Akuma Gouki pose super art Tekken 7 Band of Geeks

Tekken 7, des coups pour pas grand chose

J’ai un gros souci avec les jeux de combat : je les aime autant qu’ils me détestent. Plus je vieillit et moins je m’amuse sur ce genre de titres, la faute à des modes histoires très souvent absent ou se résumant à un simple mode arcade avec des cinématiques.

Père Castor, raconte moi une histoire

Mishima Kazuya Heihachi Falaise Tekken 7 Band of Geeks

Et même une fois l’histoire terminée, rares sont les titres à proposer encore du contenu pour s’amuser en dehors des joutes en ligne. Le souci c’est que je ne prends absolument aucun plaisir à jouer contre d’autres personnes en ligne et j’ai même tendance à éviter comme la peste des titres n’ayant qu’une expérience en ligne. C’était d’ailleurs pour ces raisons que j’avais détesté Street Fighter V à sa sortie.

Mais revenons à Tekken et même au septième épisode numéroté de la série. Je n’avais pas joué à un jeu Tekken depuis le troisième volet, sur PlayStation 1 et j’avais passé des dizaines d’heures à m’amuser avec des amis dans les différents mode de jeux du titre. Encore aujourd’hui je n’ai que des bons souvenirs avec ce titre, les parties endiablés de Tekken Volley ou mes parties de Tekken Force pour tenter de débloquer le Dr Boskonovitch.

Je n’avais pas d’attentes particulièrement folles concernant Tekken 7, je ne m’attendais absolument pas à retrouver un titre du calibre de Tekken 3 mais je tenais au moins à passer un bon moment en jouant au mode histoire du titre.

Ce qui a été assez compliqué parce que même si le mode scénario de Tekken 7 est assez bien fait avec pas mal de cinématiques, des dizaines de personnages et surtout une certaine dynamique, on boucle les treize chapitres du jeu en moins de trois heures. Et surtout le titre fait un très mauvais travail d’apprentissage en n’expliquant pas forcement son gameplay ou ses possibilités. De ce côté là je dois reconnaitre que Dead or Alive 5 : Last Round reste pour moi l’exemple à suivre avec un mode histoire complet, qui prend la main du joueur pour lui apprendre toutes les spécificités du jeu tout en s’amusant.

Un autre point extrêmement négatif c’est que l’histoire de Tekken 7 se termine avant même d’avoir commencé, comme si la suite du scénario était prévu en DLC ou pour Tekken 8.

Shakunetsu Gouki Akuma Heihachi Mishima Tekken 7 Band of Geeks

C’est dans les vieux pots …

Yoshimitsu gros plan Tekken 7 Band of Geeks

Le « petit » souci que j’ai eu avec Tekken 7, c’est qu’une fois le mode histoire bouclé il me restait deux choses à faire : enchainer des combats en un round pour chaque personnage, une sorte de mini-histoire sans grand intérêt et qui se boucle en moins d’une heure, et puis surtout je pouvais m’amuser à jouer en ligne avec d’autres utilisateurs.

Et c’est malheureusement tout, le jeu est vide de contenu, de modes additionnels où l’on peut passer un peu de temps à s’amuser sans taper sur un bot en mode entrainement. Bandai Namco a déjà annoncé un premier contenu téléchargeable permettant aux joueurs de faire des parties de Tekken Bowl, ce qui est plutôt chouette. Cependant ce genre de contenu aurait du être présent dans le jeu à sa sortie et pas derrière un « pay-wall » comme disent les anglais.

Akuma Gouki Tekken 7 Pose Band of Geeks

En conclusion

Résultat des courses, à peine cinq heures après l’avoir déballé, j’ai déjà rangé Tekken 7 dans mon étagère. Le jeu n’est pas mauvais surtout si vous aimez taper sur vos potes en ligne mais il correspond à une vision du jeu de combat qui n’est pas la mienne. Je préfère m’amuser avec des modes de jeux variés, des concepts rigolos comme Tekken 3 l’avaient proposé à son époque plutôt que de passer mon temps à rager sur des combats en ligne, surtout quand les collisions de Tekken 7 sont parfois très buggés et offrent des situations « originales ».

Plop ;3

Quentin Gourvennec-Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Plop ;3
Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *