Resident Evil 7 Teaser: Beginning Hour écran de chargement mur Welcome Home

Alors que la grand messe de l’E3 2016 est terminée et que Band of Geeks vous a fait un petit récapitulatif des annonces à retenir, j’ai pour ma part téléchargé la démo de Resident Evil 7 – Beginning Hour sur PlayStation 4. Capcom a décidé de revenir aux sources de l’horreur et s’est (sans doute) inspiré de la démo de P.T. (qui aurait dû donner Silent Hills si Konami n’avait pas fait n’importe quoi) pour créer un titre qui fera flipper pas mal de monde. Explications.

Resident Evil 7 – Beginning Hour : Le retour de la flippe ?

Un air de P.T.

Resident Evil 7 - Beginning Hour placard fermé par une chaîne

Ce qui frappe bien évidemment en tout premier dans cette démo de Resident Evil 7 – Beginning Hour ce sont ses similitudes avec la démo de P.T. En effet, on y dirige un personnage en vue FPS qui se réveille dans une maison abandonnée (et hantée) et qui ne se souvient de rien. Ce pitch de base, utilisé maintes et maintes fois fait tout de même mouche. La vue à la première personne rajoute bien sûr un cachet et propose un gameplay bien particulier. Les graphismes sont vraiment beaux et on sent bien que la maison a de quoi faire flipper les moins vaillants d’entre nous. La démo démarre en nous montrant un personnage qui a les mains attachées alors que son acolyte tente de le libérer en coupant ses liens. Ces images proviennent en fait d’une vidéo. On incarne ensuite un personnage dont on ne voit jamais le visage et qui se réveille dans la même pièce. On commence alors à se déplacer et on est très loin d’un Resident Evil habituel ! La vue interne déjà change drastiquement la manière d’appréhender l’univers. De même on est très très loin d’un titre orienté action comme peuvent l’être les épisodes depuis le quatrième. Pourtant, même si l’impression de ne pas être devant un jeu de la série nous titille, il faut bien reconnaître qu’on se laisse happer par cet univers étrange. On se balade ainsi dans la maison abandonnée et on fouille de partout pour trouver un moyen de s’échapper. On a vraiment l’impression de se retrouver de nouveau devant P.T. Dire que le jeu final sera jouable au PlayStation VR. Que de frissons en perspective.

Resident Evil 7 - Beginning Hour couloir jonché de détritus et de saletés
Admettez que l’ambiance est là !

La peur en sommeil

Resident Evil 7 - Beginning Hour cuisine avec plat abandonné

Si pour ma part je n’ai sursauté à aucun moment je dois bien avouer que l’ambiance malsaine du titre a réussi à me convaincre. Je me déplaçais à pas de loup pour ne rien rater mais surtout pour ne pas être surpris par quelque apparition non désirée. Le nombre de lieux à visiter n’est pas énorme et on récupère çà et là quelques objets dont l’utilité reste encore à démontrer mais on a déjà ainsi un petit aperçu de la gestion de l’inventaire. Rapidement je met la main sur une K7 vidéo que j’insère dans le magnétoscope. En lieu et place d’une cinématique je dirige le cameraman du film en question ! Le passé nous dévoile la maison un brin moins ravagée en compagnie donc de la personne qui filme ainsi que de deux protagonistes. Je les suis donc à travers la maison et j’ai déjà moins la pression puisque je ne suis plus seul et qu’ils discutent. C’est là qu’on se rend compte qu’un jeu peut faire peur uniquement grâce à son ambiance sonore. Et là, dans Resident Evil 7 – Beginning Hour, nous n’avons pas de quoi nous plaindre puisque régulièrement des bruits étranges (portes qui claquent, grincements…) se font entendre. La démo est malheureusement assez courte mais possède une bonne rejouabilité puisqu’à priori il y a plusieurs façons d’arriver au bout. On ne sursaute pas forcément mais j’étais quand même un peu angoissé en jouant en me disant que je pouvais croiser une abomination derrière chaque porte. L’ambiance est bien présente donc.

Resident Evil 7 - Beginning Hour deux personnages discutent
Les deux protagonistes de la K7 vidéo.

Conclusion de Resident Evil 7 – Beginning Hour

Comme je suis un fervent partisan des premiers opus de la série, je suis ravi de voir que Capcom tente de revenir aux sources de l’horreur avec ce Resident Evil 7 – Beginning Hour. Certes ce contenu ne sera pas dans le jeu final mais il nous donne un aperçu de ce que pourra proposer ce dernier niveau ambiance. Et de ce côté-là pour moi c’est une pure réussite. Oui l’influence de P.T. est présente mais je crois que le jeu peut se démarquer tant le concept est finalement peu utilisé dernièrement et que le fameux Silent Hills ne verra jamais le jour. Cette démo a également le mérite de proposer plusieurs fins et de montrer comment les armes seront utilisées puisqu’une hache est dissimulée dans un tiroir. A la manière d’un Skyrim on utilise une gâchette pour frapper avec. Dommage qu’il n’y ait personne sur qui l’essayer. Un ennemi n’aurait pas été de trop dans cette maison abandonnée. En bref, si vous êtes fan de jeux d’horreur (et que vous êtes abonnés PlayStation Plus) alors foncez télécharger cette démo de Resident Evil 7 – Beginning Hour. Les autres, y jeter un œil ne vous coûtera rien mais si vous n’aviez pas aimé P.T. et/ou que les jeux d’horreur vous font peur alors passez votre chemin.

Romain Boutté
Suivez-moi !

Romain Boutté

Fan de FFVII et de la série Zelda j'adore les jeux vidéo en général et les J-RPG en particulier. J'aime les mangas, les séries télé et tout ce qui touche à la "geekerie". N'hésitez pas à me contacter pour discuter j'aime parler de mes passions ! :)
Au plaisir !
Romain Boutté
Suivez-moi !

Les derniers articles par Romain Boutté (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *