[Romans de Gaara] « Le soldat chamane » de Robin Hobb

édition française le soldat chamane

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas écris de « Romans de Gaara » et pour cause, aucun des livres que j’ai lu ne me donnait l’envie d’en faire une publication. Mais il y a quelques mois j’ai commencé une saga de Robin Hobb, célèbre pour « Les Aventuriers de la Mer » ou encore l’exceptionnel « L’Assassin Royal » (qui est d’ailleurs pour moi une référence absolue). Et cette nouvelle série s’intitule « Le Soldat Chamane« . Pourquoi est-ce que cette nouvelle saga est géniale ? Je vous l’explique immédiatement.

Le Soldat Chamane : Combattre son destin

Pour bien comprendre mon rapport avec Robin Hobb il faut remonter à plus d’une dizaine d’années en arrière. J’étais un lecteur plutôt prolifique au collège (donc il y a plus de 20 ans maintenant…) et arrivé au lycée j’ai perdu cette envie de lire des romans. Je me suis en effet rabattu sur le monde du manga et même si aujourd’hui je concilie parfaitement les deux mondes, à l’époque je ne lisais plus vraiment. Mais quand je me suis mis en couple avec celle qui est depuis devenue ma femme, j’ai retrouvé ce plaisir. En effet, dévoreuse de livres en tous genres, elle a souhaité raviver cette flamme de lecteur qui était depuis trop longtemps en sommeil au fond de moi. Pour cela elle m’a proposé de lire une saga « qu’elle adorait et qu’elle avait dévoré » : L’Assassin Royal. Et je vous l’avoue, j’ai enchaîné les tomes à vitesse grand V tant j’ai été happé par l’histoire, l’univers et la manière d’écrire de Robin Hobb. Du coup depuis j’ai lu énormément de livres et même si j’ai connu quelques petits passages à vide l’envie ne m’a plus quitté. J’ai donc une affection particulière pour cette autrice que je considère comme excellente dans sa manière de raconter des histoires. Mais nous sommes ici pour parler d’une saga en particulier : Le Soldat Chamane.

J’imagine les soldats Gerniens un peu comme ça.

L’histoire nous met dans la peau de Jamère Burvelle, second fils d’un aristocrate fraîchement anobli grâce à ses faits d’armes pendant la précédente guerre contre les Nomades, un peuple qui refusait la sédentarisation. En tant que second fils, Jamère doit rentrer à l’école de Cavalla et devenir un officier de l’armée. Seulement voilà, rien ne se passera comme il l’avait prévu dans le sens où son destin va évidemment être bousculé par la magie. Les Nomades ont été vaincus mais les Gerniens possèdent des autres adversaires, les Ocellions, qui vivent dans la forêt aux confins du pays et qui empêchent le grand projet du roi Gernien d’être mené à bien : La route du Roi. En effet, ce dernier souhaite construire une gigantesque route menant aux pays cachés derrière la forêt mais les Ocellions ne sont évidemment pas d’accord avec ça. Cette part de l’intrigue principale ne se mettra en place que plus tard dans l’aventure puisque Jamère n’est au final qu’un simple adolescent. Mais c’est justement là la vraie force de cette saga, faire tourner l’histoire et les intrigues du seul point de vue de Jamère.

Et cette idée est à mon sens excellente car très bien réalisée. En effet, le récit étant écrit à la première personne, on incarne Jamère Burvelle et ses sentiments, ses frustrations, ses réussites et ses échecs. Et si l’idée a été utilisée dans de nombreux romans, dans Le Soldat Chamane elle est exécutée à merveille. Evidemment, ne pas connaître ce qui se passe en dehors de ce que voit, apprend et ressent Jamère peut être frustrant mais c’est aussi ce qui fait du roman un chef d’oeuvre. Je ne spoilerai rien tant l’histoire se suit avec plaisir. Mais sachez quand même que la magie y tient une place prépondérante et que l’univers créé par Robin Hobb est à la fois crédible et prenant. Aucun manichéisme ici malgré le point de vue « figé » du fait de ne connaître l’histoire que par le biais de Jamère et c’est à mon sens un vrai tour de force. On prend plaisir à découvrir à la fois la culture Gernienne (qui est relativement proche de notre population au Moyen-Age) et la culture Ocellionne qui elle est purement fictive et complètement différente de ce que l’on connaît, notamment à cause de cette magie omniprésente et bien réelle.

La forêt et la nature sont importantes pour les Ocellions.

Mais une bonne histoire inclus aussi des bons personnages et sincèrement j’adore tous ceux de la saga. Que ce soient les amis de Jamère (Spic, Gord…), sa famille (que ce soit son père ou sa cousine Epinie) ainsi que tous les autres protagonistes, importants ou plus secondaires, tous sont travaillés et crédibles. On ne croise aucun archétype de ce genre de romans héroïc-fantasy que l’on pourrait craindre. Ce casting travaillé renforce vraiment l’immersion dans l’histoire et j’ai vraiment adoré chaque volume. Car oui, comme beaucoup d’œuvres de ce genre, l’édition française est « découpée ». Alors que la version américaine compte seulement trois tomes, notre version en dénombre huit. Ce qui est à mon sens dommage car l’édition d’origine est faite de manière à suivre certains aspects de la vie de Jamère de la meilleure façon possible (le premier suit son enfance et son éducation militaire et ainsi de suite), chose un peu émoussée dans la version sortie chez nous. Mais ce n’est au final qu’un détail car personnellement j’ai enchaîné les huit volumes assez rapidement tant j’étais pris par l’histoire. Ce qui fait la force de l’oeuvre c’est vraiment de nous faire sentir à la place du personnage de Jamère et de vivre ses aventures et ses déboires. On a envie de savoir quelles conséquences auront eu ses actions et franchement on est jamais déçus.

Conclusion

En abordant des thèmes comme la guerre, la maladie, la mort, la déforestation, la colonisation ou encore l’amitié, Le Soldat Chamane réussit le pari de rendre son univers extrêmement crédible. Je n’avais pas pris un tel plaisir à découvrir un nouvel univers depuis très longtemps. Que vous soyez familiers avec l’écriture de Robin Hobb ou pas je ne peux que vous conseiller Le Soldat Chamane. Avec son point de vue à la première personne, son style et son univers travaillés, impossible de ne pas accrocher. Alors oui certains passages sont parfois un peu abstraits et la magie ainsi que l’univers des Ocellions pourraient parfois vous troubler mais le tout est tellement bien écrit qu’on ne peut pas ne pas apprécier. N’hésitez pas donc pas si vous aimez le genre à plonger dans les aventures de Jamère Burvelle, croyez-moi, vous ne le regretterez pas. Enfin si, comme moi sans doute lorsque vous aurez terminé la dernière page et que vous vous rendrez compte que c’est bel et bien terminé…

Scénario:4.5 out of 5 stars
Style d'écriture:5 out of 5 stars
Longueur:4.5 out of 5 stars
Note finale:4.5 out of 5 stars

Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

2 commentaires sur “[Romans de Gaara] « Le soldat chamane » de Robin Hobb”

    1. Romain Boutté

      Merci à toi d’avoir pris le temps de me lire et de laisser un commentaire ! :)

      Content que l’article t’ait plu. Si jamais tu essayes de les lire n’hésite pas à me faire un retour ici ou ailleurs pour me dire ce que tu en as pensé ! :)

Laisser un commentaire