band of 8mm mission impossible rogue nation band of geeks

Mission impossible : Rogue Nation est un film d’espionnage américain réalisé par Christopher McQuarrie, sorti en France le 12 août 2015.

SYNOPSIS

L’agent secret Ethan Hunt a un nouveau patron, qui veut l’arrêter pour une raison quelconque ayant un rapport avec sa fiche de poste. Ce qui n’arrange pas Ethan qui doit affronter un syndicat (« the syndicate« ), au sens anglo-saxon et non francophone (auquel cas on dirait « trade union » plutôt que « syndicate »).

Note : le titre signifie approximativement « état voyou ». Il n’y a pas d’état voyou dans ce film.

POURQUOI LE VOIR ?

  • Vous supportez toujours de voir la gueule de Tom Cruise, parce que bordel, c’est pas un mauvais acteur quoi
  • Vous aimez les films d’action, les casses extravagants et l’immortalité polie de Hunt. Je sais que c’est la patte de la série, mais honnêtement, ça s’inscrit dans cet héritage et ça le fait plutôt bien, donc eh.
  • En sortant de la salle, vous êtes plus « où est-ce que je bouffe » que « repensons à ce que je viens de voir »

ET À PART CA ?

  • Le rôle féminin. CE rôle, pas tant le jeu de l’actrice ou le personnage, mais sa place dans le film. Vous savez, madame « j’ai-un-arc-en-marge-de-l’histoire-principale-justifiant-ma-présence-aussi-j’ai-peut-être-ou-pas-le-béguin-pour-le-héros-et-j’ai-20-ans-de-moins ». Ou « la nana du film ». C’est de la diversité à reculons. Ça m’énerve.
  • J’ai dit qu’il n’y avait pas d’état voyou dans ce film ? Oui mais non, on s’en fout pas, c’est écrit dans le putain de titre. Ne me dites pas que vous n’auriez pas aimé voir Tom Cruise tabasser un vrai pays, genre avec un dictateur, des soldats, des infrastructures terroristes, des conneries du genre. Au lieu de ça, on a encore un méchant blanc à binocles et je ne sais même plus ce qu’il fait exactement. D’ailleurs on aura aussi l’organisation criminelle gérée par un méchant babtou dans le prochain James Bond, et je parie mon froc que Christoph Waltz fera mieux son job que Blanche-Neige McJesaisplussonnom.

EN BREF

Mission impossible : Rogue Nation est un blockbuster d’été et probablement pas le pire. D’ailleurs les 4 fantastiques sortait une semaine avant.

Kévin Nguyen

Kévin Nguyen

Croisement entre un ours, un paresseux et un chroniqueur sarcastique. Je critique des films comme ça me vient, c'est-à-dire de façon informelle, un verre à la main et sans doute en sous-vêtements.
Kévin Nguyen

Les derniers articles par Kévin Nguyen (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

2 commentaires sur “[Band of 8mm] Mission Impossible : Rogue Nation

  1. Sympa premier article ! :)

    Je l’ai vu et dans l’ensemble je suis tout à fait d’accord avec toi. Pas un film inoubliable, plus sympa que celui d’avant et qui se laisse apprécier sans problème.

    Par contre en effet, le « Rogue Nation » du titre est plus que de la publicité mensongère, tant je m’attendais aussi à voir Hunt affronter une dictature ou un truc du genre. Dommage.

  2. J’ai aussi vu le film et je suis partiellement d’accord. Alors ouais, c’est un peu décevant de pas voir la « Rogue Nation » qui ne restera donc qu’un titre. Mais effectivement, c’est un bon blockbuster, a l’ancienne, avec peu de numériques et beaucoup de cascades (mention spéciale à la course poursuite, probablement l’une des mieux réalisée au cinéma depuis un bon paquet d’années… Bon, on n’est pas encore au niveau d’une course poursuite de Sons of Anarchy mais ça le fait quand meme.), un casting pas mal foutu du tout et une Hunt-girl qui pour une fois ne m’a pas paru être dans les standards de la potiche qui sert à rien mais qu’on met là parce qu’elle est bonne.

    En revanche, j’ai préféré le précédent. Je ne sais pas si c’est parce que les pitreries de Simon Pegg m’ont plus fait rire que celle de Rogue Nation ou si c’est parce que j’ai préféré voir Cruise escalader un building à Dubaï juste avec sa bite, son couteau et des ventouses plutôt que de le voir accroché à un avion mais bon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *