Couverture française Pocket les Enfants de la Terre - Le Clan de l'Ours des Cavernes de Jean M. Auel

Après un premier « Romans de Gaara » axé sur le fantastique, voici un tout autre style pour ce nouvel article : l’aventure préhistorique ! Je vais vous parler du premier tome de la saga Les Enfants de la Terre écrite par Jean M. Auel. Intitulé Le Clan de l’Ours des Cavernes ce livre nous transporte il y a 40 000 ans alors que les Néandertaliens et l’Homo Sapiens tentent de co-exister et nous fera suivre les aventures de la jolie Ayla. Enfilez votre peau de bête et prenez votre sagaie car nous partons chasser le mammouth !

Le Clan de l’Ours des Cavernes : Préhistoire et aventure

Un scénario prenant

L’histoire de « Le Clan de l’Ours des Cavernes«  démarre en nous faisant découvrir une fillette blonde qui a réussi à survivre à un tremblement de terre qui a fait périr tous les siens. Âgée d’à peine 5 ans, la jeune Ayla va être attaquée par un Lion des Cavernes (une espèce aujourd’hui disparue qui faisait presque 2 fois la taille d’un lion actuel) et va s’en sortir en se blottissant dans le fin fond d’une crevasse. L’attaque du lion va toutefois lui laisser une blessure sur la cuisse. A bout de force la fillette va s’effondrer sur le sol. C’est alors qu’un clan de Neandertal passe par là et que la guérisseuse du clan nommée Iza va intervenir en sauvant la fillette et la recueillir. Le chef du ClanBrun, était pourtant contre étant donné qu’elle n’est pas de leur race et fait partie des « Autres » (ainsi sont nommés les Homo Sapiens). C’est là le début de nombreux changements pour ce Clan qui se conforme aux mêmes rituels depuis la nuit des temps. Ayla n’a aucun souvenir de sa vie avant d’avoir été recueillie et va grandir dans le Clan. Ce dernier vénère l’Ours des Cavernes Ursus qui le guide à travers les âges. Ayla devra s’adapter à leur us et coutumes même si son esprit est différent du leur et que sa manière de raisonner n’est pas la même. Cela engendrera des conflits mais aussi des relations entre les personnages qui évolueront rapidement. Les membres du Clan à la différence des Homo Sapiens ne peuvent pas communiquer par la parole et le font ainsi par signes avec parfois une intonation dans la voix pour appuyer leurs gestes. Ayla va donc devoir apprendre ce langage pour pouvoir vivre parmi eux. On sent d’emblée que sa présence va totalement modifier leur façon de vivre.

Le Clan de l'Ours des Cavernes Ayla
Ayla dans le film tiré du livre

Un style qui se dévore

La jeune Ayla devra ainsi faire face à de nombreuses épreuves. En effet, recueillie par Iza la guérisseuse du Clan et Creb le Mog-ur (sorcier qui interagit avec les esprits), elle devra apprendre des choses qui sont innées pour les membres du clan. En effet, l’homme de Neandertal possédait un crâne de plus en plus gros puisque les connaissances et souvenirs se transmettaient de générations en générations directement. Ils avaient ainsi accès aux connaissances de leurs ancêtres directement via leurs « souvenirs » concernant par exemple les plantes et leurs manières d’être utilisées. L’Homo Sapiens, lui n’a pas cette faculté mais peut apprendre de nouvelles choses rapidement et possède un esprit beaucoup plus analytique. Ayla va ainsi apprendre tout un tas de choses directement d’Iza la guérisseuse et grandir dans cette tribu en en adoptant toutes les coutumes. Mais son physique différent et sa manière de penser non adaptée vont la confronter à des tas de soucis plus ou moins gros. Le style de Jean M. Auel dans « Le Clan de l’Ours des Cavernes » est vraiment agréable et on enchaîne les chapitres avec plaisir. Surtout qu’à priori les faits relatés dans son oeuvre ont fait l’objet de recherches approfondies et même s’il y a quelques anachronismes, rien de ce qui est relaté n’est vraiment inventé de toutes pièces. Cela nous permet de suivre une aventure romanesque tout en apprenant un tas de choses sur nos ancêtres et c’est vraiment positif ! Voir comment ces derniers faisaient du feu, fabriquaient des armes et outils ou communiquaient est vraiment intéressant et comme cela est raconté au fur et à mesure d’un récit qu’on se plait à suivre alors on apprend des choses sans vraiment y penser et c’est là toute la force du roman. De même les rapports hierarchiques au niveau du Clan, leur manière d’envisager les naissances ou les relations sexuelles sont des sujets très bien traités et cela fait plaisir de voir un livre qui ne s’embarrasse d’aucun tabou.

Le Clan de l'Ours des Cavernes Ayla Durc
Deuxième image tirée du film

Conclusion sur Le Clan de l’Ours des Cavernes

Alors que je rédige ces lignes j’ai déjà attaqué la suite des aventures d’Ayla. Je dois reconnaître que si je n’attendais rien de spécial du roman (c’est surtout que j’aime bien la Préhistoire et que j’avais envie de lire une aventure à cette époque) j’ai été agréablement surpris par le style et le contenu ! Les relations entre les personnages et les (mes)aventures d’Ayla sont intéressantes et il est difficile de lâcher le livre quand on a commencé ! Alors certes, quelques passages sont un peu obscurs ou longuets mais ce n’est rien en comparaison du plaisir qu’on a à vouloir connaître la suite. Si vous aimez cette période de l’Histoire et les romans mettant en scène des personnages intéressants alors n’hésitez pas et foncez le lire ! D’autant qu’avec 7 tomes, la saga « Les Enfants de la Terre » risque de vous occuper un bon moment ! Un premier tome à découvrir sans plus tarder !

Scénario:
Style d'écriture:
Longueur:
Note finale:

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

2 commentaires sur “[Romans de Gaara] « Les Enfants de la Terre – Le Clan de l’Ours des Cavernes »

  1. Alors pas à ma connaissance. Le dernier tome de la saga (Le Pays des grottes sacrées) est en fait le 6ème. Seul le 4ème tome a été « coupé » en deux chez nous (ce qui porte le total à 7 du coup). A l’origine, le 6ème tome devait être le dernier donc si nouveau tome il y a c’est vraiment tout récent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *