Ma Paris Games Week 2016 : les jeux que j’ai essayés

nioh-demo-stand-playstation-paris-games-week-2016-band-of-geeks

Retour sur les titres que j’ai pu voir pendant la Paris Games Week

Après avoir publié la semaine dernière un article sur mes impressions et mon expérience de la Paris Games Week, on s’attaque aujourd’hui aux jeux que j’ai pu découvrir ou essayer sur le salon !

NiOh

femme-araignee-boss-nioh-band-of-geeksBon d’accord, j’avais plus ou moins dit que j’arrêtais de vous bassiner avec NiOh, mais en passant devant le stand PlayStation avec Julien, je ne pouvais pas rater l’énorme affiche annonçant une version de démonstration du jeu et surtout la possibilité de l’essayer. Pour la petite anecdote, le jeu de Koei-Tencmo était en démo en même temps que For Honor, et si le jeu du studio Ubisoft rencontrait un certain succès auprès de joueurs avides de poser leurs mains dessus, personne ou presque n’était là pour essayer de découper quelques démons avec William.

Je me suis donc empressé de demander s’il était possible d’avancer dans la file d’attente pour essayer cette mystérieuse démo de Nioh, et grâce à la gentillesse du staff PlayStation j’ai pu m’extraire de la masse attendant sa dose d’honneur pour aller chasser les Onis.

Mais revenons à Nioh ! La démo présente à la Paris Games Week était composée de deux missions déjà présentées au Tokyo Game Show de cette année. Le gameplay ne semble pas avoir changé, en tout cas je n’ai pas noté de changements aussi flagrants sur cette démo qu’entre les versions alpha et bêta de Nioh. Les remarques que j’avais faites dans mon article sur la phase béta de Nioh sont donc toujours d’actualité : la démo de la Paris Games Week était d’ailleurs excessivement facile à terminer, les Boss se faisant littéralement pulvériser par un William au niveau beaucoup trop élevé.

yuki-onna-boss-nioh-band-of-geeks
Yuki Onna, un boss absolument magnifique bien que trop simple à combattre

D’ailleurs les deux Boss sont absolument magnifiques en terme de design. Je suis tombé sous le charme de Yuki Onna, la femme des neiges, surtout que son combat est très bien mis en scène et donne envie de le refaire dans de meilleures conditions ou pourquoi pas dans une mission en mode Crépuscule !  Le second Boss de cette démo n’est autre que la Reine des Araignées, qu’on avait déjà découvert dans la bande-annonce de la version béta de Nioh. Son niveau est infesté d’araignées à la taille relativement impressionnante, et je ne suis pas certain d’avoir envie de recroiser ces horreurs de sitôt tant elles sont rapides et surtout immondes à regarder.

Les deux niveaux que j’ai exploré sont réellement minuscules, à peine plus grands que les missions courtes de la version bêta mais ils possèdent tous les deux une ambiance assez géniale. Les environnements de Nioh sont un des points forts du jeu et cette démo vient confirmer que les artistes de Koei-Tecmo ont planché sur la création d’un univers solide et envoûtant !

J’aimerais vous dire que je vais me retenir d’acheter Nioh dès sa sortie, que je vais patiemment attendre un premier retour des utilisateurs mais je me connais : l’ambiance du titre est absolument excellente et la touche japonaise très prononcée va me faire craquer plus vite que le temps qu’il vous faut pour prononcer le nom du jeu !

South Park 2 : L’annale du Destin

south-park-2-lannale-du-destin-band-of-geeksMême si je n’ai pas pu mettre la main sur une manette pour m’essayer à South Park 2 : L’annale du Destin, j’ai assisté à une présentation du titre sur le stand d’Ubisoft.

La première bonne surprise à été de constater qu’il sera possible de passer des voix anglaises aux voix françaises sur pression d’une simple touche à l’écran titre du jeu. On savait déjà que le titre proposerait les voix françaises mais c’est toujours chouette de voir qu’Ubisoft laisse le choix à ses joueurs et surtout aux puristes. Le titre ne vole pas son numéro 2, puisqu’il s’agit d’un suite directe du tout premier jeu South Park où l’on incarne toujours un « douchbag » prêt à vivre des aventures fantastiques comme toutes celles sorties de l’imagination d’enfants hyper-actifs et nourris avec beaucoup trop de boissons sucrées !

Les déplacements dans les environnements du jeu sont d’ailleurs eux aussi empruntés au tout premier jeu South Park, le Bâton de la verité, et ce sont surtout les combats qui ont subi un joli lifting. Il est maintenant possible de se déplacer sur un damier, et d’attaquer beaucoup plus librement les différents ennemis que vous croiserez.

Les différentes classes du jeu ont aussi eu le droit à une révision. On peut donc dire adieu au puissant juif ou encore au terrible guerrier, dans l’annale du destin vous aurez le choix de commencer l’aventure en tant que Brutalist, Speedster ou Blaster. La grande nouveauté de  South Park 2 : L’annale du Destin c’est de pouvoir changer de classe très facilement, en parlant à Cartman, et surtout de m »langer les classes pour créer des fonctions hybrides. Ce système de classe me rappelle fortement celui de l’excellent Dragon’s Dogma et j’espère que L’annale du Destin sera aussi réussi de ce côté là !

La présentation de L’annale du Destin tournait sur une version pré-alpha du jeu et certains détails sont donc susceptibles de changer d’ici la sortie du titre lors du premier trimestre 2017. En tout cas je suis toujours aussi impatient de voir ce que Trey ParkerMatt Stone et Ubisoft nous réservent avec ce nouveau jeu !

south-park-2-lannale-du-destin-paris-games-week-2016-band-of-geeks

Monster Boy and the Cursed Kingdom

Pensé à l’origine comme un hommage vibrant à Wonder BoyMonster Boy and the Cursed Kingdom a réussi à s’imposer comme une suite très officielle de la série grâce à la volonté de Ryuichi Nishizawa, le créateur de jeux Wonder Boy. Développé par le studio Game Atelier qui avait déjà produit l’excellent Flying Hamster sur PlayStation Vita, Monster Boy est un jeu de plate-forme à l’ancienne.

Je n’ai pas su tester tous les niveaux proposés aux joueurs lors de la Paris Games Week mais je suis parvenu à boucler au moins le premier niveau qui nous apprend les bases du jeu et surtout nous balance devant un boss qui frappe comme un sourd ! Le gameplay de Monster Boy est assez classique, tout comme l’était celui de Flying Hamster, mais le jeu est absolument charmant avec des graphismes très colorés et surtout une difficulté qui monte rapidement et oblige à bien calculer ses déplacements et ses attaques.

Si tout se passe bien Monster Boy sera disponible dès le mois de Janvier 2017 sur PlayStation 4, Xbox One et Steam. Et vu le style du jeu, je pense que Romain ou Alexandre se feront un plaisir de l’essayer ;)

On se retrouve très rapidement sur Band of Geeks pour un nouvel article consacré à ma journée à la Paris Games Week et où je vous parlerai plus en détails de Shiness : the Lightning Kingdom !

Plop ;3

Quentin Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Avatar
Plop ;3
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire