Shaman King Yoh Shaman King est un manga publié dans le Shonen Jump terminé en 2004 (il y a 11 ans donc) réalisé par Hiroyuki Takei (qui a été assistant de Watsuki sur Kenshin le vagabond) en 32 volumes édités chez Kana. Il s’agit là d’une des premières collections que j’ai commencé (à l’époque seulement 7 tomes étaient sortis) et j’ai vraiment pris plaisir à suivre les aventures de Yoh et ses amis au fil du temps même si comme vous allez le voir la fin m’a laissé sceptique.

Shaman King

Shaman King tome 2Le manga raconte l’histoire de Yoh Asakura, un étudiant qui peut voir les fantômes. C’est également un shaman en apprentissage. Le rôle d’un shaman est de faire le lien entre le monde des vivants et celui des fantômes afin de les aider à rejoindre l’au-delà. Il peut également fusionner avec le fantôme afin d’avoir accès à ses capacités (exemple fusionner avec un champion de boxe permet d’en devenir un soi-même). Yoh fera la rencontre d’un samouraï fantôme mort depuis 500 ans nommé Amidamaru qui deviendra son fantôme attitré. Si les deux premiers tomes sont relativement « gentillets » avec des petites histoires sans véritable fil rouge, il n’en va pas de même lorsque Yoh doit se qualifier pour le Shaman Fight, un tournoi qui désignera le Shaman King et qui n’a lieu qu’une fois tous les 500 ans. Pour cela notre héros devra développer une nouvelle technique de combat baptisée Over Soul. Je ne spoilerai pas ici pour ceux ne connaissant pas la série mais sachez que cela permet à l’auteur de rendre le manga plus « shonenesque » !

Shaman King Yoh Amidamaru
Le héros et son fantôme attitré

Over Soul !

Shaman King Over SoulLe trait du manga s’affine avec le temps et il devient très agréable à regarder alors que les premiers tomes ne sont pas forcément très gracieux. De plus, les personnages sont tous relativement travaillés et l’humour omniprésent rend la lecture très sympathique. J’ai personnellement relu l’intégralité de la série il y a peu et on enchaîne les tomes facilement malgré un passage scénaristique un peu long et décevant aux alentours du tome 25. Les techniques d’Over Soul des personnages sont également sympathiques puisqu’on est presque proche d’un One Piece avec ses différents fruits du démon conférant tel ou tel pouvoir. La succession de combats pour devenir Shaman King est généralement bien justifiée par le scénario et les amis du héros (des shamans concourant au titre également) sont aussi intéressants et ont quasiment tous droit à leur heure de gloire à un moment ou un autre. Mais que serait un shonen sans un méchant ? Et là on a droit à Hao et son équipe de shamans qui sont carrément au dessus du lot. Le personnage est mystérieux et torturé mais surtout extrêmement puissant. Personnellement je l’ai trouvé accrocheur.

Shaman King Hao
Hao, le méchant de l’histoire…

Qui sera Roi ?

Shaman King RenSous ce scénario qui parait très basique se cachent des ramifications intéressantes et des connexions entre certains personnages qui sont bien amenées. J’ai pris plaisir à suivre Yoh surtout que comparé à beaucoup de héros de shonens il a pour objectif de devenir Shaman King non pas pour être le plus fort mais pour avoir une vie tranquille. Il aime écouter de la musique, n’est pas un affolé et il n’aime pas spécialement le combat (le contraire d’un Naruto par exemple). Il réfléchit aussi et son caractère détendu est en opposition avec celui de ses nombreux acolytes qui eux ont tendance à avoir le sang plus chaud. Agréable variation avec les classiques du shonen donc. Si je trouve dommage que les combats soient de plus en plus démesurés au niveau technique et puissance (logique dans un manga de ce type) c’est surtout parce que l’univers des fantômes était vraiment intéressant mais a rapidement dérivé. A la décharge de l’auteur il est clairement impossible de se renouveler sur les techniques utilisées sans la création de l’Over Soul.

Shaman King Yoh
A la cool avec Yoh

Conclusion Shaman King

Est-ce que Shaman King est un bon manga ? Je serai tenté de dire oui, mais son principal défaut c’est de ne pas avoir de fin digne de ce nom. En effet, Hiroyuki Takei a été forcé de terminer son aventure suite à un manque de popularité. Il a sorti quelques temps après la « vraie fin » du manga mais elle n’est malheureusement jamais paru sous nos latitudes. Avec ses 32 tomes, son humour, son style graphique original, son héros attachant et son univers peu commun, Shaman King  reste malgré tout intéressant. Je ne pourrai que vous conseiller de le lire ne serait-ce que par curiosité. Loin d’être indispensable il vous fera tout de même passer un bon moment en compagnie d’un héros de shonen pas comme les autres…

Shaman King personnages
La fine équipe…

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *