Les mangeurs de dieux sont de retour avec God Eater 3

La sortie de God Eater 3 approche à grand pas et les japonais ont eu le droit à une démo sur le PlayStation Store. En gros fan de la série j’ai bien évidemment téléchargé cette version d’essai du nouveau God Eater, ce qui va me permettre de vous en parler un petit peu aujourd’hui.

Depuis son annonce, God Eater 3 ne m’attire pas vraiment. Je suis un amateur de la licence mais je ne me sentais pas de replonger une nouvelle fois dans la chasse aux aragamis et je craignais surtout un jeu bof, à la direction artistique un peu foireuse d’après les premières images.

Et à vrai dire la démo m’a complétement fait changer d’avis sur pas mal de points. En fait je suis un véritable fanboy et dès les premières minutes de jeu je savais que j’achèterai le jeu à sa sortie, en début d’année prochaine. L’ambiance et la direction artistique sont toujours aussi classe, sauf pour les gros aragamis que je trouve toujours assez foireux malheureusement. Les nouvelles armes ont de la gueule, l’aspect « futuristique » et un peu sale est bien vu et se marie bien avec l’idée de faire de nos personnages des détenus dans une cellule, à la Freedom Wars.

Niveau gameplay, God Eater 3 n’est pas le titre qui révolutionnera la série des mangeurs de dieux mais il semble combiner le meilleur de God Eater 2 et Resurrection en proposant aux joueurs de réaliser des attaques avec le prédateur en l’air mais aussi de s’équiper de Blood Arts.

Pour ceux qui ne connaissent pas vraiment la série par cœur, les Blood Arts sont des capacités spéciales liées à vos armes, qui évoluent en puissance plus vous les utilisez. Le prédateur est quant à lui l’aragami qui sommeille dans votre arme et vous permet entre autre de dévorer les aragamis sauvages pendant une bataille.

Il est aussi possible de déclencher une furie, comme les résonances des anciens épisodes, avec un camarade en plein combat pour booster ses capacités offensives. J’ai eu l’impression de faire souvent tomber les gros aragamis en utilisant cette résonance mais c’est peut-être juste mon imagination.

Mais la plus grosse nouveauté de ce God Eater 3 a été l’annonce récente de missions Assault, jouable jusqu’à huit. Pour l’instant on ne connait pas vraiment les détails et surtout s’il sera possible d’emmener des NPC avec nous dans ces missions taille XXL mais je trouve ça vraiment chouette. Cela risque par contre d’être un foutoir sans nom en jeu et surtout une option assez limitée si le multijoueur est aussi mort que celui de Resurrection sur PlayStation.

On peut déjà être certain que le sang ne passera pas la frontière japonaise puisque Bandai Namco semble adorer censurer les jeux God Eater

Les environnements que l’on peut explorer dans la démo de God Eater 3 sont vraiment classes, on retrouve l’ambiance propre à la série mais avec des cartes plus riches en détails et surtout avec une topographie moins égale, moins plate. Mais même si le terrain est accidenté et plus libre d’accès, il est encore impossible de sauter sur certains gros rochers ou de se déplacer complétement là où on voudrait, la faute à des murs invisibles un peu partout. J’aimerais vraiment que de ce côté là les équipes qui travaillent sur God Eater s’inspirent de Freedom Wars en proposant des environnements plus verticaux et surtout plus d’exploration.

En tout cas j’ai été agréablement surpris par cette démo de God Eater 3, je vais patiemment attendre une date de sortie européenne en suivant de près la sortie japonaise pour voir le retour des joueurs et surtout le contenu proposé par le titre.

Plop ;3

Quentin Gourvennec-Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Plop ;3

Les derniers articles par Quentin Gourvennec-Verwaerde (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *