the-witcher-iii-wild-hunt-trophee-platine-fielon-geralt-band-of-geeks

Un platine qui a du loup avec The Witcher III : Wild Hunt !

Pour bien commencer les articles de trophées en 2017, on s’attaque à un ÉNORME morceau avec The Witcher III : Wild Hunt. Et quand je dis énorme je n’en rajoute absolument pas, le jeu de CD Projekt Red est immense et demande énormément d’investissement pour obtenir toutes ses récompenses virtuelles. Avec ses deux aventures supplémentaires, Heart of Stone et Blood and Wine, comptez au moins une centaine d’heure pour arriver au 100% de The Witcher III : Wild Hunt. Et encore ce temps de jeu est une vague estimation qui prends en compte que vous ne vous amuserez pas à découvrir l’univers du jeu ou ses possibilités.

Personnellement j’ai passé plus de 150 heures en compagnie de Gérard (je ne résiste pas à franciser les noms de ce jeu), mais j’ai exploré à fond l’île de Skellige, chassé quasiment tous les monstres sauvages du jeu et remplis une bonne parties des quêtes secondaires pas forcement nécessaires pour les trophées.

Rédiger un guide complet des trophées pour The Witcher III pourrait me prendre quelques semaines, je vais donc plutôt vous donner mes conseils pour éviter de refaire une partie et surtout pour vous amuser tout en chassant les trophées de façon efficace !

Maître de la Voie

Terminez le jeu au niveau de difficulté « Marche de la mort ».

Très violent au début, mais alors vraiment très violent, le mode Marche de la Mort devient après s’y être habitué un challenge sympathique puis une véritable promenade de santé. Je ne vais pas vous mentir, même avec mes quelques astuces, vous risquez de mourir de façon horrible, imprévisible et parfois injuste au début du jeu. Le moindre carreau d’arbalète peut être fatal à Geralt dans ce mode de jeu et la pire chose qui peut vous arriver et de vous retrouver encerclé ou d’avoir à combattre plusieurs ennemis à la fois, ce qui risque d’arriver très souvent.

Cependant en vous y prenant bien vous devriez être rapidement capable de rouler sur sur les plus puissants griffons de Blanchefleur ou de chasser les plus gros contrats du jeu sans peur d’y laisser votre peau !

Il existe des dizaines de façons de faire monter en niveau Geralt, différents builds efficaces pour des situations précises ou juste très sympathiques à utiliser, mais une fois que j’ai découvert la puissance des coups lourds d’un sorceleur drogué aux décoctions j’ai été incapable de changer de façon de jouer !

Le secret de ce build est de mixer intelligemment les compétences d’alchimies de Geralt, celles pour les coups lourds et surtout de consommer régulièrement des décoctions de monstres sans oublier d’appliquer à chaque combat les bonnes huiles. Pour ce qui est des compétences, je vous conseille de prendre dans l’arbre d’alchimie :

  • Endurcissement (3 niveaux) et de surtout penser à récupérer un maximum de formules pour augmenter la puissance de cette capacité
  • Accoutumance (5 niveaux)
  • Transmutation de la chair (5 niveaux)
  • Terroriser (5 niveaux)
  • Fixatif (3 niveaux) : cette compétence est absolument géniale et vous permet de ne plus jamais vous embêter à faire des aller-retours dans les menus pour remettre de l’huile, pensez-y !
  • Synergie (5 niveaux)
  • Folie meurtrière (5 niveaux) : la compétence de rêve pour enchaîner des coups critiques comme s’il en pleuvaient !
  • Adaptation (5 niveaux) : Ce n’est pas la compétence à viser en premier sur le dernier tiers mais elle permet de faire durer vos potions plus longtemps sans avoir à faire une pause.

Pour les compétences de combat au corps à corps, prenez simplement tout ce que vous pouvez dans les coups lourds sans oublier Immortalité, qui devrait vous sauver la mise plus d’une fois en début de partie !

Niveau potion et décoction, j’en utilise principalement trois :

  • La décoction d’Archgriffon, qui va consommer votre stamina pour faire des dégâts monstrueux à vos ennemis
  • La décoction d’Ekhidna pour se soigner naturellement des dégâts reçus et qui fonctionne en parfaite synergie avec celle d’Archgriffon
  • Tonnerre, une potion pour augmenter la puissance d’attaque de Geralt

Et si jamais vous avez le DLC Blood and Wine, sachez qu’il vous est possible de débloquer un nouveau mutagène en avançant dans l’histoire de ce contenu supplémentaire. L’un de ces mutagènes supérieurs, qui coûte affreusement cher en point de compétence, permet à Geralt d’être encore plus puissant et peut aussi renforcer ce build si vous prenez le temps de le débloquer.

« Et voila », il ne vous reste plus qu’à foncer dans le tas, balancer quelques coups lourds dans vos ennemis en regardant votre barre de vie remonter toute seule pendant que vous fendez en deux chaque goule ou soldat du Nilfgaard venus vous affronter. Ce build n’est pas invincible, je suis déjà mort ou passé très proche d’un game-over en le jouant mais il est relativement fort et surtout plus vous consommez de potions et décoctions et plus vous serez fort en combat ! Pensez aussi à faire briller votre armure de l’école de l’ours, elle vous sera plus qu’utile pour résister aux coups adverses et surtout à booster efficacement votre attaque avec des coups lourds.

Si vous comptez survivre en Marche de la mort, n’oubliez pas non plus de sauvegarder régulièrement votre partie et surtout d’explorer avec intelligence. Foncer dans un camp de pirates niveau 12 quand vous êtes à peine niveau 7 revient à signer votre arrêt de mort, tout comme il peut être très difficile de vous en sortir si vous rencontrez un groupe d’ennemis trop volumineux.

En fait il faut explorer à votre rythme et surtout prendre le temps de faire toutes les quêtes simples, qui permettent de gagner rapidement des niveaux et donc des points de compétence !

Je déconseille fortement de faire une seconde partie en mode Marche de la Mort, la différence de niveaux entre Geralt et les ennemis sera toujours aussi importante et vous n’aurez pas plus de facilité à rouler sur les différents événements du jeu. Concentrez vous sur ce mode de jeu lors de votre première partie et surtout évitez de commencer les DLC en Marche de la Mort, Blood and Wine en particulier, à moins de vouloir vous prendre des fessées..

Collectionneur de cartes

Procurez-vous toutes les cartes de gwynt disponibles dans la version de base du jeu.

Le gwynt est un jeu de cartes avec des règles assez simples à comprendre et qui est surtout passionnant à jouer pour peu que vous puissiez construire votre jeu un minimum.

Cependant même si jouer au gwynt est une activité amusante et surtout qui devrait vous grignoter une bonne dizaine d’heure de jeu pour peu que vous accrochiez au principe, chasser les différentes cartes du jeu peut s’avérer difficile. Il existe quelques cartes uniques qui peuvent tout simplement disparaître sans que vous ayez la moindre chance de retomber dessus dans votre partie et si vous ne faîtes pas très attention vous serez obligé de recommencer entièrement une partie pour quelques cartes de gwynt manquantes.

Je vous conseille de suivre à la lettre l’excellent guide disponible sur PSNProfiles pour ne pas perdre de vue une seule carte de gwynt !

Il existe quelques trophées supplémentaires que vous pourriez facilement rater, à commencer par la quête qui consiste à assassiner le Roi Radovid. Cette quête est plutôt longue et commence sans qu’on y prête trop attention dans l’histoire. Pour ce trophée et les autres que vous pourriez rater, je vous conseille le guide des trophées de PSNProfiles qui fait (encore une fois) un très bon travail de synthèse et d’explication.

Pour le reste amusez-vous ! The Witcher III : Wild Hunt est un jeu fantastique dans lequel vous devriez vous amuser, les trophées tomberont presque tous naturellement en jouant ou en explorant les différentes contrées de Velen, Skellige ou encore Blanchefleur.

Personnellement je me suis éclaté du début à la fin du jeu et je n’ai eu, en dehors de mes premières heures en mode Marche de la Mort, aucune difficulté à obtenir le précieux Platine de The Witcher III. Je regrette simplement de m’être attaqué aux contenus téléchargeables aussi rapidement, même si le jeu conseille un certain niveau pour s’y frotter je peux vous assurer que Blood and Wine et Heart of Stone vont mettre vos nerfs à rude épreuve tant les ennemis qu’on y croise sont parfois atroces à combattre. Je fais encore des cauchemars en repensant aux araignées mutantes de Heart of Stone et le boss final de Blood and Wine est tout sauf un enfant de cœur en mode Marche de la Mort ! Pire encore, j’ai lutté comme jamais pour réussir une quête basée sur le gwynt dans Blood and Wine où le jeu vous oblige à jouer un deck que je déteste.

Mais au final j’ai pris un pied fou à faire ces DLC dans ce niveau de difficulté et surtout je me suis rapidement construit un Geralt très très fort grâce aux nombreux ajouts proposés dans les contenus téléchargeables, comme un nouveau mutagène surpuissant et surtout le retour de aerondight, une épée absolument géniale !

Plop ;3

Quentin Gourvennec-Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Plop ;3
Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

2 commentaires sur “Mon 150ème trophée Platine avec The Witcher III : Wild Hunt

  1. excellent article.
    je me suis bien amusé sur ce jeux, mais j’ai un peu la flemme de le recommencé pour débloqué tous les trophées.

    1. Hello Blood, merci pour ton commentaire ;3
      Je comprends parfaitement ce que tu veux dire, si je n’avais pas fait le platine lors de ma première partie j’aurais eu beaucoup de mal à me relancer une nouvelle fois dans la quête principale pour grappiller quelques trophées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *