Journal Nostalgie n°2

Journal Nostalgie Logo plus consoles

Nous sommes dimanche c’est donc l’heure d’un nouvel épisode de mon Journal Nostalgie. Comme l’idée a plu à beaucoup d’entre vous je me suis dit qu’après un premier article sympa j’allais continuer et donc comme tous les mercredis je me suis lancé corps et âme dans le retrogaming avec ma Game Cube chérie. Ouvrons notre journal de bord et c’est parti.

Journal Nostalgie n°2 : Mercredi 26 octobre 2016

Entrée 1 : Du combat et encore du combat

Journal Nostalgie guilde des chasseurs récompense de 1200 mesetaJ’ai ainsi commencé mon après-midi rétro avec l’excellent Phantasy Star Online. J’ai donc chargé ma partie et mon personnage. La première fois j’avais fait l’histoire du jeu mais cette fois-ci j’ai décidé de me lancer dans les missions annexes. Parce que d’une part ça rapporte de l’argent et d’autre part cela fait évoluer à la fois mon personnage mais aussi mon équipement ! Je me dirige donc vers la guilde des chasseurs. J’avais oublié mais ces missions sont en fait scénarisées et même si on retourne toujours dans les mêmes lieux on y va avec différents personnages ou pour des raisons variées. Au bout de quelques temps j’arrive à retrouver mes vieux réflexes comme changer de type d’arme en plein combat. Par exemple les Rag Rappy sont fourbes et restent au sol après avoir été tué et fuient quand vous vous éloignez. Moi je les bute au sabre puis je prend un flingue pour les shooter de loin quand ils se relèvent. Ce faisant ils lâchent un objet ou des meseta (la monnaie du jeu). J’aime bien la manière dont est construit le jeu parce que le loot est un élément principal. Je trouve ainsi de meilleures armes et armures avec mes missions. Mais je me souviens également que le MAG (sorte d’armure vivante qui m’accompagne) a besoin de « se nourrir » avec différents objets de mon inventaire. Cela lui permet d’évoluer et de débloquer une technique « ultime » lorsque j’ai pris trop de coups. J’ai ainsi enchaîné plusieurs missions et ait commencé à faire évoluer mon personnage. Je sais que je ne suis pas au niveau encore pour affronter le terrible premier Boss de la Forêt (un énorme dragon) mais j’ai bon espoir d’y parvenir dès mercredi prochain quand je ne serai plus en danger entouré de simples monstres basiques. Le prochain Journal Nostalgie risque d’être plus épique…

Journal Nostalgie Aizen dans la forêt de Phantasy Star Online
Mon personnage dans PSO. Oui il s’appelle Aizen, et alors ? :-P

Entrée 2 : Un Final différent

Journal Nostalgie boite game cube de Final Fantasy Crystal ChroniclesPour varier les plaisirs et ne pas vous raconter ensuite que mes déboires dans Phantasy Star Online, j’ai décidé en parallèle et pour finir la journée de relancer un jeu qui m’avait beaucoup plu à l’époque malgré sa répétitivité : Final Fantasy Crystal Chronicles. Toujours sur Game Cube, le titre est normalement fait pour jouer en multijoueur mais sérieusement, c’était déjà compliqué à l’époque de rassembler des gens qui possédaient une Game Boy Advance et le câble GC/GBA alors je vous raconte pas aujourd’hui en 2016. Je lance donc le jeu et comme je l’avais raconté dans le premier Journal Nostalgie, j’ai perdu la totalité de mes sauvegardes de jeu Game Cube donc je suis bon pour tout recommencer depuis le début. Ce qui n’est pas un mal puisque j’ai vraiment tout oublié. Enfin non pas tout puisque le thème principal m’est revenu instantanément en tête dès que les premières notes ont surgi de mes enceintes ! J’avais beaucoup aimé à l’époque l’univers spécial de ce Final Fantasy Crystal Chronicles et je dois bien avouer que le charme agit toujours aujourd’hui (en tout cas pour votre humble serviteur !). On est en effet assez proche de l’univers d’un Final Fantasy IX ce qui est un vrai gage de qualité à mes yeux tant j’ai adoré cet épisode. Je lance donc une nouvelle partie dans laquelle on me demande de nommer mon village. Une fois fait, je dois créer un personnage principal. Pour cela je dois choisir sa race et son sexe. On a le choix entre quatre races : Clavat, Yuke, Selkie et Lilty. Il faudra ensuite choisir un métier (forgeron, alchimiste, fermier…) parmi huit ce qui a une influence sur les objets récoltés. Le point positif c’est que comme on dirige une caravane, on peut créer huit personnages différents sur un seul fichier. Mais je vais commencer par un Clavat Forgeron.

Journal Nostalgie Clavat qui passe le courant de miasme
Mon personnage principal (oui encore un Aizen je sais) qui traverse un courant de miasme…

Entrée 3 : Variété et répétitivité

Journal Nostalgie écran titre Final Fantasy Crystal ChroniclesLe monde de ce Final Fantasy Crystal Chronicles est en fait baigné dans un miasme constant qui détruit toute vie humaine qui s’y trouve plongée. Seuls les mogs en sont protégés. Dans mon village il y a ainsi un gigantesque cristal qui le protège du miasme. Mais au fil du temps il s’épuise et il faut le restaurer avec des gouttes de sève d’arbre à myrrhe à récolter avec un calice qu’il faut transporter avec soi pour se protéger du miasme. Et me voilà donc parti, aidé d’un mog qui portera le calice pour moi (je me souviens qu’à plusieurs joueurs le mog est absent et il faut que l’un des joueurs s’en charge). Je me lance donc dans l’aventure et je me souviens alors que le jeu est une sorte d’Action/RPG où je dois mettre les coups en appuyant sur la touche A. J’avais adoré le gameplay à l’époque et il est toujours aussi sympa. Hormis les coups de base on peut se défendre ou faire des magies à l’aide de magikolithes récupérés sur les ennemis ou dans des coffres. A savoir qu’à la fin de chaque donjon les objets disparaissent. Le système de magie est sympa puisqu’on peut en fusionner pour en créer des nouvelles (ex : brasier + glacier = gravité). Il faut utiliser les slots vides de notre menu d’attaque (attaquer et défendre seront toujours actifs mais on commence le jeu avec deux slots vides en plus et il y a possibilité d’en obtenir d’autres). Première claque quand même, Final Fantasy Crystal Chronicles est beau. Même aujourd’hui sa patte graphique est agréable et la jouabilité tient la route ! Je peux maintenant me diriger vers mon premier donjon en ayant appris toutes les bases avec mon ami le mog Steelskin.

Journal Nostalgie menu de Final Fantasy Crystal Chronicles
Le menu du jeu qui sert à gérer sa caravane !

Entrée 4 : Gros crabe et gravité

Passée la surprise des graphismes, l’ambiance sonore m’a également étonné. En fait j’avais simplement oublié que les thèmes sont très bons et restent en tête puisqu’aux premières notes je me disais « ha mais oui celle-ci est sympa de musique ! ». Avant d’aller dans le premier donjon du jeu je suis allé faire un tour dans mon village de Suna. J’y ait rencontré la famille de mon personnage qui pourra me fabriquer des armes et armures (l’avantage d’être forgeron !) si je trouve les plans adéquats. De même, caché derrière le cristal du village je trouve une tanière de mog. Ce dernier me donne une carte avec des tampons à y faire placer par tous les mogs du monde. Il semblerait que lorsque trois tampons identiques sont récoltés, une surprise m’attend. J’ai hâte de voir ce que je vais récolter car j’avoue ne plus du tout m’en souvenir. Je me lance ensuite dans mon premier donjon. Les combats sont plutôt difficiles du fait que je suis seul et je ne dois pas me laisser submerger ! Je me soigne grâce à la magie de Soin que j’ai récupéré presque immédiatement mais heureusement que je l’ai parce que certains monstres entament sévèrement ma jauge de vie ! Peu ou pas d’énigmes dans ce premier donjon près d’une rivière (dont l’eau est encore aujourd’hui vraiment jolie et réussie) mais quelques frayeurs devant certains monstres un peu retors. J’arrive devant l’arbre à myrrhe et je fais la connaissance du premier Boss : une sorte de Crabe énorme. Il a beaucoup de vie et je dois esquiver ses attaques. J’en profite pour lui lancer des attaques de gravité dès que je peux pour l’affaiblir et je le finis ensuite avec mon épée. Une fois vaincu j’assiste à la scène de récupération de la sève et je choisis une amélioration définitive. Ici pas de niveau à proprement parler mais des statistiques qui évoluent. Je prends un slot supplémentaire et je retourne dans mon village me faire fabriquer une armure vu que j’ai obtenu plusieurs plans. Et je m’arrête là pour cette fois-ci mais je compte bien reprendre mercredi prochain !

Journal Nostalgie installation consoles Game Cube et télévision
Mon installation. Notez que la Game Cube est sur un pouf car elle n’est pas branchée tout le temps !

Ainsi se termine ce nouveau Journal Nostalgie. J’espère que suivre mes aventures vous a plu, cela m’a fait plaisir de partager ça avec vous et si le concept continue de vous enchanter vous aurez sûrement de quoi faire dimanche prochain ! Je tenais à m’excuser pour la qualité des photos qui parsèment cet article mais photographier la télévision avec mon smartphone ne rend pas forcément très bien simplement je voulais absolument que les illustrations soient concordes avec ce que je vous raconte ! Je vous dis à très vite !

Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire