout sympa de la version Wii U (je ne me rappelle pas que cela existait sur la version Game Cube) en appuyant sur le Poisson sur la carte marine, on peut relire les informations qu’il a donné sans avoir à le nourrir de nouveau. Sympa et plutôt pratique. En me dirigeant vers une île quelconque j’ai croisé de nouveau un calamar géant. Je l’ai éliminé facilement et ait gagné un quart de coeur. Mais au détour d’une île j’ai été agressé par Cyclos, le Dieu des Tempêtes. Je lui ait tiré trois flèches dessus pour le calmer et il m’a appris le Requiem de la Tornade qui me permet dorénavant de me téléporter à certains endroits.

Wind Waker HD salle des enchères, le quart de coeur est en vente
Le quart de coeur tant convoité ! Notez la jauge à faire grimper pour enchérir en bas de l’écran.

Entrée 3 : Carte marine, mouettes et Vol plané

Wind Waker HD Link obtient le Requiem de la TornadeJe me décide ainsi, grâce au Requiem de la Tornade et avec ma Voile Rapide, à parcourir entièrement la carte avant de me rendre à la Forteresse Maudite. Je pars donc vers le sud direction l’île de l’Aurore puisque c’est dans ce coin-là qu’il me manque le plus de zones à visiter. Je parcours les mers sur mon fidèle Lion Rouge et essaye d’accoster sur toutes les îles que je vois. Sur la plupart je ne peux pas faire grand-chose car il me manque souvent un objet (le grappin par exemple) mais j’essaye tout de même. J’arrive sur une île où je peux participer à un mini-jeu de tir au canon. Je débloque ainsi un quart de coeur. Mon nombre de coeurs augmente ainsi pas mal car je trouve également des quarts de coeur grâce aux cartes au trésor que j’ai débloqué. Je gagne aussi pas mal de rubis. Je trouve plusieurs îles avec des fontaines des fées mais je ne peux malheureusement pas y accéder car il me manque le marteau. Je devrai revenir plus tard. Je m’arrête à un moment sur une île et j’utilise une mouette grâce à un fruit acheté à Terry pour la diriger et enclencher des cristaux permettant à une grille fermée de s’ouvrir. Je peux ainsi pénétrer dans un sanctuaire où grâce à la mélodie du Vent je gagne une carte d’emplacement d’un fragment de Triforce. Je fais également la rencontre d’un marchand ambulant à qui je propose de garder ma fleur de la Ville pour une Fleur Marine. Fleur que je lui échange ensuite contre une Fleur du SudNaglagla sera sans doute content. J’arrive enfin devant une île où des Piafs font un concours de vol. A proximité, un sous-marin que je visite et qui me permet, une fois les ennemis vaincus, de gagner la carte des tours de guet. Je participe au concours de vol (à 10 rubis la participation) plusieurs fois. Il faut en fait parcourir la plus grande distance en planant avec la feuille Mojo. Il faut s’aider des courants d’air chaud qui se déplacent. Au bout de plusieurs essais j’y parviens et je débloque un quart de coeur. Parfait. Mais je décide d’arrêter là ma session Wind Waker pour passer ensuite à un autre titre…

Wind Waker HD Link a réussi à planer pendant 258 mètres
258 mètres ! A moi le quart de coeur !

Entrée 4 : RomStation et jeu culte

Secret of Mana le héros devant une maison du villageJe n’ai malheureusement jamais eut de Super Nes et je suis ainsi passé à côté de beaucoup de titres exceptionnels. C’est pourquoi quand Secret of Mana a remporté le sondage Twitter j’ai su que j’allais enfin me lancer dans un jeu qui a marqué toute une génération. C’est toujours difficile de jouer à un jeu légendaire mais de le découvrir des (dizaines d’) années plus tard. J’ai donc lancé RomStation et ait téléchargé Secret of Mana. Après quelques ajustements sur l’émulateur Snes9x (dont la configuration des boutons de ma manette Xbox One) j’ai lancé le jeu. Mais arrivé à l’écran-titre je me suis dit « il faut que je trouve un moyen d’enregistrer des screenshots pour mon Journal Nostalgie » et j’ai essayé de multiples choses (la manière classique, installer Greenshot…) mais au final j’ai du me contenter de l’outil interne à l’émulateur pour les prendre car rien ne fonctionnait. Ce qui explique la taille de ces dernières. Je m’en excuse donc. Par ailleurs, si l’un d’entre vous possède une solution plus agréable et pratique je suis preneur ! Dans tous les cas j’ai lancé le jeu et je me retrouve à devoir nommer mon héros. Sans surprise, je l’ai appelé Ryu. Le jeu débute avec notre héros sur un pont accompagné de deux jeunes garçons. Ces derniers racontent que les anciens du village font mention d’un trésor qui reposerait près de la cascade. Mon Ryu va malheureusement tomber du pont et se retrouver dans une partie de la forêt qu’il n’a guère l’habitude (et encore moins le droit) de fréquenter. Une voix va l’appeler et lui demander de venir à elle. Après avoir suivi un chemin linéaire je me retrouve devant une épée plantée dans un socle. Je la retire et déclenche ainsi des évènements malgré moi. Je prends connaissance avec le système de combat en temps réel. Je dirige mon personnage avec le stick (croyez le ou non c’est plus pratique qu’à la croix pour jouer…) et j’attaque avec un bouton. Une jauge en bas de l’écran, sous mon nombre de point de vie, représente mon endurance. Un coup porté à 100% est bien plus dévastateur qu’un effectué avec 0%. La jauge se vide si on court ou si on attaque et se remplit toute seule (assez rapidement il est vrai). Je sens que les combats de ce Secret of Mana vont être bien plus tactiques qu’ils n’y paraissent !

Secret of Mana écran de statistiques
L’écran de statistiques est plutôt bien fourni et clair.

Entrée 5 : Bannissement et solitude

Secret of Mana le héros et l'oracle devant la fontaineJe dézingue (si si ce mot existe) donc quelques lapins presque inoffensifs qui me permettent de m’habituer au système de combat et me dirige doucement vers mon village natal. Petite parenthèse avant de raconter la suite de mon aventure. J’aime beaucoup les graphismes et la patte graphique du titre. De même, les musiques sont tout bonnement excellentes. Je n’ai pas joué non plus des heures mais le peu que j’ai pu en voir m’a vraiment convaincu que c’était une bonne idée de le commencer ! Merci donc à tous ceux qui ont voté pour lui lors du sondage. J’arrive donc au village et commence à discuter avec les habitants qui me disent que l’Ancien veut me voir. Je fais le tour des magasins et vois un chevalier accoudé au bar qui n’est pas d’ici mais n’est pas très loquace. Je vais donc voir l’Ancien qui est en pleine discussion avec mes deux camarades du début qui me croyaient mort. L’Ancien pète ensuite une durite en voyant que j’ai retiré l’épée de son socle. En effet, l’épée Mana ne peut être retirée que par un Héros et dans son socle elle protège le village des monstres. Comme pour lui donner raison, alors que l’un de mes deux « amis » m’agresse pour avoir mis le village en danger, le sol se dérobe sous nos pieds et on tombe nez à nez avec un monstre géant. Sorte de grosse mante religieuse je dois esquiver ses attaques et trouver le bon timing pour l’attaquer. Elle est bien plus forte que les lapins que j’ai occis plus tôt ! Le chevalier me donne des conseils et me soigne lorsque je tombe à terre. Je finis par la vaincre mais ce premier Boss était une bonne mise en bouche. Après avoir sauvé le village, l’Ancien et les autres me bannissent. D’autant plus triste que je viens de leur sauver la mise. J’apprends au passage que l’Ancien qui m’a élevé n’est pas de ma famille et qu’il ne peut rien faire contre la volonté des habitants. Il me parle de ma mère qui a disparu et me souhaite de la retrouver. Le chevalier me dit de le rejoindre au Temple de l’eau. En sortant du village (dans lequel je ne peux plus rentrer) je peux prendre un canon pour me retrouver plus vite à destination mais ça ne m’intéresse pas et je pars à pied pour découper du monstre (et gagner de l’expérience). J’arrive donc au Temple après avoir atteint le niveau 3 en tuant quelques plantes carnivores et y rencontre l’oracle qui me dit que l’épée de Mana doit sauver le monde du chaos. Je sens l’aventure longue et épique qui se profile mais il est déjà tard et je dois arrêter là…

Voilà, ainsi se termine cette vingtième session de mon Journal Nostalgie. J’espère que le concept vous plait toujours autant. Moi j’adore cette idée et même si demain je devais arrêter cette rubrique je continuerai sans doute à me consacrer un jour par semaine à des jeux rétros. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de mes aventures sur Wind Waker HD mais aussi probablement pour la suite de cet excellent Secret of Mana.

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *