22/11/63 couverture du roman

Qui n’a jamais imaginé revenir dans le passé pour changer quelque chose de mal qui lui est arrivé ? Qui ne s’est jamais dit « Si on pouvait remonter dans le temps et éviter la Seconde Guerre Mondiale en tuant Hitler je le ferai ! » ? Et bien Stephen King a choisi avec 22/11/63 de raconter l’histoire de Jake Epping qui va retourner dans le passé pour empêcher l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy ! Rien que ça ! Mais vous vous doutez bien que ce ne sera pas aussi simple. On remonte le temps dans ce nouveau Roman de Gaara !

22/11/63 : Comment changer l’Histoire

Un terrier et le passé

Le héros de ce roman c’est Jake Epping, un enseignant banal dans un lycée à Lisbon Falls dans le Maine aux Etats-Unis. Célibataire et sans enfant, notre professeur d’anglais mène une vie tranquille avec ses petites habitudes. L’une d’entre elle est de déjeuner au resto de son ami Al Templeton. Ce dernier pratique des prix ridiculement bas et propose une viande de qualité ce qui interpelle beaucoup de gens mais cela importe peu à Jake. Un jour Al l’appelle et lui demande de venir le voir de toute urgence. Lorsque Jake arrive, il trouve Al bien mal en point, terrassé par un cancer alors que la veille ce dernier allait bien. Al lui explique alors qu’il possède le moyen de retourner dans le passé et plus précisément en 1958. Il existerait une sorte de « trou » dans sa caravane (qu’il appelle le terrier) qui mènerait à cette époque et peu importe le temps passé là-bas, au retour, seulement 2 minutes se seront écoulées. Al explique ainsi à Jake que son plan initial était d’empêcher l’assassinat de JFK le 22/11/63 par Lee Harvey Oswald mais qu’il n’a pas pu aller au bout à cause de son état. C’est donc à Jake de reprendre le flambeau. Et ce dernier, malgré ses réticences, va tenter sa chance en essayant d’abord de changer un événement moins important que celui-ci. Et c’est le début d’une très longue aventure dans laquelle nous suivrons Jake qui changera de nom pour devenir George Amberson et va tenter de changer le passé. Mais ce dernier est tenace et veut garder sa ligne directrice, ce qui causera pas mal d’embûches à Jake/GeorgeJake va faire de multiples rencontres et vivre différentes expériences dans ce monde qui date d’avant sa naissance.

grande horloge bleue symbolisant le retour dans le temps
Le retour dans le temps, un classique de la littérature.

Un parti-pris intéressant

Si JFK n’est pas forcément pour nous quelqu’un d’extrêmement important, son assassinat a tout de même marqué les esprits. Et le choix d’imaginer ce qu’aurait été le monde s’il n’avait pas été tué est intéressant. L’idée de suivre Jake/George déterminer si Lee Harvey Oswald a agit seul ou s’il s’agit d’une conspiration (les théories du complot vont bon train dans ce genre d’événements) en le filant et en espionnant sa vie est vraiment très bien exploitée. De plus, si la trame scénaristique principale est en place pour le jour fatidique du 22/11/63, notre héros arrive tout de même en 1958 ! Ce qui fait qu’il doit vivre un maximum dans cette époque et ce n’est pas toujours facile. Surtout quand on essaie de se fondre dans la masse et que les sentiments s’en mêlent. J’ai beaucoup aimé ce parallèle entre sa vie « normale » et celle qu’il mène pour confirmer la culpabilité d’Oswald. Alors oui parfois Stephen King, fidèle à lui-même, fait « traîner » quelques passages un peu trop en longueur sans que cela soit vraiment pertinent mais on est tout de même happé dans le récit. De même, le seul véritable défaut que j’ai pu trouvé à 22/11/63 c’est peut être le fait que l’on ne voit pas assez les répercussions des changements du passé. Il faut en effet attendre la fin de l’œuvre pour en savoir plus mais ce n’est pas assez développé à mon goût. Un peu dommage surtout que l’histoire a réussi à me tenir en haleine tout du long de ses 1000 pages ! Toutefois rassurez-vous, Stephen King et son style inimitable sont fidèles à eux-mêmes et proposent une histoire vraiment intéressante !

President John F. Kennedy, First Lady Jacqueline Kennedy, and Texas Governor John Connally ride in a motorcade in Dallas, Texas, on November 22, 1963.  Moments later the President and Governor were shot by an assassin. (Walt Sisco / Copyright Bettmann/Corbis / AP Images)
Que serait devenu le monde si JFK avait survécu ?

Conclusion sur 22/11/63

Ce roman est vraiment très bien écrit, on reconnait la patte de Stephen King dans la manière de nous faire vivre une aventure hors du commun alors même que la plupart des choses qui se passent sont finalement assez banales (si on excepte le voyage dans le temps). Alors bien sûr, si vous n’aimez pas le style de l’auteur je ne peux pas décemment vous conseiller de lire 22/11/63 mais dans le cas contraire vous pouvez y aller les yeux fermés. D’autant plus que pour les fans il y a de temps en temps des clins d’oeil à d’autres de ses oeuvres. Si vous cherchez un livre qui saura vous occuper un moment alors foncez. D’autant plus que sa thématique est vraiment très intéressante et plutôt bien traitée. Sans doute mon préféré de Stephen King même si à ma grande honte je n’en ai pas lu tant que ça !

Scénario:
Style d'écriture:
Longueur:
Note finale:

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

2 commentaires sur “[Romans de Gaara] « 22/11/63 » de Stephen King

    1. Je n’ai pas eut l’occasion de regarder la série. Vu comment j’ai aimé le livre je tenterai sans doute un jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *