Grim Fandango Remastered écran titre logo

Après avoir passé de nombreuses heures sur One Piece Burning Blood et avoir testé la démo de Resident Evil 7 j’ai décidé de me lancer dans un jeu que je n’avais pas eut la chance de faire à sa sortie initiale sur PC dans les années 2000. Grim Fandango Remastered le bien nommé est sorti à une époque où les point’n click devenaient une relique du passé. Si dernièrement le genre a su retrouver ses lettres de noblesse (avec par exemple le cinquième opus des Chevaliers de Baphomet) l’arrivée de ce remaster sur le PSN m’a mis en joie. Je me suis donc lancé dans cette aventure déjantée et voilà ce qu’il en ressort…

Grim Fandango Remastered : La mort a de l’humour

Neuf Express : amour et trahison

Grim Fandango Remastered Manny utilise l'agrafeuse

Le jeu commence en nous faisant incarner Manuel Calavera (Manny), un commercial qui fauche les âmes qui viennent de mourir pour leur proposer un voyage vers le Neuvième Monde en fonction de leurs moyens. Leurs revenus sont calculés en fonction de la pureté de leur âme et des actions qu’ils ont accompli de leur vivant. Manny touche une commission sur les ventes qu’il fait et cela lui sert à pouvoir à terme rejoindre lui aussi le Neuvième Monde. Malheureusement il ne récupère que des clients qui ne sont pas éligibles pour le voyage le plus cher : le Neuf Express, un train huppé dont les billets dorés ne sont réservés qu’aux plus belles âmes. Dès le début on sent que l’humour omniprésent va jouer un rôle dans cette fable déjantée. Le fait de diriger un squelette qui parle comme si de rien n’était et de vivre dans le Huitième Monde où les défunts du monde réel côtoient des démons rend le tout loufoque. Néanmoins, la critique ouverte de notre monde à nous avec l’argent qui domine est plutôt bien amenée et pas lourdingue du tout. Au contraire, voir Manny en quête de la meilleure commission pour en terminer avec son job nous renvoie tout bonnement à notre propre quotidien. Juste génial. Le quotidien de Manny va changer lorsqu’il va tenter de « voler » une cliente à son confrère Domino (le meilleur vendeur). Cette cliente, Meché, devrait avoir droit à un billet pour le Neuf Express mais suite à une erreur elle part à pied pour le Neuvième Monde, un  itinéraire semé d’embûches. Manny va donc partir à sa recherche, d’autant plus que Meché ne l’a pas laissé indifférent…

Grim Fandango Remastered Manny discute avec Meché dans son bureau
La « belle » Meché qui va retourner le coeur (et la vie !) de notre héros.

Une sale Manny

Grim Fandango Remastered Manny discute avec Eva à son bureau

Au contraire d’un point’n click classique, Grim Fandango Remastered est plus un jeu d’aventure/énigmes dans lequel vous dirigez directement Manny. Si cela est souvent pratique, quelquefois les angles de vue font que le personnage ne va pas forcément là où on le voudrait, surtout qu’il a l’initiative de grimper directement aux échelles par exemple quand on s’en approche trop. Ce qui peut contrarier à certains moments. Mais dans l’ensemble la jouabilité est vraiment accessible à tous. Une touche pour l’inventaire, une pour ramasser les objets, une autre pour les utiliser et une dernière pour avoir un commentaire. Dans l’ensemble le joueur n’est jamais perdu. En effet, avec un peu de logique on résout les énigmes relativement facilement même s’il faut parfois se creuser un peu la tête. J’ai personnellement buté à un ou deux passages mais rien de bien méchant. Le jeu vous proposera des énigmes de différents types avec plus ou moins d’indices mais vous n’aurez quasiment jamais à combiner deux objets entre eux comme c’est souvent le cas dans ce genre de jeu. Il est donc clair que si on bloque c’est qu’il nous manque un objet ou qu’on ne comprend pas l’énigme. Les zones dans lesquels Manny aura à se déplacer contiennent toujours plusieurs écrans et certaines de ces zones sont assez grandes pour devoir résoudre plusieurs énigmes à la fois. L’histoire est drôle et se laisse suivre sans problème.

Grim Fandango Remastered angelitos dans une cage devant Manny
Oui ce sont des enfants avec des ailes … dans une cage ! Tout va bien nous sommes dans Grim Fandango Remastered.

Un remaster mitigé

Grim Fandango Remastered Manny récupère un SUPERPRO

Si la jouabilité de Grim Fandango Remastered a deux ou trois soucis, le choix vous est tout de même laissé de jouer avec la maniabilité « tank » à l’ancienne (un trophée or vous attend d’ailleurs si vous faites tout le jeu de cette manière). Les anciens privilégieront sans doute ce mode de déplacement. Les graphismes sont disponibles soit dans leur version d’origine soit dans la version remasterisée par simple pression sur R3. De même, les développeurs de Double Fine ont laissé au joueur la possibilité de choisir entre un affichage 16:9 (qui prend tout l’écran mais « écrase » les graphismes) ou 4:3 (avec ou sans bandes noires). Pour avoir testé les deux j’ai préféré terminer ma partie en 4:3 qui finalement reste plus fidèle aux proportions d’origine. Les modèles 3D liftés par le remaster sont agréables mais il est dommage que les décors (toutefois jolis) n’aient pas été touchés eux. Niveau sonore nous ne sommes pas en reste avec une traduction française et un doublage qui sont au top ! Le jeu d’acteur est vraiment bon et l’humour fait mouche. Dans la grande tradition des jeux de cette époque donc. Et c’est toujours d’actualité ! La durée de vie est plus qu’honnête pour ce type de jeu puisque vous en aurez pour une bonne dizaine d’heures pour en voir le bout. Les nombreux dialogues entrecoupés d’énigmes vont vous prendre du temps même si vous êtes un habitué du genre.

Grim Fandango Remastered Manny et Glottis dans la forêt
Glottis le démon sera votre plus fidèle allié pour retrouver Meché.

Conclusion de Grim Fandango Remastered

Que dire en 2016 de ce Grim Fandango Remastered ? La réponse est simple, si comme moi vous aimez le genre et que vous n’avez jamais eut la chance de jouer à celui-ci vous pouvez foncer sans hésiter. L’aventure est plutôt longue, bourrée d’humour et le jeu reste très agréable à regarder même après toutes ces années, notamment grâce à un lifting graphique des modèles 3D plus que bienvenue. Vendu moins de 20€ le jeu les vaut largement surtout si vous êtes en quête d’un jeu d’aventure/énigmes. On pourra pester contre quelques énigmes pas faciles et une maniabilité qui parfois dérange mais ces défauts s’effacent devant la qualité globale du jeu qui propose encore aujourd’hui un doublage excellent et une histoire second degré qui reste une belle critique de notre société.

Graphismes:
Gameplay:
Bande-son:
Durée de vie:
Note finale:

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *