Demon's Souls Image Couverture Article Band of Geeks
Dark Souls III approchant à grand pas, il est temps de se (re)plonger dans un univers bien particulier.

Un univers créé par From Software et ayant marqué de nombreux esprits… L’univers de Demon’s Souls, le titre qui a lancé la saga des « Souls » tel qu’on la connait aujourd’hui…

Un accueil mitigé

Aaah Demon’s Souls… Rien que d’entendre ce titre je me remémore mes heures passées dessus à explorer chaque petits recoins et à me faire tuer de toutes les manières possibles…

Demon's Souls Banniere Band of Geeks

Demon’s Souls est le précurseur de la série des « Souls » et une pépite des Action-RPG sur Playstation 3. Annoncé comme étant une suite spirituelle à la série « King’s Field » (qui a une ambiance tout aussi sombre) cette exclusivité nous est parvenue après une longue année d’attente, puisque l’éditeur japonais (Sony Computer Entertainment) n’a pas voulu prendre le risque de l’importer de notre côté du globe… Une des raisons à cela est que le jeu fut grandement sous-estimé par Shuhei Yoshida (Président de Sony Worldwide Studios), mais aussi par une grande partie du média japonais (d’après une interview du Monsieur).
Aussi, accrochez vous à vos sièges puisque Yoshida avait déclaré à l’époque, après avoir joué deux heures : « C’est de la merde. Ce jeu est incroyablement mauvais », mais bon il faut relativiser, le jeu était encore en phase de développement et il n’avait pas réussi à dépasser le premier niveau, c’est donc sûrement la rage interne qui parlait ! On ne vous en veux pas Monsieur Yoshida !

Demon's Souls Couverture Japonaise Band of Geeks
L’état dans lequel devait être notre pauvre Yoshida après sa session de jeu !

Au final, vu le succès du jeu au Japon, il fut enfin importé par Atlus en Amérique 8 mois après la sortie japonaise et il arrivera finalement chez nous un peu plus tard sous la licence de Bandai Namco (qui éditera les Dark Souls par la suite).

Un royaume condamné

Demon’s Souls nous amène dans un royaume ayant beaucoup souffert : Boletaria.
On sait en effet que ce royaume, après s’être étendu et avoir prospéré pendant un temps grâce à la magie, a été englouti sous un brouillard épais.

Demon's Souls Boletaria Band of Geeks
Le royaume de Boletaria durant ses plus beaux jours.

Ce terrible brouillard, qui amène en son sein des démons se nourrissant des âmes des mortels, est en fait causé par l’ancien, un puissant démon qui fut sorti de son sommeil à cause de la soif de pouvoir de l’ancien roi… Miraculeusement l’ancien fut battu et scellé dans les entrailles du Nexus, un temple liant les régions du nord de Boletaria, où il retourna enfin dans son sommeil.
Après s’être relevé de ce fléau, le royaume prospéra de nouveau et connue une paix temporaire grâce à la mise en place de sentinelles au sein du Nexus, cependant le nouveau Roi Allant XII répéta la même erreur que son prédécesseur… Avec sa soif de pouvoir et la mort des sentinelles, il réveilla de nouveau l’ancien, et le brouillard se répandit une fois de plus…

Demon's Souls Boletaria Ruine Band of Geeks
Le royaume dévasté après le passage des démons…

De nombreuses vies furent perdues en tentant de sortir le royaume de cette situation.
Le jeu commence avec une âme errante, vous, essayant à son tour de sauver le royaume en pénétrant dans le brouillard. Notre partie commence par un petit tutoriel, à la fin de celui-ci, un démon nous tue et on se retrouve attiré dans le Nexus par la jeune fille en noir, qui nous aidera dans notre quête. Suite à cela, vous l’aurez deviné, on aura alors pour mission de débarrasser le royaume des démons et de faire en sorte qu’il retrouve sa paix d’antan…

Un gameplay unique

Dès l’introduction, accueilli par des coups de tambours, Demon’s Souls donne le ton. On est pas là pour rigoler, on est là pour se battre ! Et on le sentira tout au long de l’aventure : le jeu nous veut du mal !
Plusieurs manières de jouer se présenteront à nous : Plutôt esquive ? Plutôt garde ? Plutôt attaque à distance ?
À nous de trouver la méthode qui nous convient le mieux, mais en général, la meilleure manière pour s’en sortir est de prendre son temps. Attention à bien gérer la charge de l’inventaire comme de l’équipement, qui permet de bouger plus ou moins rapidement mais attention aussi à vos âmes (la monnaie du jeu) car quand vous mourez, vous les laissez à l’endroit où vous êtes mort ! Et si par malheur vous mourez en chemin, avant d’avoir pu les ramasser, et bien « au revoir » les âmes !

Demon's Souls Demon Coup Hache Band of Geeks
« Dis au revoir à tes âmes ! »

Bien sûr Demon’s Souls n’invente pas le genre RPG, ainsi on a la possibilité de monter en niveau, de se spécialiser plutôt dans la magie/les miracles ou les dommages physique…
Là où le jeu sort des sentiers battus, c’est dans son univers unique, sa difficulté et surtout son gameplay exigeant, et pour apprendre à le maîtriser, il faudra du temps et de la sueur…
Pour nous aider dans notre aventure on peut toujours lire les messages à terre, laissés par d’autres joueurs, qui peuvent nous avertir d’un danger imminent ! Ou bien, on peut faire carrément appel à leur aide, mais pour cela il faut être en forme humaine et donc utiliser un objet dont on peut facilement tomber à court, donc attention à ne pas mourir ! Aussi, une fois en forme humaine il y a toujours le risque de se faire envahir par d’autres joueurs, et si jamais vous vous faites tuer, la tendance du monde penchera de plus en plus dans le noir et rendra du coup le monde de plus en plus difficile (aie aie)… La coopération donne donc quelques avantages, mais rajoute aussi en risque pour votre peau ! Attention à l’utiliser avec modération !

Demon's Souls Cooperation Band of Geeks
« Aller on va y arriver ! »

Un level-design incroyable

Notre aventure commence donc au Nexus, dans ce point central, on a la possibilité de choisir entre 5 archipierres, dans chacune de ces archipierres se trouvent différents lieux et différents boss…
Une prison, un marais, une mine, … Les différents lieux de Demon’s Souls sont variés, mais aussi tous très travaillés. On est toujours sur un découpage : Zone, Boss, Zone, Boss, … Du RPG très classique en soit, sauf qu’ici, le jeu ne nous fait pas de cadeau à travers les différentes zones, on a toujours la possibilité d’ouvrir des raccourcis pour revenir plus rapidement au point de départ et donc d’aller dépenser nos âmes (pour monter en niveau par exemple). Mais on a toujours aussi cette peur au moment d’arriver en face de la salle du boss : « Oh non j’ai trop d’âmes sur moi si je meurs je vais tout perdre » « Oh non je n’ai plus assez de soin » etc…

Demon's Souls Marais Band of Geeks
La zone des marais… « Les vrais savent ».

Et on arrive justement au point où Demon’s Souls devient encore plus unique : Les boss. Chaque boss à une manière de se battre propre à lui même. Un boss dans ce jeu, c’est quelque chose qu’on craint, qui est impressionnant ! Pour vaincre un boss, il faut d’abord passer par une phase où on apprend ses patterns. Chaque boss à des patterns différents, et si on ne les apprends pas, on ne sait pas quand il faut esquiver ou quand on lancer une attaque.
Aussi, il y a à chaque fois une méthode pour battre le boss plus facilement. Une faiblesse au feu par exemple, ou bien un moment d’ouverture après une grosse attaque.

Demon's Souls Dieu Dragon Band of Geeks
Les boss de Demon’s Souls n’ont vraiment rien à envier à ceux de Dark Souls.

Sur chaque Boss on a un thème différent, et c’est simple, les musiques sont tout simplement excellentes. Une fois qu’on pénètre dans la salle d’un boss, la musique démarre et on se met dans un état d’esprit totalement différent de quand on explore une zone…

Un Chef d’oeuvre

Demon’s Souls est un pilier, un point pivot, un vent de fraîcheur dans le RPG Japonais. Ce jeu m’a tellement mis une claque à l’époque. Je n’arrivais plus à lâcher la manette, une fois une partie terminée j’en relançais une…
Depuis j’essaye de retrouver un jeu qui me donnera la même sensation, le même sentiment que m’a donné ce jeu…
Et je me jette sur chaque nouveau titre de From Software en espérant raviver la flamme Demon’s Souls.
Son scénario, bien qu’en retrait, est puissant et travaillé, chaque boss a son âme et met le joueur sur ses gardes.
Ce RPG a tellement marqué les esprits et a tellement été apprécié des joueurs que From Software fut poussé à en faire une suite spirituelle.
Cependant ce jeu à un charme, et à ce quelque chose en plus qui manque dans les Dark SoulsBloodborne s’en approche mais c’est pareil, on en est pas encore au même niveau…

Demon's Souls Dark Souls Image Band of Geeks
Dark Souls ne sera jamais Demon’s Souls

J’invite toutes les personnes n’ayant pas encore goûté à Demon’s Souls de s’y essayer. Oui, il manquera forcément les améliorations de gameplay amenées par Dark Souls, et les quelques petites choses perfectibles par ci par là… Mais c’est ce qui en fait son charme et c’est ce qui en fait une pépite de RPG. Un titre qui nous remémore ces titres de l’époque, si durs, mais pourtant si bons…
Je n’ai fait qu’effleurer la surface de ce titre dans cet article. Il y a tellement de chose à dire sur Demon’s Souls, que je pourrais y passer ma journée très facilement… Cependant je préfère laisser à ceux qui n’y ont pas encore touché, la découverte d’un titre qui a marqué à tout jamais de nombreux joueurs…
Par pitié From : un remake avec la 6ème archipierre, c’est tout ce que je demande !

Alexandre "Macsh"

Collectionneur de jeux vidéo de toutes générations et cinéphile qui aime passer ses matinées au cinéma.

Les derniers articles par Alexandre "Macsh" (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *