Final Fantasy VII Logo trophée platine

Final Fantasy VII : le platine 19 ans après

Ce n’est un secret pour personne, j’adore, non j’adule Final Fantasy VII. Probablement parce qu’il m’a fait découvrir le fantastique monde du J-RPG mais également parce que même 19 ans après (ouch !) son gameplay n’a pas pris une ride. Comme il est ressorti sur PlayStation 4 (avec deux trois options sympas sur lesquelles je reviendrai) le 05 décembre dernier je l’ai bien évidemment acheté. La présence de trophées m’a bien sûr fait plaisir et j’ai tout fait pour le platiner. Je me devais donc de faire un petit article sur cette expérience sympathique.

Je n’ai pas la prétention de vous faire un guide des trophées du jeu, il en existe des très bons sur Internet, je vais simplement vous parler de ceux qui m’ont posé le plus de « problèmes ». Je ne suis pas vraiment un chasseur de trophées comme peut l’être Quentin par exemple mais j’en possède quelques-uns, généralement sur des jeux que j’ai vraiment apprécié au point d’y passer le plus de temps possible. Pour mon 20ème trophée platine j’avais décidé que je ferai celui de Final Fantasy VII. Mais avant de parler de ces récompenses je vais revenir brièvement sur les quelques ajouts de cette version PlayStation 4.

Final Fantasy VII dialogue

Premièrement, les trophées évidemment qui sont un ajout excellent. D’autant plus que la plupart d’entre eux sont loin d’être irréalisables. Mais je vais en parler un peu plus loin. Deuxième ajout de cette nouvelle version (hormis un petit lissage graphique faisant disparaître les pixels disgracieux de la version PlayStation) c’est la possibilité d’annuler purement et simplement les combats aléatoires. Par simple pression sur L3 et R3 vous pourrez vous balader tranquillement sans rencontrer des monstres à tuer. Pratique pour se rendre rapidement quelque part sans affronter des monstres trop faibles. D’autant plus que vous pouvez activer et désactiver cette option à tout moment.

Troisième ajout sympathique, la possibilité de remplir vos jauges de HP/MP et limites par simple appui sur R3. Si cela fait un peu « cheaté », cette fonctionnalité s’avère surtout pratique pour débloquer les deuxièmes limites de chaque niveau (ou de vous sortir d’un combat un peu difficile). Pour être honnête je l’ai utilisé pour accélérer le déblocage de limites et en de rares occasions pour finir des combats trop longs.

Dernière nouveauté et pas des moindres, la possibilité d’accélérer la vitesse du jeu par 3 en appuyant sur L3. Là aussi cela peut dénaturer le jeu mais j’ai utilisé cette fonction très souvent pour accélérer les gains de limites ou pour les combats du Battle Square par exemple. A ma décharge, j’ai fini le jeu entièrement plus de 20 fois donc je pouvais me permettre cette fois d’aller « plus vite ».

Mais place aux différents trophées de Final Fantasy VII qui m’ont le plus demandé de travail :

Trophée Final Fantasy VII BromanceBromance

Sortir avec Barret au Gold Saucer

Pour ce trophée j’ai dû réussir à faire sortir Cloud avec Barret lors de l’évènement au Gold Saucer. Un challenge plus relevé qu’il n’y parait puisqu’il faut vraiment faire attention à certaines réponses que l’on donne pendant une bonne partie du jeu afin d’augmenter au maximum son affinité avec Barret. J’ai personnellement suivi un guide sur Internet et ait comptabilisé en temps réel sur une feuille de papier les niveaux respectifs d’affinité de chaque personnage avec Cloud. Un trophée facile si l’on sait quoi faire et que l’on fait attention. D’autant plus que la scène qui le débloque est vraiment drôle.

Trophée Final Fantasy VII Chevaliers de la table rondeChevaliers de la Table Ronde

Obtenir la matéria Chevaliers de la Table Ronde

Pour celui-ci j’ai vraiment dû batailler. En effet, cette matéria, qui est la plus puissante du jeu (15 attaques successives) permet notamment de débloquer d’autres trophées plus difficiles. Pour l’obtenir il faut ainsi procéder à de l’élevage de chocobos pour avoir le chocobo d’or qui permet d’aller n’importe où sur la carte du monde. Si ce passage est plutôt intéressant à faire lors d’une première partie, il l’est beaucoup moins au bout de la 25ème. D’autant plus que la côté aléatoire des naissances qui force à faire un reset de la console m’a parfois bien pris le chou. Par contre, la possibilité d’accélérer le temps par trois m’a bien servi lors des courses de chocobos pour faire monter leur rang en vue de les accoupler. Quel bonheur d’accéder au chocobo d’or et de pouvoir ainsi aller où bon nous semble sans limitation.

Trophée Final Fantasy VII Invocation MaitreInvocation Maître

Obtenir la matéria Invocation Maître

Ce trophée n’a pas été difficile en soi à obtenir mais j’y ait quand même passé du temps puisqu’il faut pour cela obtenir la totalité des matérias invocation du jeu au niveau maximum. Et si les premières sont plutôt simples à obtenir, celle des Chevaliers de la Table Ronde par exemple nécessite en tout 500 000ap pour atteindre ce niveau. Et croyez-moi, même avec le bon spot pour en gagner et les armes adéquates qui triplent le montant gagné en fin de combat il y en a pour longtemps. Mais rien d’insurmontable.

Trophée Final Fantasy VII Arme de Rubis Arme de Rubis

Vaincre l’Arme de Rubis

Ce trophée propose l’un des plus gros challenge de Final Fantasy VII puisque les Armes sont des monstres extrêmement puissants qu’il vous faudra vaincre. A titre personnel j’ai réussi à vaincre l’Arme de Rubis grâce à une technique simple mais efficace : spammer Chevaliers de la Table Ronde. En fait j’arrive sur le champ de bataille avec deux de mes trois personnages morts afin que l’Arme de Rubis sorte ses deux tentacules du sol (et ainsi permettre de toucher son corps sinon invulnérable). Je ressuscite mes deux compagnons puis lance Chevaliers de la Table Ronde couplé avec Invocation-W qui me permet de la lancer deux fois d’affilée puis j’utilise Mimer avec mes deux acolytes (ici c’était Vincent et Yuffie) jusqu’à ce que mort s’en suive. Cela parait facile mais croyez-moi, mal préparé c’est la défaite assurée. Un des trophées les plus difficiles.

Trophée Final Fantasy VII Arme d'EmeraudeArme d’Emeraude

Vaincre l’Arme d’Emeraude

J’ai utilisé la même technique que pour le trophée précédent ici. La seule contrainte reste le temps puisque le combat se déroule sous l’eau avec un timer de 20 minutes. Il y a bien sûr la possibilité de débloquer une matéria sous-marin qui permet d’éliminer ce compteur mais j’ai préféré me lancer le défi de réussir sans elle. Il restait 3 minutes au compteur lorsque l’Arme d’Emeraude a rendu l’âme. Un challenge vraiment intéressant même après toutes ces années passées à la réduire en miettes à chacune de mes parties.

Trophée Final Fantasy VII Maitre des gilsMaître des Gils

Obtenir 99 999 999 gils

Voila à mes yeux LE trophée le plus chiant de Final Fantasy VII (je passe sur celui qui demande d’atteindre le niveau 99 puisqu’il est relativement facile dans votre quête d’accomplir les combats contre les Armes). Pourquoi ? Parce qu’il ne suffit pas d’obtenir une telle somme au cours du jeu, il faut que vous l’ayez sur vous. Et c’est long, même avec la bonne méthode. Sans mentir j’ai utilisé la possibilité d’accélérer le temps par trois afin de l’obtenir plus vite mais même comme ça c’était long. En gros, je suis allé à Fort Condor et j’ai acheté 10 matérias Tout (j’en possédais déjà sur moi) et je suis allé à la Grotte Nord pour affronter des Pots Magiques qui donnent 1000ap chacun jusqu’à les obtenir au maximum. A savoir, lorsqu’une matéria atteint son niveau maximum elle crée automatiquement une matéria identique au niveau 1. Et comme une matéria Tout au niveau maître se revend 1 400 000 gils je vous laisse calculer combien j’ai dû en monter pour obtenir le trophée en question ! A mes yeux le seul trophée inutile qui m’a fait perdre un temps fou pour pas grand chose puisque que faire de tout cet argent ?

Platine FFVII Gardien de GaeaGardien de Gaea

Obtenir tous les trophées

Le Platine tant désiré est tombé hier soir après moins de 40 heures de jeu. Je l’ai débloqué en terminant le jeu puisque j’avais fait tous les trophées de la liste ci-dessus avant d’aller affronter Sephiroth. J’ai pu aller me coucher avec la sensation du travail accompli et surtout la preuve réelle que je maitrise Final Fantasy VII sur le bout des doigts.

Si le trophée platine de Final Fantasy VII n’est pas inaccessible il nécessite tout de même une bonne préparation surtout pour les personnes qui découvriraient le jeu aujourd’hui. Et j’invite ceux qui souhaiteraient le tenter à se procurer une des nombreuses soluces qui pullulent sur le net pour vous faciliter la tâche et éviter de rater les deux ou trois trophées à côté desquels on peut facilement passer.

Après une quarantaine d’heures de jeu et un trophée platine je dois bien avouer que ce Final Fantasy VII est toujours aussi bon et je crois franchement qu’il restera à jamais dans ma mémoire de joueur comme le meilleur J-RPG jamais conçu et auquel il m’aura été donné de jouer.

 

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *