Test Dragon ball Z Extreme Butoden [3DS]

Dragonball Z Extreme Budoten test 3DS Band of Geeks

C’est parti pour notre test de Dragon ball Z Extreme Butoden

Qu’est ce qu’on bon jeu de combat portable ? C’est un jeu qu’on lance pour une partie, qu’on éteint, et qu’on rallume 10 minutes plus tard pour recommencer. Dragon ball Z Extreme Butoden est l’un de ceux là.

Dragonball Z Extreme Budoten test 3DS Gohan Super Sayan Band of GeeksDragon ball Z Extreme Butoden c’est du contenu, plus qu’habituellement sur un jeu de combat, de la difficulté (au bout d’un moment), pas mal de coups, une réalisation sympa, what else ?

Pourtant, le début du jeu est un peu poussif, et comparé à son prédécesseur sur Nintendo DS Supersonic Warriors, il est plus difficile à prendre en main, les attaques sortent moins bien et notre personnage ne bouge pas réellement comme on le voudrait. De même la difficulté est inexistante. Pour autant, il ne dégoûte pas et ne se range pas au fond du placard, parce que c’est Dragon Ball, et donc vous aurez forcément envie de voir les attaques des différents personnages.

Oubliez le mode combat par équipe à la difficulté ridicule et lancez vous dans le mode aventure au scénario un peu WTF, et là le jeu va se libérer. En avançant la difficulté va augmenter, vous allez mieux bouger, découvrir les nombreuses attaques (3 attaques ultimes par personnage, ce qui est remarquable pour un jeu Dragon Ball + 2 attaques spécifiques sans compter les autres coups qui dans certains jeux comptent comme des attaques spéciales), utiliser et apprécier les personnages aides (les Z-assists), que vous remporterez au fil de l’aventure et que vous invoquez en tapant sur l’écran tactile. Une fois fini, un mode championnat à la difficulté corsée vous attendra ainsi que divers petits scénarios.

De quoi faire défiler très rapidement les dix premières heures de jeu, d’autant plus si vous prenez le temps de jouer avec vos combattants préférés. Et bien plus si vous voulez débloquer tous les Z-assists. Il est aussi important de souligner que les combattants n’ont pas tous le même nombre de points de vie et qu’un match Krilin vs Boo ne sera pas aussi équitable que dans les Tenkachi sur consoles de salon.

Certes Dragon ball Z Extreme Butoden ne comporte que 25 combattants, bien que la couverture du jeu vous en fasse miroiter plus en comptant les aides, avec un gameplay identique pour chaque personnage ou presque, pas de mode en ligne (à noter que du contenu supplémentaire est prévu) , mais il y a vraiment de quoi apprécier ce jeu, très réussi pour un jeu de combat sur portable. Découvrir les attaques ultimes est un réel plaisir pour les fans du manga, martyriser sa console rappelle de bons souvenirs de joueur et rend les combats intenses, et franchement, ces parties rapides sont un bonheur que seule une console portable permet.

Les sprites très bien réalisés, les belles animations et les voix japonaises devraient achever de vous convaincre. Une bonne surprise qu’un fan de Dragon Ball et propriétaire d’une 3DS aurait tort de se priver.

Graphismes:5 out of 5 stars
Gameplay:3.5 out of 5 stars
Bande-son:4.5 out of 5 stars
Durée de vie:4 out of 5 stars
Note finale:4 out of 5 stars

 

dbz eb1dbz eb4

dbz eb5dbz eb2

Only

Bonne résolution 2016 : ne pas acheter un seul jeu comprenant un tutoriel de plus de 2 minutes.
Only

Les derniers articles par Only (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

1 commentaire sur “Test Dragon ball Z Extreme Butoden [3DS]”

Laisser un commentaire