Fullmetal Knights Chevalion pose henshin Band of Geeks

 

Fullmetal Knights Chevalion à l’assaut !

Pendant mon escapade a Saint-Nazaire j’ai été plus que gâté par mes amis et j’ai notamment reçu de la part de Tentacule les deux premiers volumes de Fullmetal Knights Chevalion, un manga très original et surtout absolument fantastique.

fullmetal knights chevalion tome 1 français Band of Geeks

Fullmetal Knights Chevalion c’est l’histoire de Retto, le chef d’une équipe de super-héros, qui se retrouve SDF et surtout sans emploi après avoir sauvé le monde. Mais en plus d’être totalement à la rue, Retto a aussi un énorme souci : il est incapable d’enlever son armure et se retrouve donc coincé avec une super force et des pouvoirs « encombrants » pour vivre une vie normale.

Mais cela ne semble pas vraiment le déranger et un an après avoir vaincu les forces du mal, Red continue sa vie de justicier dans sa petite ville comme si de rien n’était.

Après quelques déboires axés sur la comédie, souligné par les réactions uniques de Retto, l’histoire se met en place et notre ancien héros va chercher un moyen d’enlever son armure. Il sera aidé dans sa quête par ses anciens coéquipiers, qui quant à eux tous retrouvé une vie normale.

Derrière ses apparences de manga comique un peu simple, Fullmetal Knights Chevalion est vraiment une excellente surprise. Le manga propose un scénario original qui utilise des nombreux clichés du genre super sentai, comme les différentes relations entre les membres de l’équipe avec par exemple une rivalité entre Retto et l’ancien Chevalion Blue mais de façon intéressante.

Le personnage de Retto est beaucoup plus travaillé que ce que pourraient laisser penser les premiers chapitres de l’histoire et surtout le scénario avance bien et vite : il y’a de nombreux retournements de situations plausibles et qui ne donnent qu’une envie : continuer la lecture.

Fullmetal Knights Chevalion affiche tomes français Band of Geeks

fullmetal knights chevalion tome 2 français Band of Geeks

Les scènes de combat de Fullmetal Knights Chevalion font honneur à toutes les grandes séries du genre. Quand les choses deviennent sérieuses, les planches ont vraiment de l’impact et on sent clairement la puissance des différents Chevalions en combat. Et c’est surtout vrai pour Red, qui nous offrent des planches et doubles pages absolument magnifiques plusieurs fois dans les deux premiers tomes.

D’ailleurs la transformation en Chevalion est juste folle de classe : plutôt que d’adopter une pose un peu « cliché », les héros doivent déchirer un Chevalion mail, une lettre qui s’enflamme alors pour recouvrir de cendres nos héros, faisant ainsi apparaitre l’armure. J’adorerai revoir un henshin de ce genre dans une série live.

Le style du manga a de quoi rebuter les adeptes du propre et des dessins très égaux : Fullmetal Knights Chevalion ne gagnera pas un concours de beauté pour ses traits mais comme je le disais un peu plus haut les combats envoient du très lourd et surtout les passages comiques font mouche.

Ce qui est certain c’est qu’Arashida Sawako, la scénariste et dessinatrice de Fullmetal Knights Chevalion connait ses classiques du super sentai et du tokusatsu. Elle semble adorer ce genre et le fait ressentir dans un manga à la fois drôle et prenant, très intense et digne d’intérêt.

Le manga m’a énormément rappelé les délires de Tentai Senshi Sunred, une série d’animés mais aussi un manga que je ne peux que vous conseiller, mais en beaucoup plus sérieux et plus condensé. Même si vous êtes allergiques aux Power Rangers, aux héros en costumes moulants qui tabassent des monstres géants pour gagner leurs vies, je vous conseille vraiment de jeter un œil à Fullmetal Knights Chevalion.

Plop ;3

Quentin Gourvennec-Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Plop ;3
Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Un commentaire sur “Fullmetal Knights Chevalion : en armure et en os !

  1. Quentin, c’est fait les 2 volume en quasiment une journée dévorant chacune de pages, vous auriez du le voir ! Heureux de t’avoir fait plaisir mon pote !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *