Assassin's Creed Syndicate Logo

J’avais écrit il y a maintenant un moment un article coup de gueule sur Assassin’s Creed Syndicate et surtout sur son DLC présenté avant la sortie du jeu. Néanmoins, en tant que fan de la saga et ayant eut avec le précédent opus (Unity) une déception à la hauteur de mon amour pour elle je me devais de tester cet Assassin’s Creed Syndicate pour voir si véritablement la série a perdu de sa superbe. Alors, nouvel espoir ou grosse déception ? Réponse de suite.

Assassin’s Creed Syndicate : Londres meurtrie

Une histoire vieille comme le monde…

Assassin's Creed® Syndicate Evie en robe arrive au bal

Le récit vous fait faire la connaissance de Jacob et Evie Frye, deux jumeaux fils d’Assassins. Jusque là rien de particulier. Leur père, qui les a élevé les a mis en garde avant de mourir contre les Templiers qui sévissent dans la ville de Londres et dirigés par Crawford Starrick le grand maître de l’Ordre. C’est donc sans surprise que nos deux héros vont se rendre dans la capitale afin de mettre un terme aux agissements de leurs ennemis de toujours. Si les deux protagonistes sont intéressants, ils sont loin d’égaler le capital sympathie que pouvait avoir un Ezio Auditore par exemple. Et c’est dommage car avec deux personnages jouables on pouvait s’attendre à quelque chose de vraiment bon. De même, si Starrick a la classe il est beaucoup trop effacé tout au long de l’histoire cela casse quand même un peu l’immersion. Surtout que son bras droit, la machiavélique Lucy Thorne, donnera plus de fil à retordre à Evie que lui. Un comble. Là où le scénario justifie la présence des deux héros c’est par leur différence de but. Evie cherche à retrouver un artefact des Précurseurs, le Suaire d’Eden qui aurait la capacité de rendre immortel quiconque le porte alors que Jacob, lui, préfère libérer Londres de la présence des Blighters, une organisation contrôlée par les Templiers qui fait la loi dans les rues. Pour cela il formera les Rooks en libérant les différents quartiers de la ville. Comme vous pouvez le voir, peu de surprises niveau scénario on est en terrain connu.

Assassin's Creed® Syndicate Evie et Jacob discutent
Evie et Jacob, les deux héros de cet opus.

Une technique réussie

Assassin's Creed® Syndicate Evie combat à mains nues et a étalé trois adversaires

Fidèle aux habitudes de la série, Ubisoft a fait du bon boulot graphiquement avec cet Assassin’s Creed Syndicate. En effet, la profondeur de champ est impressionnante et les détails sont très nombreux. De même, grosse surprise puisque je n’ai pas eut l’occasion de pester contre de trop nombreux bugs contrairement à son prédécesseur. Bien sûr il y en avait (surtout des bugs de collision) mais rien qui empêche véritablement de jouer (j’avais eu dans Unity des missions qui ne se déclenchaient pas sans redémarrer le jeu par exemple). La bande son est également bien dans le ton avec des thèmes adaptés mais qui sont beaucoup trop en retrait. Les doublages anglais sont parfaits et les voix très bien choisies pour les différents personnages que vous croiserez dans l’aventure. La ville est plutôt grande et on apprécie les nouveautés de gameplay instaurées ici. La présence des calèches par exemple. J’ai lu à plusieurs endroits qu’elles étaient inutiles. Je ne suis pas d’accord. Si les déplacements instantanés existent toujours et vous permettent d’aller dans un quartier plus rapidement les calèches sont bien plus rapides que la course à pied ! Le grappin également qui permet d’escalader les structures en un temps record et de faire des tyroliennes pour voguer de toit en toit plus rapidement. De très bons ajouts donc ! Pour le reste nous sommes en présence d’un gameplay relativement fidèle à la série.

Assassin's Creed® Syndicate Lydia Frye synchronise la Tamise
Une séquence vous permettant d’incarner une descendante de Jacob pendant la Première Guerre Mondiale sera de la partie également.

Du classique…

Assassin's Creed® Syndicate Menu

C’est le premier mot qui nous vient en tête quand on joue à Assassin’s Creed Syndicate. Tout est tellement ancré depuis les anciens opus que les réflexes sont instantanés pour qui a déjà touché la série. Le système de combat par exemple, qui même s’il a légèrement évolué, reste sensiblement le même depuis Unity. Comme dans ce dernier d’ailleurs, vos héros ont un niveau défini par leur équipement et les compétences qu’ils ont débloqué. Car un système d’arbre de compétences est en effet disponible dans lequel vous débloquerez des techniques plus ou moins utiles (dérober ce qu’un ennemi a sur lui en l’assassinant par exemple au lieu de le fouiller) avec des points accumulés en réussissant vos missions. Pour justifier deux personnages, Ubisoft a fait en sorte qu’ils se jouent légèrement différemment. Evie est ainsi plus subtile et furtive tandis que Jacob plus axé sur le combat au corps à corps. Un système de craft vous permettra de fabriquer des nouveaux équipements avec des matériaux trouvés notamment dans les coffres disséminés partout en ville. Comme d’habitude le nombre d’objets à collecter est faramineux (lettres, bugs Helixcoffres etc). Les quêtes annexes sont également nombreuses et vous permettront de rencontrer des personnalités de l’époque (DarwinMarx etc). De même, l’aspect « Bande » avec les Rooks est plutôt utile et intéressant puisqu’un arbre de compétences de bande vous permet par exemple de gagner plus d’argent ou d’enrôler plus d’alliés. Malin.

Assassin's Creed® Syndicate Crawford Starrick discute
Crawford Starrick : l’homme à abattre de Syndicate

Conclusion Assassin’s Creed Syndicate

Que dire au final de cet Assassin’s Creed Syndicate ? Loin d’être aussi décevant que Unity, il manque toutefois de vraie innovation pour devenir un incontournable. Les fans s’y retrouveront sans doute mais pourront pester contre pas mal de choses par exemple la disparition totale des phases de jeu dans le présent (remplacées par des cinématiques) ou encore devant un scénario qui peine un peu à convaincre. Malgré tout, avec une trentaine d’heures de jeu pour en voir le bout et de nombreuses choses à y faire, le titre est tout de même un bon jeu. Les nouveautés (le grappin et les calèches) ne sont pas assez nombreuses pour en faire un épisode majeur mais elles sont les bienvenues pour tenter de renouveler un gameplay qui s’enlisait un peu. Dommage également que les deux héros ne soient pas plus charismatiques (même si personnellement j’aime beaucoup Evie). Un jeu à conseiller aux fans de la licence qui sont en manque depuis Unity d’un épisode faisant honneur aux capacités de la PlayStation 4.

Graphismes:4 Stars
Gameplay:3.5 Stars
Bande-son:3 Stars
Durée de vie:4 Stars
Note finale:3.5 Stars
Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *