Pokemon GO Pokeball figée Band of Geeks

Pokémon GOOOOOOO !

Alors qu’il vient tout juste de sortir en France, le jeu Pokémon GO bat des records de popularité dans le monde entier. Le jeu est même largement victime de son succès avec des débordements parfois assez tristes mais aussi de très belles choses comme des fans se réunissant pour s’aérer et chasser en masse le pigeon virtuel !

Et comme cela fait déjà trois petites semaines que je joue à Pokémon GO et j’avais envie de partager avec vous mes premiers retours sur une application assez originale et pleine de nostalgie.

Pokemon GO Porygon sauvage Band of GeeksMais c’est quoi Pokémon GO au juste ? Et bien c’est une « simple » application de géo-localisation qui vous permet de vous balader dans les rues de votre ville en rencontrant des Pokémon à tous les coins de rues ! Après les avoir capturés, il est possible des les entraîner et d’aller combattre d’autres dresseurs dans les différentes arènes du jeu.

Et c’est à peu près tout ce que vous trouverez à faire dans Pokémon GO, chasser les 149 premiers Pokémon et les élever. Alors oui le jeu vient tout juste de sortir sur iOS et Android, et certaines fonctions comme l’échange de Pokémon sont encore en développement dans les labos de Niantic, mais je ne peux m’empêcher de trouver Pokemon GO particulièrement vide. Il manque des fonctions ultra-basiques comme des challenges journaliers pour récompenser les joueurs ou un début de gameplay dans les combats d’arènes, et j’espère que les développeurs de l’application seront rapidement corriger le tir de ce côté là.

Le jeu est aussi rempli de bugs en tout genre, c’est parfois un simple souci passager mais le plus souvent l’application plante et vous oblige à relancer Pokémon GO, avec une chance de vous faire recaler si les serveurs sont saturés. D’ailleurs les serveurs sont à la traîne, le jeu est un succès absolument monstrueux et Nintendo peine à fournir assez de machines pour contenir tous les joueurs. Ça va quand même beaucoup mieux depuis la sortie du jeu en France, mais au tout début de sa sortie sur Android le titre était parfois injouable tant l’application ramait ou les serveurs plantait toutes les trente minutes.

Pokemon GO Gang de Roucool Band of Geeks
Les gangs de Roucool, un mal propre aux joueurs de Pokémon GO !

Pokemon GO Pokestop Lille Centre Band of GeeksJe râle beaucoup mais le principe Pokémon GO est absolument excellent : tous les fans de la licence ayant mon âge ont rêvé d’un tel jeu quand ils jouaient à Pokémon Rouge ou Bleu sur leur Game Boy. Je m’éclate comme un gosse de 10 ans à chercher des Pokémon rares dans mon voisinage ou à faire quelques kilomètres à pied pour faire éclore mes œufs et aller chercher des Pokéballs aux Pokéstops près de chez moi.

Les Pokéstops sont des « points d’intérêts » hérités des portails d’Ingress, le premier jeu de Niantic, et qui servent de distributeurs à objets. En passant devant vous pouvez ainsi récupérer des Pokéballs mais aussi des potions, des œufs ou encore des rappels. Le seul souci avec les Pokéstops, c’est leur rareté en campagne ou dans les villes de tailles modestes. Par exemple dans ma petite ville de Wattignies, c’est très calme en terme de Pokéstops mais j’ai la chance d’avoir un endroit où se regroupent trois magasins virtuels et une arène. Le centre commercial, à quelques kilomètres déjà, est completement mort en terme d’intérêt alors que celui près de mon appartement, situé à Villeneuve d’Ascq, c’est un paradis pour la chasse et le shopping intensif avec pas moins d’une quinzaine de Pokéstops et au moins quartes arènes très proches les unes des autres.

Et ne parlons pas des grandes villes comme Lille, où c’est simplement une orgie de Pokéstops qui vous attend ! Je plains sincèrement les gens en rase campagne, comme ceux dans la Creuse (quand ils captent le réseau), surtout que les Pokémon que l’on rencontre sont en partie liés au nombre de joueurs présents dans un certain périmètre. D’ailleurs depuis que mes collègues se sont mis à y jouer, je trouve beaucoup plus d’Evoli et de Carapuce près de mon comptoir au travail ! D’ailleurs Maxime si tu passes par là, je te hais encore pour le Carabaffe

Perfectible, Pokémon GO est une application qui manque clairement de contenu pour briller et qui se repose trop sur l’effet de nostalgie pour fonctionner. Cependant l’application de Niantic a un certain charme en plus de créer très facilement du lien entre les différents dresseurs qui se rencontrent, une chose assez rare de nos jours. J’ai donc hâte de voir comment ce jeu va évoluer, et surtout de savoir quand je vais pouvoir perdre ma vie à chasser les Pokémon de la seconde génération, parce que faire la chasse aux Rondoudou c’est rigolo mais rien ne vaudra jamais une armée de Tyranocif !

Pokémon GO pour  iTunes –  Pokémon GO pour Android

Plop ;3

Quentin Gourvennec-Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Plop ;3

Les derniers articles par Quentin Gourvennec-Verwaerde (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

5 commentaires sur “A la découverte de Pokémon GO

  1. « les Pokémon que l’on rencontre sont en partie liés au nombre de joueurs présents dans un certain périmètre »

    Alors, tu m’apprends quelque chose, je ne savais pas du tout, merci de l’info :o

    Chouette article sinon !

    1. Et bien merci pour la lecture et le charmant compliment Monsieur Effect :3

    1. Merci, à cause de toi et de tes « lunettes de pédophile » je me repasse du Jon Lajoie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *