Critique de Senran Kagura Estival Versus [PS4]

Yumi 2 Senran Kagura Estival Versus Critique Band of Geeks

Découvrez les jolies shinobi de Senran Kagura Estival Versus 

Produit par Kenichirō Takaki et développé par Tamsoft pour la PlayStation 4 et la PlayStation Vita, Senran Kagura Estival Versus est la nouvelle entrée dans la série de beat them all très coquin Senran Kagura.

Un scénario intéressant

Hikage 2 Senran Kagura Estival Versus Critique Band of Geeks

Si vous connaissez un peu Kenichirō Takaki, vous savez exactement à quoi vous attendre en jouant à Senran Kagura Estival Versus. Et pour ceux et celles qui ne connaîtrait pas le bonhomme, je pense qu’on peut résumer sa philosophie à une très belle déclaration, trouvée sur son compte Twitter, « Tits are life, ass is hometown ». Et Senran Kagura Estival Versus c’est effectivement beaucoup de vie et un peu de votre ville natale sur un Blu-ray. Le jeu est très coquin, il regorge littéralement de décoltés généreux, de petites culottes aux motifs variés et n’hésite pas à déchirer plus de vêtements en une partie que la production indienne annuelle de tissu.

Mais derrière tout ce charme et ces boobs, qu’est ce qu’on peut espérer trouver dans Senran Kagura Estival Versus ? Avant tout un très bon scénario. Aussi étonnant que ça puisse paraître, l’histoire de Senran Kagura Estival Versus est loin d’être inintéressante ou de ne servir que de simple prétexte pour dénuder de jeunes filles.

Estival Versus voit s’affronter les différentes écoles de shinobi dans un festival, le shinobi bon dance, qui a pour but d’apaiser l’esprit des ninjas morts. Ces morts sont d’ailleurs revenus à la vie le temps du festival, l’occasion pour Ryōbi et Ryōna de revoir leur sœur disparue ou pour les filles de l’Académie de Gessen de passer un moment privilégié avec leur grand-père. Mais ces retrouvailles ne sont pas que du bonheur en barre, elles vont aussi ré-ouvrir des plaies du passé et obliger certaines filles à lutter contre leurs envies pour le bien de leur Académie ou de leurs camarades.

D’ailleurs chaque fille à ses motivations et même si certaines ne vont pas plus loin que de rêver à peloter un maximum de poitrines chaque jour, d’autres sont particulièrement bien écrites et intéressantes à suivre. Et comme Senran Kagura Estival Versus n’est pas le premier jeu de la série, on peut aussi apprécier le développement des personnages et de l’intrigue générale.

Ryobi Senran Kagura Estival Versus Critique Band of Geeks

Des combats assez prévisibles

Katsuragi Senran Kagura Estival Versus Critique Band of GeeksJ’aurais vraiment apprécié que Tomcast fasse autant d’effort sur le scénario et le développement de ses personnages que sur le gameplay de Senran Kagura Estival Versus. En soi il est vraiment très efficace, assez nerveux  pour ne pas vous endormir et surtout les filles se manient relativement différemment, ce qui permet de bien s’amuser en découvrant plusieurs façon de jouer et en apprenant à les prendre en main. Mais la formule reste très proche de Senran Kagura Shinovi Versus et on pourrait presque jouer au jeu des sept différences entre les deux titre à ce niveau.

On se retrouve donc encore une fois à se défaire de vagues d’ennemis communs, plus ou moins résistants, en usant et abusant d’attaques légères ou fortes pour ensuite affronter un boss, et parfois même des duos ou trios de shinobi. Pour espérer les  vaincre, il faudra compter sur la transformation spéciale de votre personnage, qui permet l’utilisation de ses techniques secrètes mais offre aussi une toute nouvelle palette de coups, généralement plus puissants.

Je dois reconnaître que j’ai été agréablement surpris de découvrir les nouvelles cartes de Senran Kagura Estival Versus, qui sont beaucoup plus grandes que celles de Shinovi Versus et surtout très intéressantes à parcourir pendant qu’on explose des vagues entières d’ennemis. Les pièges dissimulés sur chaque terrain et qu’on peut utiliser pour déclencher une fatalité coquine sont aussi une très bonne idée, qui force en plus à explorer chaque carte pour espérer humilier vos adversaires ! J’ai aussi adoré les méchas bipèdes, qui même si ils manquent un peu de punch par rapport à une attaque spéciale, sont un excellent ajout assez rigolo à manier et bien pratique pour détruire un groupe de ninja basiques.

Yomura Mecha Senran Kagura Estival Versus Critique Band of Geeks
Les méchas, un petit plus qui fait toujours plaisir !

En conclusion de ma critique de Senran Kagura Estival Versus

Senran Kagura Estival Versus est un jeu qui fait plaisir au yeux, idéal pour vous détendre ou vous défouler avec des combats agréables et surtout une très bonne écriture. En plus de ça le titre déborde de contenu, entre les nombreuses missions du mode aventure, les morceaux de vie de chaque fille ou encore les joutes en ligne, vous aurez largement de quoi vous amuser.

A noter que le jeu est aussi étonnamment stable, je ne dirais pas que les chutes de framerate sont inexistantes, mais même avec cinq filles sur le terrain et des dizaines d’ennemis classiques j’ai rarement subi des chutes significatives. On est vraiment loin de l’effet yo-yo ou même des chutes brutales qu’on pouvait expérimenter dans Senran Kagura Shinovi Versus sur PlayStation Vita.

En vérité le plus gros problème que j’ai avec Senran Kagura Estival Versus, c’est son côté assez lassant sur la longueur : les combats sont très répétitifs et le titre manque clairement de variété dans la façon d’approcher ses batailles. En dehors de ça c’est un excellent beat them all et une très bonne addition à la série Senran Kagura, que je ne peux que vous conseiller !

Avatar
Plop ;3
Les derniers articles par Quentin Verwaerde (tout voir)
Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook

1 commentaire sur “Critique de Senran Kagura Estival Versus [PS4]”

Laisser un commentaire