Final Fantasy XV Episode Duscae attaque de groupe

Final Fantasy XV Episode Duscae est enfin disponible sur PlayStation 4 et Xbox One !

Ayant acheté Final Fantasy Type 0 HD, j’ai aussi obtenu la fameuse démo de Final Fantasy XV : Final Fantasy XV Episode Duscae. Étant curieux de voir le travail effectué après presque neuf ans de développement, je me suis plongé dedans

et je vous propose de découvrir ce que j’en ai retiré.

Mais avant cela j’aimerais vous parler un peu de ma prochaine rubrique, baptisé Plus besoin de Delorean, que Quentin avait déjà mentionné dans un précédent article.

Je vous prépare donc une petite rubrique où je vais parler de beaucoup de jeux dit oldies qui se sont montrés d’une grande qualité à leur sortie. La rubrique n’est pas un « c’était mieux avant », absolument pas, car il est indéniable qu’au fur et à mesure de l’Histoire (oui avec un grand H) du jeu vidéo, des améliorations, que ce soit au niveau des interfaces, des contrôles et tout ce qui touche au confort de jeu ont étés faites. Cette rubrique sera c’est un « pourquoi est-ce que malgré tout cela ça vaut la peine d’y jouer », et le but sera donc de tenter de vous faire découvrir, ou redécouvrir pour certains, des anciens jeux.

Mais quels jeux je vais bien pouvoir vous faire découvrir donc ? Excluons déjà les grandes séries  tels  que Mario, Final Fantasy ou Zelda, elles sont déjà très bien connues du public et il n’y a pas vraiment besoin de piqûre de rappel. Il faut aussi exclure les jeux de la septième génération (PlayStation 3, Xbox 360 et Wii), car ils sont encore assez récents et si j’étais mauvaise langue je dirais que vu le paquet de remaster HD qu’on va se taper sur la génération actuelle, on n’a pas besoin de rappel.

Ce qu’il reste c’est des jeux qui ont reçu un bon accueil de la critique et des joueurs à leurs sorties mais qui ne sont pas actuellement connus du grand public ou des jeunes joueurs, ce qui est assez dommage au vu du nombre de « dinosaures » qui ont permis l’avancé du jeu-vidéo mais aussi les différentes tentatives de recherche de nouveaux gameplay qui ont étés faites au fur et à mesure des années.

Mais ma présentation du premier jeu n’étant pas encore totalement prête : un emploi du temps très chargé et très peu de temps pour jouer m’ont empêché de le préparer à temps, alors pour m’excuser voilà un petit avis sur la démo de Final Fantasy XV Episode Duscae, sortie il y a quelques jours ( même si vu la date d’annonce du titre on peut presque le considérer comme un oldie).

Final Fantasy XV Episode Duscae Noctis petit monstre attaque

Revenons à nos moutons, et surtout à Final Fantasy XV Episode Duscae. Cette démo étant l’un des événements du mois, au point d’éclipser la sortie de Final Fantasy Type 0 HD, ce qui est fortement dommage mais je vous en parlerais dans un test du jeu à proprement parlé. Pour résumer,  la démo Final Fantasy XV Episode Duscae est constituée d’une carte ouverte permettant de partir à la chasse au béhémoth et ainsi de permettre de tester le gameplay, de voir comment seront constituée les quêtes du jeu et de profiter d’un avant-gout de l’ambiance générale du jeu.

Ce que cet article va réellement dire par contre, c’est ce que j’ai retiré de cette démo. Et il y a du positif comme du négatif, même si en gros j’ai bien apprécié la démo et vais surveiller le jeu de près.

Le gameplay de Final Fantasy XV Episode Duscae

Noctis est le seul personnage jouable, les autres membres de l’équipe sont gérés par l’IA et se montre plus ou moins efficaces, je dis plus ou moins car autant par moment ils se sont montrés réactifs et efficaces, autant sur d’autres ils étaient à la limite de me dire : « je suis un pot de fleur ».

Les personnages peuvent aussi se reposer dans des campements, dans lesquels ils peuvent manger des plats préparés grâce à la nourriture obtenue en tuant les monstres ou achetée dans les magasins. Ces plats permettent d’obtenir des bonus plus qu’appréciable tel qu’une augmentation de l’expérience obtenue, des dégâts effectués, etc. Dans Final Fantasy XV les personnages ne montent pas de niveau à la fin des combats, ils accumulent de l’expérience jusqu’à ce qu’on décide d’aller dans un camp afin de  se reposer et ainsi appliquer l’expérience accumulée durant la journée. Les autels, ou caravanes dans la démo, ont la particularité d’appliquer un bonus d’expérience (faut bien justifier les gils donnés).

Le système de combat lui est séparé en deux modes : offensif et défensif. Ceux-ci peuvent être changés facilement en appuyant sur la touche qui leurs sont attribués (carré pour offensif et L1 pour défensif). Chacun de ces styles possède ses propres subtilités : ainsi dans le mode offensif et selon l’arme utilisé des bonus seront attribués. Par exemple une arme fera plus de dégâts, tandis qu’une autre fournira un bonus de dégâts au coup de fin de combo. De plus chaque arme possède des compétences qui lui sont propres pouvant être activées en la sélectionnant avec la croix de direction puis en l’activant avec triangle.

Le mode défensif est quant à lui constitué d’une esquive automatique de base. Tant que la touche L1 est maintenue le personnage va esquiver. Il existe aussi un système de parade face aux attaques fortes des ennemis qui nous signalées de la même façon que dans un Batman Arkham Asylum. Lorsque l’ennemi porte cette attaque sur Noctis alors qu’il est en mode défensif, si la touche carré est pressée au bon moment Noctis pourra bloquer l’attaque et suivre le blocage par une contre attaqué assez douloureuse pour l’ennemi. Mais afin d’éviter les abus et de rester en mode défensif, il faut savoir que chaque action de ce mode coute des MP et qu’une fois ceux-ci à zéro, Noctis se retrouve inactif pendant quelques secondes, laissant à l’ennemi le temps de lui faire des dégâts.

Final Fantasy XV Episode Duscae Béhémoth attaque Noctis

Pour finir sur les particularités du gameplay : oui la téléportation est bien présente et n’est pas qu’une simple action scriptée. Celle-ci coûte un certains nombres de MP mais permet de faire les deux choses suivantes : se rendre directement sur l’ennemi afin de l’enchaîner et se suspendre en hauteur si l’environnement le permet afin de recharger ses MP et HP.

Dans son ensemble, le gameplay de Final Fantasy XV tiens bien la route et est assez technique car demandant une bonne gestion des actions effectuées et surtout des MP utilisés pour ces actions. Il est très facile de se retrouver avec les MP de Noctis à zéro et de se faire enchaîner. Par contre le gameplay pourra déplaire à certaines personnes car l’automatisation des attaques et des défenses frustrera les habitués des jeux d’actions : Final Fantasy XV ne demande pas au joueur de gérer ses actions mais plutôt de gérer le coût de ses actions, tout comme le fait de proposer une esquive automatique ne permet pas non plus au joueur de décider de la direction de l’esquive. Final Fantasy XV privilégie donc plus la gestion des actions que leurs utilisations, mais comme il reste avant tout un RPG cela rentre dans le type du jeu.

Final Fantasy XV Episode Duscae ballade dans la plaine Noctis

L’enrobage de Final Fantasy XV Episode Duscae

Graphiquement Final Fantasy XV Episode Duscae est magnifique, l’environnement montré dans la démo est sublime, la modélisation des monstres est détaillée (le béhémoth est littéralement un « monstre » au niveau détails), et les personnages sont aussi extrêmement bien détaillés. Le cycle jour/nuit est détaillé et les différents monstres rencontrés sont bien animés. L’environnement forestier est très sympa même si assez vide niveau vie, mais cela est dû à son type d’environnement. Mais il faut prendre des pincettes en traitant l’aspect graphique de Final Fantasy XV Episode Duscae car cela reste une seule zone du jeu et surtout il s’agit là d’une démo faite à 60 % du développement selon les dire de Hajime « God » Tabata.

Au niveau sonore, les musiques sont très agréables et les voix sont proposées en dual audio ,pistes anglaise et japonaise donc. Les doublages sont très bons que ce soit en anglais ou en japonais sauf pour un personnage : Noctis. En japonais il a la voix d’un paresseux à la limite de la loque humaine, et en anglais il à la voix d’un détective privé ayant une  quarantaine d’années de cigarettes au compteur. L’une comme l’autre ont une dissonance face au physique du perso qui m’ont vraiment gênée car faisant perdre sa crédibilité au personnage.

Au niveau des quêtes, la quête principale est assez variée car demandant divers actions comme traquer le béhémoth ou le suivre dans sa tanière. Le seul reproche que j’aurais à faire face aux deux quêtes principales de Final Fantasy XV Episode Duscae est la construction de leurs «donjons », je ne sais pas si cela sera le cas dans la version finale du jeu, mais la réutilisation excessive des failles et petits trous pour séparer les zones des donjons est trop frappante pour être crédible, même si justifiée dans le sens où cela remplace les chargements. A part cela, il n’y a pas grand-chose à redire la dessus. Les quêtes secondaires sont quant à elles amenées en trouvant des panneaux dans le décor et en lisant. On trouve deux catégories de quêtes secondaires : élimination et recherche. La première est évidente dans son nom et consiste en l’élimination d’un groupe de monstres. La seconde catégorie consiste en la recherche d’un item dans la zone. Les quêtes secondaires sont annulées si vos personnages vont se reposer dans un camp, donc il est capital de les terminer avant d’aller reposer ses persos.

En conclusion de cette démo de Final Fantasy XV Episode Duscae

Au final qu’est-ce que j’ai retiré des 3 heures passées dans cette démo de Final Fantasy XV Episode Duscae ? Un titre au potentiel énorme, avec un système de jeu ayant les reins solides, un monde qui ne demande qu’à être exploré et des graphismes magnifiques. Mais plus que tout on ressent dans cette démo que durant les 9 dernières années Square Enix a travaillé encore et encore sur Final Fantasy XV, a appris des expériences des jeux sortis entre temps et surtout essaie réellement de redynamiser sa licence phare en la reprenant de la base. Avec Hajime Tabata aux commandes on ne peut qu’espérer voir un jeu extrêmement solide malgré ses défauts.

En aparté, j’ai parlé deux fois de Hajime Tabata dans cet article. Il s’agit en fait du directeur de Final Fantasy Crisis Core et de Final Fantasy Type 0, deux action-RPG qui se sont révélés excellents et qui ont surtout une ambiance bien construite et un gameplay dynamique. C’est pour cela que depuis sa prise de position en tant que directeur pour Final Fantasy XV je m’attends à voir quelque chose de très bon, surfant sur la lancée des précédents jeux qu’il a produit.

Mickaël

Mickaël

Mordu de RPG japonais et fan absolu de la série Shin Megami Tensei, je suis aussi un grand amateur de vieux jeux sur PC.
Mickaël

Les derniers articles par Mickaël (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

2 commentaires sur “J’ai testé Final Fantasy XV Episode Duscae

  1. Super article! Ca me vend du rêve. Par contre, tu es conscient que même si Tabata a pris le relais, le gros du travail a été effectué par Dieu Nomura? :p

  2. C’est vrai que Nomura s’est chargé du jeu jusqu’à 2013, et Tabata n’est arrivé sur le projet qu’à ce moment là, mais tu ressent directement dans le gameplay qu’il a vraiment fait lui même le gameplay car il est vraiment dans le même style que ses jeux précédents.
    De plus j’avais lu une interview où il disait qu’il avait aussi influer sur le scénario. Donc oui Nomura à bien effectuer une partie du travail, mais le développement s’est accélérer depuis que Tabata est arriver aux manettes et pour ceux qui ont joué a ses précédents jeux tu ressens qu’il a bien mis sa patte. (Après ce sont des ressentis et des suppositions selon des articles trouvés sur le net et ce que j’ai pu tester dans épisode Duscae). Sinon content que mon article t’ait plu ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *