Réflexion sur… les DLC

DLC LogoUn peu de … (DLC) … Réflexion

 

Voilà un deuxième épisode de mes Réflexions sur… et contrairement à ce que j’avais annoncé la dernière fois je ne vais pas parler des portages HD mais des DLC. Sujet ô combien polémique puisqu’il s’agit là de la nouvelle façon des éditeurs pour continuer de se faire un peu de pognon après la sortie de leurs jeux. Alors oui, je vais vous donner mon avis sur la question mais je vais quand même bien développer les différentes catégories de DLC qui existent et vous comprendrez ainsi mieux mon ressenti global sur la question.

 Les DLC honnêtes et utiles

Oui il y en a. Si si je vous assure! Plus précisément il s’agit de la catégorie la moins courante mais pourtant la plus intéressante. En effet, c’est cette catégorie de DLC qui vous propose de réellement prolonger votre plaisir. Les meilleurs exemples sont sans doute les DLC concernant des jeux d’aventure comme Skyrim par exemple. Si le jeu de base est déjà très long, vous pouvez, en choisissant d’acquérir les extensions comme Dragonborn, rallonger la durée de vie de votre jeu de plusieurs longues heures. Et oui, nouveau scénario, nouvelles zones, plus de quêtes, armes et PNJ. Bref, de quoi s’éclater en prolongeant le plaisir. D’autant plus que ces DLC là sont proposés entre 10 et 15€, ce qui fait tout de même une sacrée somme, souvent rentabilisée du coup. Je serai tenté d’insérer dans cette catégorie le dernier pack de DLC de l’excellent Mario Kart 8 sur Nintendo Wii U. Car même si voir Nintendo s’engager dans cette voie me fait mal au cœur, je dois bien avouer que débourser 12€ pour avoir accès (à terme) à 16 courses supplémentaires, 6 pilotes et karts rajoute quand même une grosse plus-value au titre. Qui ne s’est jamais plaint de ne pas avoir assez de circuits dans un Mario Kart? 32 on en fait vite le tour c’est vrai. 16 de plus ce n’est pas négligeable. Mais on est quand même à la limite de la deuxième catégorie de DLC, celle qui me hérisse le poil…

Mario Kart 8 DLC
Un des nouveaux karts présents dans le futur DLC de Mario Kart 8

 Dégueulasse Le Contenu

Vous l’attendiez ce moment. Celui où je vais hurler au scandale. Et bien oui je suis outré par ce qu’est devenu le jeu vidéo aujourd’hui. Par la faute d’éditeurs vénaux mais surtout de joueurs « pigeons » on se retrouve avec des jeux en kit qui ont des DLC prévus avant même leur sortie! Et ça ce n’est pas normal. Dans les cas de Skyrim ou Mario Kart 8 les jeux sont sortis et plusieurs mois après apparaissent des DLC permettant de prolonger leur durée de vie. Mais malheureusement ce n’est pas le cas très souvent. Combien de jeux sortent aujourd’hui en boite avec un coupon pour « télécharger les futurs DLC« . Si si, vous savez que c’est courant (qui a dit Destiny?). Et encore, même sans accepter le concept, je peux tolérer les jeux qui proposent des DLC qui valent le coup, surtout si ces derniers sont gratuits. Mais là où la colère me gagne c’est quand je pense à des jeux du type Tales of avec ses différents contenus téléchargeables hors de prix par rapport à la qualité. Qu’on soit clairs, j’adore les Tales of, je suis un fan de J-RPG et cette série est excellente, rares sont les opus inintéressants. Mais Namco-Bandaï a le chic pour proposer du contenu contre espèces sonnantes et trébuchantes, mais du contenu « inutile ». Si si, entre les costumes tirés des précédents épisodes, les boosts d’argent, d’expérience et j’en passe. Le tout allant parfois jusqu’à 5€! Bref, c’est du grand n’importe quoi. Ceci dit, les éditeurs ne sont pas entièrement fautifs, tant que les gens achètent, ils seraient bêtes de ne pas exploiter le filon. Ainsi, on retrouve les mêmes idées démoniaques pour les jeux de combat. Par exemple, Saint Seiya Brave Soldiers (très bon au demeurant) a ainsi vu une profusion de DLC tous plus onéreux les uns que les autres pour des personnages en plus. Et là où c’est honteux, c’est que ce contenu supplémentaire était disponible en même temps que le jeu. 

Saint Seiya Brave Soldiers Odin
Seiya en armure d’Odin! La classe! … Sauf qu’il coûte 5€!

On vous Donne Le Choix

Je râle, je râle, mais finalement la chose principale à retenir dans toute cette histoire de DLC c’est que c’est vous qui décidez! Hé oui, vous seuls pouvez choisir d’acheter ou non. Attention, j’ai acheté du contenu intéressant donc l’idée même de base du DLC (à savoir rallonger la durée de vie d’un jeu après qu’il soit terminé) ne m’est pas inintéressante, mais il faut tout de même savoir faire la part des choses. Vous jouez énormément en ligne et les nouvelles cartes de votre FPS favori vous tentent? Si le rapport qualité/quantité/prix est intéressant, laissez-vous tenter! Après tout, qui suis-je pour vous interdire de dépenser vos deniers durement gagnés dans du contenu qui vous attire. Mais il est clair que si tout le monde arrêtait d’acheter à tout-va alors peut être que les éditeurs baisseraient leurs tarifs et reviendraient aux fondements du DLC, à savoir sortir minimum 6 mois après la sortie du jeu et permettre de rallonger sa durée de vie. A bon entendeur…

Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

3 commentaires sur “Réflexion sur… les DLC”

Laisser un commentaire